Droits et devoirs du citoyen

112 : le numéro d'urgence européen

Numéro d'urgence 112

L'Union européenne a mis en place un numéro unique d'appel d'urgence : le 112. Accessible où que vous soyez dans l'Union européenne, il permet de contacter les services d'urgence d'un pays, dans les situations nécessitant une ambulance, les services d'incendie ou encore la police. Le 112 existe depuis l'année 2000 en France.

Où utiliser le 112 ?

En France, le 112 redirige sur les numéros : 
15 (SAMU),
17 (police et gendarmerie),
18 (sapeurs-pompiers),
114 (Centre National Relais pour les personnes sourdes ou malentendantes),
115 (SAMU Social - SOS Sans Abri),
116 000 (enfants disparus), 
119 (enfance maltraitée).

Le 112 est utilisable dans toute l'Union européenne, ainsi qu'en Suisse, au Liechtenstein, en Islande et en Norvège (pour la police uniquement). D'autres pays ont mis en place le 112 en complément des numéros plus anciens, en Afrique, en Asie, en Amérique et en Océanie.

Dans l'UE, le 112 est utilisé soit comme principal numéro d'appel d'urgence national (au Danemark, en Finlande, au Portugal, en Roumanie, en Suède et à Malte) soit comme numéro complémentaire permettant de joindre les différents services d'urgence.

Comment fonctionne le 112 ?

Ce numéro d'urgence permet d'être en contact avec les services d’urgence appropriés (police, pompiers, service médical) où que vous soyez dans l'UE, en Suisse, au Liechtenstein, en Islande et en Norvège. 

Le numéro est gratuit depuis les postes fixes et mobiles, et fonctionne également sans carte SIM. Il permet d'obtenir une réponse aux appels et un traitement approprié, 24h sur 24 et 7 jours sur 7. 

Lors d'un appel au 112, un opérateur répond et peut traiter votre appel en plusieurs langues. Votre interlocuteur vous répondra dans la langue du pays dans lequel vous vous trouvez, ou si besoin en anglais la plupart du temps. Il transfère le cas échéant votre appel au service d'urgence compétent.

Il est vivement recommandé de renseigner le nom, l'adresse ainsi que le numéro de téléphone. Si le 112 est composé par erreur, il faut en informer l'opérateur qui risque, dans le cas inverse, d'envoyer des secours sur place via les données de localisation.

Le 112 n'a pas vocation à donner des informations sur la circulation automobile, la météo, les informations en générales ni pour répondre à des interrogations.

Pourquoi a-t-on introduit le 112 dans les Etats membres ?

Face à la croissance des déplacements des citoyens européens au sein de l'UE, il était nécessaire qu'ils puissent appeler, en cas d'urgence, un numéro unique commun à tous les Etats membres de l'Union. L'objectif était d'éviter que toute personne qui se rende dans un autre Etat membre de l'UE ne doive à chaque fois mémoriser les numéros d'appel d'urgence propres à ce pays.

Depuis 1991, tous les Etats membres de l'UE sont tenus d'informer la population de l'existence du 112 et des cas dans lesquels l'utiliser. Le 112 ne se substitue néanmoins aucunement aux numéros d'appel nationaux. En effet, leur remplacement aurait engendré des coûts de transferts beaucoup trop importants. Pour les citoyens nationaux, les numéros habituels restent la solution la plus adaptée. Certains Etats membres tels que l'Espagne, le Portugal, le Luxembourg, les Pays Baltes, la Finlande et la Suède ont néanmoins abandonné leurs propres numéros d'appels d'urgence au profit du 112.

En savoir plus :