Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

LIVE - Présidentielle 2022 : les enjeux européens du débat Emmanuel Macron / Marine Le Pen

Cinq ans après leur précédent face-à-face, les candidats de La République en Marche et du Rassemblement National débattent de nouveau ce mercredi 20 avril 2022 depuis 21h. Toute l’Europe vous propose de décrypter les projets d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen à travers le prisme européen.

Rechargez la page pour voir les dernières informations 

23h45 : Les deux candidats concluent chacun avec deux minutes de parole. Pour Emmanuel Macron, le second tour de l’élection présidentielle française est aussi un “référendum pour ou contre l’UE”. Marine Le Pen en appelle quant à elle au “peuple français” et à son “bon sens”.

23h41 : Marine Le Pen veut mettre en place le référendum d’initiative citoyenne. Elle ambitionne de “recoudre la France, recoudre la démocratie”. “Le seul souverain, c’est le peuple. Pas le Conseil constitutionnel”. 

23h38 : Emmanuel Macron affirme que l’Europe devra être “refondée après la guerre”. Il assure qu’il est favorable à la proportionnelle et veut une commission transpartisane qui proposerait des moyens d’ “améliorer nos institutions”. Il veut une “autre pratique du pouvoir”, avec le pouvoir exécutif qui donnerait des “grandes orientations” et des conférences des parties pour prendre des décisions, comme pour l’école. 

23h37 : Gilles Bouleau ouvre le dernier thème de la soirée : le gouvernement de la France. Il demande à Emmanuel Macron s’il remettra en place le septennat. 

23h35 : Emmanuel Macron indique qu’il y aura “beaucoup de réfugiés ukrainiens à accueillir”. Il distingue aussi l’immigration économique, “qui est régulée”, et l’immigration clandestine. Le président sortant veut agir de manière coordonnée sur ces sujets : il évoque la réforme de l’espace Schengen, abordée à Tourcoing, avec la nécessité de mieux protéger nos frontières. Il veut que le délai de retour des déboutés du droit d’asile soit plus rapide, six mois au lieu de dix-huit, et appelle aussi à mettre en place une meilleure politique de raccompagnement. 

23h31 : Marine Le Pen détaille le référendum sur l’immigration qu’elle veut présenter à l’automne si elle est élue. “Il y aura l’expulsion des délinquants étrangers, la suppression du droit du sol, la priorité nationale au logement et à l’emploi, l’interdiction de la régularisation des clandestins, la modification du droit d’asile”. “Il n’y a que 10 % d’exécution des obligations de quitter le territoire français.”

23h30 : Marine Le Pen à Emmanuel Macron : “Vous n’avez renvoyé personne”. “En matière d’immigration, vous avez le pire bilan je crois des 15 dernières années”.

23h23 : Emmanuel Macron : “Je suis en faveur de la loi de 1905”. “La Laïcité, c’est un principe de liberté”. Avec vous, “la France serait le premier pays au monde à interdire les signes religieux dans l’espace public”. “Ce n’est pas la France de l’universalisme que vous proposez”. “Vous êtes en train de pousser des millions de nos compatriotes de par leur religion hors de l’espace public”.

23h20 : Marine Le Pen : “Je ne lutte pas contre une religion, je ne lutte pas contre l’islam, je lutte contre l’islamisme […] qui cherche à imposer la charia”. “Il faut fermer les 570 mosquées radicales”.Je suis pour l’interdiction du voile dans l’espace public”.

23h19 : Léa Salamé sur la laïcité : “Si vous êtes élue ou réélu, changerez-vous les lois sur les règles de port de signes religieux ? Une femme pourra-t-elle toujours porter le voile dans la rue ?”

23h15 : Emmanuel Macron veut lancer 200 brigades de gendarmerie dans le monde rural et évoque les cyber-menaces : terrorisme, demandes de rançon…

23h14 : Les deux candidats évoquent le sujet des féminicides et des violences intra-familiales. 

23h10 : Emmanuel Macron : “On ne fait pas la sécurité avec des postures, on la fait avec des moyens”. Il vante une 30 % du budget de la justice ces deux dernières années. 

