Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Portugal : le socialiste António Costa reconduit pour un troisième mandat

Le Premier ministre socialiste António Costa a nettement remporté les élections législatives au Portugal dimanche 30 janvier en obtenant une majorité absolue au Parlement. L’extrême droite effectue quant à elle une percée historique et devient la troisième force politique du pays.

Au pouvoir depuis 2015, António Costa a notamment sû gérer efficacement la crise sanitaire, le pays ayant la meilleure couverture vaccinale de l'UE
Au pouvoir depuis 2015, António Costa a notamment sû gérer efficacement la crise sanitaire, le pays ayant la meilleure couverture vaccinale de l’UE - Crédits : Twitter @antoniocostapm

C’est “un coup de théâtre politique au Portugal”, estime La Croix. Alors qu’il était “donné dans les derniers sondages au coude-à-coude avec l’opposition de centre droit, [le Premier ministre sortant] António Costa a fini par améliorer son score de 2019″, relate France 24. Ce dernier a obtenu 41,7 % des suffrages, permettant à son parti de remporter au moins “116 sièges sur un total de 230″, poursuit le média. Le Parti social-démocrate (droite) arrive quant à lui en deuxième position, “avec 29,3 % des voix” [France 24].

A l’issue du scrutin, le socialiste a finalement “remporté son pari” en obtenant la majorité absolue “qu’il n’a cessé de demander aux électeurs ces dernières semaines” [Le Monde]. Un résultat qui lui permettra cette fois de “gouverner les mains libres”, poursuit le quotidien, sans dépendre de ses anciens alliés du parti de gauche radicale Bloco et du Parti communiste portugais (PCP).

Bilan positif

Pendant la campagne, le Premier ministre sortant s’est appuyé sur son bilan et “n’a cessé de se targuer d’avoir ‘tourné la page de l’austérité’ budgétaire mise en œuvre par la droite jusqu’en 2015, sous la surveillance de la ‘Troïka’ (BCE-FMI-[Commission européenne]), en pleine crise de la dette”, explique France 24. Il avait notamment supprimé les coupes salariales “tout en affichant le premier excédent budgétaire de l’histoire récente du Portugal”, rappelle Ouest-France.

Grâce à cette nouvelle majorité au Parlement, “M. Costa ne devrait pas tarder à faire voter de nouveau son projet de budget”, estime Le Monde. “De son approbation dépend le déblocage des fonds du plan de relance européen : 16,6 milliards d’euros jusqu’en 2026, date à laquelle devrait se terminer le nouveau mandat du Premier ministre portugais”, conclut le quotidien.

Recomposition politique

L’autre constat de ce scrutin, c’est la confirmation de la forte progression du parti d’extrême droite Chega (Assez) […] avec 7,15 % des voix et 12 élus”, indique France 24. Le parti devient la troisième force politique du pays, “alors qu’il ne comptait qu’un seul député dans le Parlement sortant”, constate La Croix.

Le Portugal a longtemps été une exception européenne en la matière : “depuis la fin de la dictature en 1974 et jusqu’au dernier scrutin de 2019, ce pays de 10 millions d’habitants ne comptait aucun représentant de l’extrême droite au Parlement”, note Le Figaro.

A l’autre extrême, les anciens alliés de la gauche radicale font figure de grands perdants du scrutin. “Avec 4,5 % des voix et cinq députés, quatorze de moins que lors des législatives de 2019, le [parti de gauche] Bloco passe ainsi de la troisième […] à la sixième position sur un échiquier politique recomposé”, note Le Monde. Même chose chez les communistes, “qui se contentent de 4,4 % des suffrages et de cinq sièges, sept de moins qu’en 2019″, poursuit le quotidien.

“Les Portugais ont sanctionné ceux qui ont été jugés responsables de la crise politique”, analyse la politiste Patricia Lisa, citée par Le Monde. L’alliance gouvernementale “Geringonça” (“solution improvisée”) entre les partis de gauche, s’est en effet effondrée “lorsque les communistes et le Bloc de gauche se sont joints aux partis de droite pour rejeter la loi sur le budget après des semaines de négociations tendues”, provoquant ces élections anticipées, rappelle The Guardian.

Les autres sujets du jour

Belgique

Brexit

Economie

Energie

Italie

Relations extérieures

Tribune et opinions

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Portugal : le socialiste António Costa reconduit pour un troisième mandat

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide