Derniers articles publiés

Les députés européens et le sport - avec Sport et Citoyenneté

Actualité 07.03.2014

Alors que le 4e Congrès International du Sport de Madrid ferme ses portes, le think tank Sport et Citoyenneté et la division sur l’intelligence du sport de Kantar Media, Kantar Sport, publient, avec le soutien de l’intergroupe « Les amis du sport au Parlement européen », les résultats de leur étude conjointe sur la relation des eurodéputés au sport. Les résultats ont été présentés auparavant dans le cadre d’un séminaire organisé au Parlement européen de Bruxelles le 29 janvier 2014. Toute l'Europe publie, en partenariat avec Sport et Citoyenneté, un résumé de l'étude.

Coureur

Cette étude en ligne ad hoc a été conduite entre le 21 Octobre et le 26 Novembre 2013. L’étude est basée sur la volonté des eurodéputés de répondre. Ainsi, la représentativité du Parlement européen n’est pas garantie. En revanche, les résultats donnent et/ou confirment des tendances générales relatives à la dimension européenne du sport.

L’étude met en lumière la relation à la fois personnelle et professionnelle des eurodéputés au sport,ainsi que compare leur relation au sport avec celle de la population globale de l’Union européenne,en termes d’intérêt pour le sport, de participation, d’implication dans un club, de perception, etc…

Les résultats donnent une vision globale ainsi que des grandes lignes en termes d’intérêt et de prise de conscience du sport comme élément important des politiques publiques européennes.

L’étude met en valeur l’intérêt des députés pour l’activité physique. 41% des répondants considèrent que l’Union européenne apporte une valeur ajoutée dans le domaine du sport. La nouvelle compétence de l’UE depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne en 2009 a amené les eurodéputés et le Parlement européen à prendre en compte le sport et l’activité physique.

Selon les eurodéputés, les principales valeurs associées au sport sont la capacité de rassembler les citoyens, le respect des règles et la promotion de la diversité sociale. 

Quant aux dangers, les résultats confirment les récents développements au niveau de l’UE. Le dopage, la corruption et la violence apparaissent comme les menaces principales.

Quelques mots de... 

Sophie Auconie, Eurodéputée: "Le traité de Lisbonne a donné à l’Union européenne une responsabilité pour promouvoir la dimension européenne du sport. Beaucoup de mes collègues et moi-même sont convaincus qu’il est grand temps de donner un vrai sens politique et de promouvoir le sport en tant qu’outil fort pour les politiques publiques, à la fois pour appréhender les challenges auxquels il est confronté (dopage, violence, corruption) et pour utiliser ses capacités pour améliorer la santé publique, la cohésion sociale, l’éducation et la compétitivité".

Julian Jappert, Directeur de Sport et Citoyenneté : "L’intérêt pour le sport a grandi au Parlement européen ces dernières années. Pas seulement comme une activité de loisir privée, mais aussi comme un véritable instrument politique qui impacte plusieurs domaines clés des compétences européennes comme la santé, l’éducation et l’intégration sociale. Cette enquête renforce le besoin d’organisations de la société civile, comme Sport et Citoyenneté".

Cette enquête originale est la première édition. Elle est susceptible de devenir un travail régulier. Les données seront adaptées après les élections européennes 2014. Une édition sera publiée à mi mandat en 2017.