23h08 : Marine Le Pen dénonce “l’ensauvagement” de la société et veut contrer “l’immigration massive”. Elle pointe du doigt le “laxisme” de la justice face aux délinquants et propose de “réarmer moralement” les policiers en instaurant “une présomption de légitime défense”. La candidate du RN assure que les Pays-Bas appliquent toutes les peines de prison : “il vaut mieux” quelques jours effectifs plutôt qu’un mois non réalisé en prison. 

23h05 : Après l’école et la jeunesse, les deux candidats passent au thème de “la sécurité”

23h00 : Emmanuel Macron : “La revalorisation des enseignants a commencé sous ce quinquennat”. “Les enseignants, contrairement à ce que vous avez dit, feront l’objet d’une revalorisation”.

22h49 : Le débat passe aux questions d’éducation. Gilles Bouleau à Emmanuel Macron : “Si vous êtes élu, comment ferez-vous pour éviter le décrochage scolaire” de la France, en baisse dans le classement international PISA ?

22h48 : Marine Le Pen : “On est dans une économie qui est en train de s’ubériser”. “Je pense que c’est une erreur fondamentale”. “Avec ces emplois, on ne peut rien financer. Ni les retraites ni la sécurité sociale”.

22h45 : Marine Le Pen : quand on dit “l’Europe, l’Europe, je pense au général de Gaulle”. Emmanuel Macron : “De là où vous venez, vous ne devriez pas parler du général de Gaulle”. 

22h43 : Emmanuel Macron veut défendre la force de la France et de ses entrepreneurs, pays qui crée le plus de start-ups en Europe selon lui. “On a des vrais champions, de BlaBlaCar à Doctolib”. Sur le numérique, “Il faut un vrai marché unique du numérique”. “Il faut qu’il y ait aussi une politique européenne qui se batte contre la concurrence déloyale” en la matière. “C’est là que l’Europe est utile”.

22h41 : Marine Le Pen : “Comment fait-on pour garder les données sur le sol européen ?”. Elle souhaite un Google européen, sur le même modèle qu’Airbus ou Ariane. 

22h40 : C’est au tour de l’économie numérique d’être maintenant abordée. Léa Salamé : “Comment faire un Google, un Steve Jobs français” ?

22h36 : Emmanuel Macron veut de l’éolien en mer pour développer davantage l’énergie éolienne, tandis que Marine Le Pen veut les démanteler, “ce qui coûte très cher” explique le président sortant. Le développement de l’éolien crée des emplois, ajoute-t-il. “Si vous voulez stopper le renouvelable, nous allons moins produire d’électricité”. “Vous n’expliquez pas comment nous allons nous passer des hydrocarbures russes”, ajoute-t-il.

22h35 : “A la lumière du rapport” de RTE sur les scénarios énergétiques permettant d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050, j’ai décidé une “nouvelle tranche d’EPR”, affirme Emmanuel Macron.

22h29 : “Je ne suis pas climato-sceptique mais vous êtes climato-hypocrite”, réplique Marine Le Pen. Elle rapporte que le président sortant “a changé d’avis” sur le nucléaire. “Vous avez fermé Fessenheim et 14 réacteurs nucléaires”, accuse-t-elle. Le nucléaire est “un socle” pour le mix énergétique français. “L’éolien est le pire”, assure Marine Le Pen.

22h28 : Emmanuel Macron veut “une planification” pour la transition énergétique, avec 700 000 logements rénovés par an pendant le prochain quinquennat et des filières françaises autour des voitures électriques. Il rappelle l’objectif de neutralité climatique de l’Europe à l’horizon 2050. 

22h27 : Emmanuel Macron pointe du doigt la baisse de la TVA proposée par Marine Le Pen sur les carburants, qui n’incite pas selon lui à la sortie des énergies fossiles. “Vous êtes climato-sceptique”, lance-t-il à sa rivale.

22h26 : Emmanuel Macron : “Nos importations qui nous posent le plus de problèmes, c’est notre dépendance aux hydrocarbures”.

