Derniers articles publiés

Le Prix Sakharov 2012 présente ses trois candidats

Actualité 09.10.2012

Le Biélorusse Ales Bialiatski, les Iraniens Nasrin Sotoudeh et Jafar Panahi et les Russes Pussy Riot : voilà les finalistes choisis pour l'édition 2012 du Prix Sakharov. Choisis par trois commissions parlementaires parmi cinq candidats, ces finalistes se disputeront le 26 octobre le prix européen pour la liberté de pensée.

Trois profils très différents

Emprisonné par le régime de Lukashenko, Ales Bialiatski est un activiste pour la liberté, qui a fondé le "Viasna Human Rights Centre", une ONG qui fournit de l'assistance financière et juridique aux prisonniers politiques et à leurs familles.

Les Iraniens Nasrin Sotoudeh et Jafar Panahi ont un commun leur opposition au régime d'Ahmadinejad. Nasrin Sotoudeh est une avocate, qui a défendu plusieurs activistes des droits de l'homme et personnalités politiques emprisonnés par le gouvernement de Téhéran. Elle a été arrêtée en septembre 2010 et elle est toujours en prison. Jafar Panahi est un réalisateur iranien, auteur de "Le ballon blanc" sorti en 1995 et qui a remporté la Caméra d'or au Festival de Cannes.

Le groupe punk-rock "Pussy Riots" est peut-être le plus connu parmi les candidats au Prix Sakharov. Les trois féministes russes, arrêtées pour avoir chanté une "prière anti-Poutine" dans une église orthodoxe à Moscou, viennent d'être condamnées à deux ans de prison.

Les prochaines étapes

Les présidents des groupes politiques du Parlement européen éliront le lauréat du Prix Sakharov le 26 octobre prochain. Le prix sera remis le 12 décembre, lors de la cérémonie officielle au Parlement. Le gagnant recevra 50 000 euros.