Derniers articles publiés

Sommet UE-Russie : des divergences persistantes, des résultats limités

Actualité 19.05.2007

Le sommet UE-Russie, qui s'est déroulé samedi 18 mai à Samara, sur les bords de la Volga en Russie, prévoyait la création d'un partenariat stratégique entre les deux parties. Des divergences de point de vue entre les représentants de l'UE et le Président de la Russie ont empêché ce projet d'aboutir.

 

Un sommet dominé par des divergences de vues

L'embargo russe à l'égard de la viande polonaise et la tension autour du déplacement du monument à la gloire du soldat soviétique à Talinn, n'ont pu rassembler les deux parties. Face à Vladimir Poutine, tentant d'exploiter ces sujets de discorde pour diviser la "vieille" et la "nouvelle" Europe, José Manuel Barroso a réaffirmé le principe de solidarité de l'Union européenne, signifiant que tout problème rencontré par un de ses Etats membres est un problème commun à l'Union toute entière.

Angela Merkel, présidente en exercice de l'UE et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso ont exprimé leurs différences de vue avec le président russe sur les droits de l'homme. La Chancelière allemande a exprimé son inquiétude à la suite des interventions des autorités russes pour empêcher des manifestations organisées en marge du sommet.

Une nécessaire entente

La Chancelière allemande a conclu que malgré les difficultés rencontrées, les entretiens se sont révélés constructifs. "Il n'est pas toujours possible de convaincre l'autre" a déclaré Mme Merkel. "Néanmoins, discuter ensemble dans la franchise et la sincérité constitue déjà un atout précieux", a souligné Mme Merkel, qui s'estime confiante pour la suite des entretiens prévus.

Il est, en effet, dans l'intérêt des deux parties, la Russie et l'UE, de s'entendre pour négocier un nouvel accord de partenariat succédant à celui qui arrive à terme. Les prochains projets de coopération concernent les domaines de l'énergie, la protection du climat, la recherche et la résolution des conflits internationaux.

Quelques résultats

A défaut d'autres résultats, les négociations ont abouti à la possibilité d'élaborer conjointement un système d'alerte rapide en cas de difficultés d'approvisionnement. Par ailleurs, Vladimir Poutine a promis de s'attaquer au problème des délais d'attente trop longs aux postes frontières. Enfin, il est également prévu d'intensifier la coopération dans le domaine de la recherche, notamment sur le système européen de navigation par satellite GALILEO.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a par ailleurs, accueilli favorablement les progrès dans le domaine de la libre circulation. Le 1er juin prochain, un accord entre l'Union européenne et la Russie entrera en vigueur. Il prévoit des allégements en matière de visa. L'UE et Russie négocient une possible exemption partielle de visa dans le trafic voyageurs.

En savoir plus :

Sommet UE-Russie : cheminement conjoint en dépit des difficultés - Communiqué de presse - 21/05/07 - Présidence allemande