22h25 : Elle veut “des produits français dans les cantines collectives françaises” et défend le bio venu de l’Hexagone. Elle évoque aussi la condition animale et pourfend un modèle économique qui crée de la souffrance pour les animaux (via les transports par exemple). 

22h24 : “J’arrête l’hypocrisie”, dit Marine Le Pen, qui dénonce “le libre-échange”, principal responsable des émissions de gaz à effet de serre selon elle. “J’ai conçu l’intégralité de mon projet autour du localisme”, fondé sur le patriotisme économique et les relocalisations, martèle la candidate.

22h22 : Gilles Bouleau lance le thème suivant : le climat et l’environnement. Les journalistes posent la même question aux deux candidats : “si vous êtes élu.e, quelles seront vos deux principales mesures pour lutter contre le changement climatique ?”

22h22 : Emmanuel Macron souhaite que les personnes les plus âgées puissent rester chez elle si elles le souhaitent. Il est d’accord sur le principe du modèle mutualiste mais défend aussi le secteur privé, qui doit toutefois être “régulé”.

22h09 : Emmanuel Macron rappelle à Marine Le Pen qu’elle proposait d’acheter des vaccins russes au début de la pandémie. 

22h08 : Emmanuel Macron se dit “fier” de la manière dont le gouvernement français a soutenu l’économie pendant la pandémie de Covid-19. “Alors qu’on a vécu une pandémie comme on en avait pas connue depuis un siècle, on a réussi à baisser le chômage”. Marine Le Pen reproche à Emmanuel Macron sa stratégie de lutte contre le Covid-19 après le premier confinement, notamment la fermetures des petits commerces.

22h04 : Marine Le Pen attaque Emmanuel Macron sur son bilan en matière de rigueur budgétaire : “+ 600 milliards euros de dette” pendant le quinquennat, selon elle. Emmanuel lui répond qu’elle prend en compte les déficits des caisses sociales dans ce chiffre. Elle poursuit sur les 85 milliards de déficit de la balance commerciale, et la progression de la productivité de 0,1 % en France, contre 1,8 % pour l’ensemble des pays de l’OCDE selon elle. 

22h01 : Le président sortant veut commencer à rembourser la dette publique “sous ce quinquennat”.

22h00 : Emmanuel Macron veut améliorer le niveau des pensions. Quelqu’un qui a entièrement cotisé sera au minimum à 1 100 euros (980 aujourd’hui). Il rappelle que la France a un système par répartition : les actifs cotisent pour les retraités. 

21h57 : Avec Marine Le Pen, les Français partiront à la retraite entre 60 et 62 ans. Elle propose un système progressif : si un travailleur a commencé son emploi entre 17 et 20 ans, il pourra partir à 60 ans avec 40 annuités. Puis jusqu’à 62 ans avec 42 annuités. Elle attaque le programme de Macron de mettre la retraite à 65 ans, “injuste et pas justifié sur le plan budgétaire”.

21h56 : 3e thème de la soirée : les retraites et le modèle social.

21h53 : Marine Le Pen : “Vous êtes très européaniste. La France est une puissance mondiale, pas seulement une puissance européenne”. Elle considère que la vision d’Emmanuel Macron “rabougrit” la France.

21h50 : Le marché de l’énergie, espace Schengen… “Votre projet consiste à sortir de l’UE”, lance Emmanuel Macron à Marine Le Pen. “Ca s’appelle l’Europe des nations”, lui rétorque Marine Le Pen. “Vous mentez sur la marchandise”, réplique Emmanuel Macron. “Vous pensez qu’on peut faire la priorité nationale pour nous”, alors qu’on souhaite continuer à pouvoir travailler ailleurs en Europe, le marché du travail européen est un “marché de libre circulation des travailleurs et des marchandises”, poursuit-il.

21h49 : Emmanuel Macron rappelle que le travail détaché a été réformé au niveau européen. Il dit s’être battu depuis cinq ans pour changer l’Europe et indique que le principe “à travail égal, salaire égal” a été consacré dans la réforme des travailleurs détachés. “Il n’y a pas des centaines de milliers de travailleurs détachés”, affirme-t-il.

