Logo Toute l'Europe

[Revue de presse] Face à la crise politique, Enrico Letta prêt à poser la question de confiance

Alors qu'il vient de fêter ce dimanche ses 77 ans, Il Cavaliere ne semble pas prêt à quitter les devants de la scène politique et médiatique. Condamné le 1er août dernier à quatre ans de prison pour fraude fiscale, une peine qu'il n'effectuera pas mais qui devrait lui interdire de siéger au sénat, Silvio Berlusconi a ordonné samedi aux cinq ministres du Parti de la Liberté (PDL) de quitter le gouvernement [Le Monde], replongeant l'Italie dans la crise politique.

M. Enrico Letta, Premier Ministre italien (c) Conseil de l'Union européenne

“Une crise de gouvernement qui s’ouvre sur un prétexte fallacieux après 155 jours d’une cohabitation inédite pour l’Italie entre droite et gauche” , explique Le Figaro, qui rappelle que M. Berlusconi a déclenché les hostilités vendredi dernier suite à l’augmentation d’un point du taux de TVA (de 21 à 22 %). Un “geste fou” pour l’actuel président du Conseil italien, Enrico Letta, qui était soutenu par la majeure partie de la presse italienne ce dimanche, rapporte Le Monde.

Enrico Letta a cependant répliqué dans la foulée en annonçant qu’il demanderait le vote de confiance du parlement italien mercredi. “Je n’ai pas l’intention de gouverner à tout prix. Je ne demanderai pas la confiance pour trois jours et pour recommencer comme avant, mais pour aller de l’avant et appliquer un programme. Sinon, j’en tirerai les conséquences” a-t-il expliqué [Le Parisien]. Le président du Conseil “pourrait tenter de former un deuxième gouvernement en comptant sur des défections diverses et des soutiens dans les formations à gauche de l’échiquier politique” [Le Monde], l’objectif étant d’éviter à tout prix un retour des Italiens aux urnes.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Revue de presse] Face à la crise politique, Enrico Letta prêt à poser la question de confiance

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide