Derniers articles publiés

Sondage : attitudes des Européens envers l'alccol

Actualité 26.03.2007

L'Europe est le continent où la consommation d'alcool est la plus élevée par habitant. La lutte contre la consommation d'alcool est ainsi considérée comme une priorité par la Commission dont la DG "Santé et protection des citoyens" a commandé cet Eurobaromètre afin de mieux cibler les habitudes de consommation des Européens et leur perception des mesures prises par les autorités concernant la prévention des risques liés à l'alcool.

L'alcool en Europe

Parmi la majorité d’Européens qui affirment avoir consommé de l'alcool durant cette période, 87 % d'entre-elles ont eu au moins une consommation lors des 30 derniers jours. Les buveurs occasionnels sont donc assez rares. 25 % des sondés n'ont pas bu une goutte d'alcool lors les 12 mois qui ont précédé le sondage.

Le sexe, le degré d'études et la classe socioprofessionnelle sont toujours des indicateurs pertinents. Les hommes boivent toujours plus que les femmes, avec 84 % de buveurs contre 63 % de buveuses. Les cadres directeurs sont les plus grands consommateurs (88 % de buveurs) et on notera que plus le niveau d'étude du sondé est élevée, plus il est probable qu'il consomme de l'alcool.

Les disparités de consommation entre les peuples européens

La consommation d'alcool en Europe est assez disparate. En dehors de la partie turque de Chypre, où une majorité (53 %) de personnes interrogées se sont abstenues de consommer de l’alcool pour des raisons religieuses évidentes, c’est en Italie que l’on compte la plus grande proportion d’abstinents (40 %), puis en Bulgarie et en Hongrie (38 %).

Le pays où la consommation est la plus répandue est le Danemark avec 93 % de buveurs, viennent ensuite les Pays-bas (90 %). La France se situe légèrement au-dessus de la moyenne européenne avec 79 % de buveurs.

La consommation d'alcool est généralement modérée. 59 % des Européens boivent 1 à 2 verres lors de leur consommation, et 4 % des Européens reconnaissent boire 7 verres ou plus. Les Français s’inscrivent, là encore, dans la moyenne européenne.

La responsabilité des pouvoirs publics jugée par les citoyens

52 % des Européens considèrent que les "gens sont suffisamment responsables pour se protéger eux-mêmes des dangers liés à l'alcool". La fréquence de la consommation d'alcool ne constitue que l’un des facteurs explicatifs de la sensibilité à la responsabilité des pouvoirs publics. Ce sont les Slovaques qui se jugent les plus responsables (75 %) suivis par les Tchèques (70 %). Les Italiens sont les partisans les plus nombreux de l'intervention de l'Etat dans ce domaine (56 %) suivi par les Belges (54 %) et les Autrichiens (53 %).


Attitude des Européens envers l'alcool

Cet Eurobaromètre Spécial fait partie de la vague 66.2. L'enquête a été réalisée aux mois d'octobre et novembre 2006 par la TNS Opinion & social pour le compte de la DG "Santé et protection des citoyens". Elle a été menée auprès d'un échantillon représentatif de la population des 27 Etats membres de l'Union ainsi que de la Croatie et de la Communauté chypriote turque.