21h48 : Emmanuel Macron veut mettre en place des clauses miroir en matière de commerce international et lutter contre la déforestation importée. Il rappelle que la France a refusé l’accord commercial entre l’Union européenne et le Mercosur. 

21h47 : Marine Le Pen : “Je souhaite que la Commission respecte les nations souveraines, respecte leurs choix”. “Je veux faire réguler cette organisation européenne”. “Si je dis que je ne souhaite pas en sortir, c’est que je ne veux pas en sortir”. Réponse d’Emmanuel Macron : “Donc vous avez changé 80 % de votre programme”.

21h46 : La candidate du Rassemblement national se déclare en désaccord avec la politique européenne des travailleurs détachés. Elle est également opposée à la stratégie intitulée “De la ferme à la fourchette”, qui risque selon elle de faire baisser la production agricole européenne “de 10 à 20 %”.

21h45 : Marine Le Pen : “Vous voulez remplacer la souveraineté française par la souveraineté européenne”. “Il n’y a pas de souveraineté européenne parce qu’il n’y a pas de peuple européen”. Marine Le Pen veut voir émerger une Alliance européenne des nations à la place de l’Union européenne.

21h44 : Emmanuel Macron : “Les vaccins à ARN ont pu être obtenus car il y a eu un accord européen. Le plan de relance a pu naître grâce à un accord franco-allemand.” “Notre souveraineté est nationale et européenne”.

21h43 : Emmanuel Macron : “Je crois dans l’Europe et dans le couple franco-allemand”. “Je note qu’il y a 5 ans, 85 % de votre programme ne pouvait s’appliquer qu’avec une sortie de l’euro”. Il accuse Marine Le Pen de vouloir toujours quitter l’UE mais sans le dire. 

21h43 : Léa Salamé : “Souhaitez-vous rester dans l’UE telle qu’elle est aujourd’hui, avec le couple franco-allemand comme moteur ?”

21h35 : Emmanuel Macron rappelle que Marine Le Pen avait reconnu l’annexion de la Crimée par la Russie. “Vous dépendez du pouvoir russe et vous dépendez de Vladimir Poutine”. Il rappelle le prêt du Front national auprès d’une grande banque russe. “Vous ne parlez pas à des dirigeants lorsque vous parlez de la Russie, vous parlez à des banquiers lorsque vous parlez de la Russie”. “Le problème, c’est que ceci crée une dépendance”.

21h33 : Marine Le Pen considère que les efforts entrepris par Macron sur l’Ukraine doivent être salués. Elle se déclare en accord avec toutes les sanctions, sauf sur l’importation du pétrole du gaz car “cela n’arrêtera pas la Russie” et “fera énormément de mal aux Français”. “On ne peut pas se faire hara-kiri” avec l’espoir que cela arrêtera la Russie, selon elle. Elle craint que la Russie et la Chine ne deviennent des alliés si étroits qu’elles pourraient constituer un danger “absolument majeur pour l’Occident, pour l’Europe et pour la France”. Une alliance alliance qui pourrait devenir demain une superpuissance “économique”, “monétaire” et “pourquoi pas militaire”.

21h29 : Pour Emmanuel Macron, il faut veiller à ce que cette “guerre n’aille pas dans une escalade et ne s’étende pas”. “La Russie choisit une voie funeste pour elle-même et pour l’équilibre des nations”. “C’est pour cela que l’Europe est si importante. Une Europe forte, qui peut peser”. “D’abord cesser le feu, puis libérer le territoire ukrainien”.

21h28 : Marine Le Pen : “Le rôle de la France et le rôle de l’Europe, […] c’est de soutenir l’Ukraine. Militairement. Financièrement”.

21h28 : Les questions internationales sont maintenant abordées. Gilles Bouleau rappelle l’invasion de l’Ukraine par la Russie. 

21h27 : Emmanuel Macron : “La France a deux fois moins d’inflation que l’Espagne, 60 % de moins que l’Allemagne” grâce au bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement français. 

21h26 : Marine Le Pen aborde la question des taxes sur les carburants et rappelle le mouvement des Gilets jaunes, en partie causé par une hausse des prix de l’énergie. 

