Logo Toute l'Europe

[Revue de presse] Tabac : Philip Morris accusé de lobbying illégal auprès d'eurodéputés

Philip Morris, leader mondial de l’industrie du tabac, fiche les députés européens. C’est le scoop du week-end révélé par Le Parisien. Selon l’édition de samedi qui reproduit deux documents internes confidentiels datant de 2012 et 2013, le cigarettier affiche les biographies de certains députés et leur rapport à l’industrie du tabac. 161 lobbyistes seraient listés dans ces documents et disposeraient d’un budget total de 548 927 euros pour l’organisation “d’événementiels”, précise Le Parisien.

Tabac (c) Parlement européen

A quelques semaines de l’examen d’une directive européenne qui vise à mieux protéger les consommateurs, la stratégie de Marlboro (Philip Morris) pour “enfumer les eurodéputés” [La Tribune] fait l’effet d’une bombe.

Dans ce système de fichage, les eurodéputés, dont les Français, sont classés en trois couleurs : rouge pour les opposants à l’industrie du tabac, bleu pour ceux qui en sont proches et vert pour ceux qu’il convient d’approcher d’urgence, expliquent Les Echos.

Un fichage qui concerne l’actuel ministre de l’Agriculture. Lors de ce classement, Stéphane Le Foll, alors député européen, avait été classé en vert parce que jugé favorable aux aides aux planteurs de tabac et proche de François Hollande, affirme Le Parisien. Interrogé par le quotidien, le ministre dit se souvenir avoir été approché par un représentant de l’industrie du tabac pendant la campagne présidentielle de 2012. “Je découvre l’existence de ce fichier qui est pour moi une atteinte aux libertés” , plaide-t-il.

Du côté des députés français, Christine de Veyrac (PPE), serait décrite dans le document comme une alliée des cigarettiers, et Corinne Lepage (MoDem), classée comme une ennemie de l’industrie du tabac. Contactées par Le Parisien, Mme. De Veyrac affirme n’avoir jamais reçu les lobbystes de Philip Morris, tandis que Mme Lepage explique être “honorée d’être classée rouge” dans le document.

Comparé aux méthodes utilisées aux Etats-Unis pour les armes à feu [Le Monde], le lobbying semble déjà avoir porté ses fruits. D’après Le Nouvel Observateur, “l’examen du texte, initialement prévu les 9 et 10 septembre prochains, n’aura lieu que le 9 octobre, ce qui complique son adoption par Bruxelles avant les élections européennes de mai 2014” . “En clair, la prochaine équipe parlementaire pourrait hériter du dossier…” , analyse l’hebdomadaire.

Philip Moris quant à lui se défend de tout lobbying illégal. Contacté par Reuters, l’industriel américain renvoie à un communiqué du 9 septembre 2013 [Les Echos]. Drago Azinovic, président de Philip Morris International pour l’UE explique qu’ “il est malheureux que la discussion se focalise sur nos efforts pour faire connaître nos positions sur cette directive plutôt que sur une évaluation sérieuse du contenu et de l’impact probable de la directive proposée par l’Union européenne” .

Selon France Info, Philip Morris serait également impliqué dans le limogeage du commissaire européen John Dalli l’an dernier, alors qu’il était en charge de la nouvelle directive européenne contre le tabagisme.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Revue de presse] Tabac : Philip Morris accusé de lobbying illégal auprès d'eurodéputés

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide