Derniers articles publiés

La Commission européenne contre la discrimination des fumeurs

Actualité 08.08.2006

 

La Commission Européenne a rappelé, mardi 8 août, que la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne interdisait toute sorte de discrimination et que donc le fait "que la législation de l’Union européenne ne comporte pas de dispositions relatives à la non-discrimination à l’encontre des fumeurs ne signifie pas pour autant que la Commission considère que la discrimination à leur égard soit justifiée".

Le débat a été soulevé la semaine dernière suite à la publication  d'une annonce d'emploi "anti-fumeurs" par une société irlandaise. Objet de nombreuses critiques, l'annonce indiquait aux fumeurs qu'ils n'avaient "pas besoin de postuler".

Une affaire qui a poussé la députée européenne britannique Catherine Stihler à s'adresser au commissaire européen à l'Emploi, Vladimir Spidla, pour s'assurer que la législation européenne autorisait ce type de discrimination.

"Toute personne devrait être engagée en fonction de ses compétences et de ses qualifications, et personne ne devrait être exclu, pour quelque motif que ce soit, avant même d’avoir pu apporter la preuve de ses capacités", a indiqué la Commission européenne dans un communiqué.

"Tout type de discrimination sortant du cadre législatif de l’Union européenne mentionné ci-dessus relève de la responsabilité des États membres", précise la Commission.

Si celle-ci "promeut un environnement non-fumeur au travail afin de protéger la santé à la fois des fumeurs et des non-fumeurs, la Commission doute fort qu'il soit politiquement acceptable de faire acte de discrimination envers les fumeurs", ajoute-t-elle.

"Ce n'est certainement pas la bonne façon de traiter le problème de l'assuétude au tabac et de ses conséquences sur le lieu de travail", estime la Commission, qui "elle-même n'établit pas de discrimination à l'égard des fumeurs, même si elle veille à l'absence de tabac sur le lieu de travail ets'efforce d'aider les personnes qui souhaitent arrêter de fumer".

La Commission européenne ouvertement engagée dans la lutte contre le tabac

Le tabagisme représente une des plus grandes causes de décès dans l'Union européenne (plus de 500 000 décès chaque année) : 15% de la totalité des décès de l'Union européenne pourraient être attribués au tabagisme.

Afin d'y rémédier, l’Union européenne développe activement une politique complète de lutte anti-tabac, caractérisée par des mesures législatives, par des activités de prévention et de cessation du tabagisme, ou encore par l’intégration de la lutte contre le tabagisme dans toute une série d'autres politiques communautaires.

Lancée en 2005, la campagne active de lutte contre le tabagisme "HELP – Pour une vie sans tabac" multiplie les spots TV et les  campagnes d'affichages pour vanter les bienfaits d'une vie sans tabac, mettre en évidence les dangers du tabagisme passif et soutenir le mouvement actuel favorable à l'interdiction de fumer dans les lieux publics.


Sources

 L'attitude des Européens face au tabac, janvier 2006, Eurobaromètre (pdf)
"HELP – Pour une vie sans tabac" : l'Union européenne lance une nouvelle campagne de lutte contre le tabagisme, communiqué de presse, 2005, communiqué de presse de la Commission européenne