21h23 : “La réforme du marché européen de l’électricité ne se fait pas en un mois”, défend Emmanuel Macron. Mais en sortir comme le propose Marine Le Pen serait selon lui une “immense erreur”, car les pays sont interconnectés. “Il faut réformer l’Europe”, pas la quitter, insiste-t-il. Il souhaite toutefois que les prix de l’énergie en France reflètent mieux les coûts de production, moins chers que dans les autres pays européens en raison du nucléaire.

21h15 : Marine Le Pen : “Je veux sortir du marché européen de l’électricité”. La candidate du Rassemblement national rend le marché européen en partie responsable de la hausse des prix de l’énergie. Elle affirme que les prix de l’énergie doivent être régulés, et compare les coûts de production de l’énergie en France, dont elle assure qu’ils sont moins élevés que chez nos voisins. La candidate pointe du doigt les Allemands, “très dépendants au gaz russe”.

21h14 : Emmanuel Macron veut revaloriser les retraites dès cet été, car l’inflation est d’environ 4 %, et porter le minimum des pensions à 1 100 euros. 

21h13 : Le président sortant défend sa politique de lutte contre le chômage. 

21h12 : Emmanuel Macron assure que le pouvoir d’achat a augmenté en moyenne en France. Face à la hausse des prix de l’énergie, il défend le bouclier qu’il a mis en place.

21h08 : Parmi les leviers prônés par Marine Le Pen pour favoriser le pouvoir d’achat : revaloriser les soignants et les enseignants, dont les salaires sont selon elle sous la moyenne européenne. 

21h06 : Le premier thème abordé est le pouvoir d’achat. La journaliste Léa Salamé rappelle que la guerre a des conséquences sur les prix, en particulier ceux de l’énergie. 

21h05 : Emmanuel Macron rappelle que la guerre est de retour sur le sol européen. Il poursuit en déclarant que “Notre France sera plus forte si elle sait se saisir de la question écologique. C’est rendre l’Europe plus forte”.

21h : Le débat vient de débuter. Marine Le Pen est la première à prendre la parole.


Bonjour et bienvenue dans notre live consacré au débat du 20 avril 2022 entre Emmanuel Macron et Marine le Pen. 

Diffusé par France 2 et TF1 à partir de 21h, ce débat d’entre-deux-tours doit durer environ 2h30. Les candidats aborderont les sujets suivants, dans cet ordre : 

  • Pouvoir d’achat
  • Questions internationales
  • Retraites, santé, dépendance et modèle social
  • Écologie
  • Compétitivité
  • Jeunesse et éducation
  • Sécurité
  • Gouvernance

Si les questions européennes devraient être particulièrement traitées lors de la séquence “Questions internationales”, elles ne manqueront pas non plus d’entrer en résonance avec un certain nombre d’autres priorités nationales avancées par les deux candidats. Les sujets du pouvoir d’achat, de l’écologie et de la compétitivité pourront notamment mériter l’éclairage européen que nous vous proposons dans ce live. 


Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur LIVE - Présidentielle 2022 : les enjeux européens du débat Emmanuel Macron / Marine Le Pen

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide

1 commentaire

  • Avatar privé
    Chanteloup

    Mon opinion sur ce débat est la suivante : Ce débat a le mérite d’avoir mis en exergue les différences fondamentales entre les 2 candidats. Au delà de la forme, la désinvolture de Macron (“Président des riches?”) et la fausse bienveillance de Lepen (“Candidate des Ultra-riches?”), sur le fond, les 2 visions sont non seulement “différentes” mais clairement “antagonistes”. L’ “un” est précis positif, constructif, européen, force de proposition, parle de projet sur le long terme, rassemble. Je retiens le maintient de la devise “Égalité, fraternité, liberté ” pour tous!. L’ ”une” est cynique, floue,
    négative, destructrice, retorse, invente des problèmes qui n’existent pas, des fausses solutions, pratique la fausse bienveillance et est finalement sans projet… Je retiens le maintien de la devise “Liberté, égalité, fraternité ” pour son clan (uniquement)!… CQFD.