Toute L'Europe – Comprendre l'Europe
  • Revue de presse

Elections européennes : l’eurodéputée Valérie Hayer, très probable tête de liste de Renaissance

S’il n’a pas encore été officialisé, le choix d’Emmanuel Macron pour la tête de liste de Renaissance aux élections européennes fait désormais peu de doute. Présidente du groupe Renew Europe au Parlement européen, Valérie Hayer devrait endosser ce rôle, pour une grande partie de la presse française.

Elue députée européenne en 2019, Valérie Hayer est présidente du groupe Renew Europe au Parlement européen depuis janvier 2024 - Crédits : Alain Rolland / Parlement européen
Elue députée européenne en 2019, Valérie Hayer est présidente du groupe Renew Europe au Parlement européen depuis janvier 2024 - Crédits : Alain Rolland / Parlement européen

C’est La Tribune Dimanche qui a dévoilé l’information, dimanche 25 février. “Ce sera officiel dans les jours qui viennent. Valérie Hayer sera la tête de liste du camp présidentiel aux élections européennes”, écrivait, hier, le média. Interrogé samedi 24 février à ce sujet en marge de sa visite au Salon de l’agriculture, le président de la République confirmait “avoir pris une décision, sans pour autant dévoiler le nom de l’eurodéputée de 37 ans”, indique Le Monde.

Marcheuse de la première heure

Le suspense aura duré longtemps. “Après une interminable phase de casting durant laquelle auront couru les noms de Bruno Le Maire, Julien Denormandie, Richard Ferrand ou dernièrement Jean-Yves Le Drian, […] Emmanuel Macron a finalement décidé d’accorder sa confiance à cette marcheuse de la première heure, rompue, depuis cinq ans, aux subtilités de l’appareil européen”, rapporte Libération.

Valérie Hayer est “originaire de la Mayenne, où elle a été élue conseillère municipale de Saint-Denis-d’Anjou à 21 ans avant de rejoindre, en 2015, avec l’étiquette UDI, le conseil départemental” [Le Monde]. Elle rallie Emmanuel Macron et En Marche en 2017, puis figure en 19e position sur la liste de la majorité présidentielle lors des élections européennes de 2019 et devient ainsi eurodéputée.

En ce début d’année 2024, “la carrière politique de Valérie Hayer connaît une singulière accélération”, font remarquer Les Echos. Depuis janvier, elle dirige le groupe centriste Renew Europe au Parlement européen, succédant à Stéphane Séjourné, nommé ministre de l’Europe et des Affaires étrangères lors du dernier remaniement. Un groupe qui constitue la troisième force politique à Strasbourg, “derrière les conservateurs du Parti populaire européen (PPE) et les sociaux-démocrates (S&D)”, rappelle Le Monde.

Fille d’agriculteurs

Selon plusieurs médias, le choix de confier la tête de la liste de la majorité présidentielle à Valérie Hayer était loin d’être évident. Le Monde fait remarquer qu’elle est “inconnue du grand public”, tandis que Libération juge que “malgré [son] CV pertinent, sa nomination s’apparente à un choix par défaut”. Toutefois, “en pleine crise agricole, le profil de Valérie Hayer présente plusieurs avantages”, explique France info. Née à Château-Gontier en Mayenne, un territoire très rural, elle est “fille et petite-fille d’agriculteurs”, rapporte France Bleu.

Sa fine connaissance de dossiers européens complexes aurait également plaidé pour sa cause. “A Strasbourg, Valérie Hayer a gagné la réputation de se coltiner les dossiers budgétaires austères et ardus. Elle fit notamment partie des négociations du grand plan de relance européen de 750 milliards d’euros pour faire face aux conséquences de la pandémie de Covid, en 2020. Elle milite aussi depuis des années pour le déblocage de nouvelles ressources propres dans le financement de l’Union européenne”, liste Libération.

L’officialisation attendue

Si “ni l’eurodéputée ni son parti n’ont confirmé l’information” [Les Echos], les récents signaux ne trompent pas. “Valérie Hayer a accompagné Emmanuel Macron au Salon de l’agriculture, samedi. Elle était notamment présente au moment où le président de la République a inauguré l’évènement en coupant le ruban”, note France info. “Dimanche matin, Valérie Hayer attendait toujours le coup de fil de l’Elysée qui devait lui annoncer la nouvelle. Mais, aux dires de plusieurs proches de la Macronie, ‘il n’y a pas de suspense ni de plan B’, et l’officialisation de sa nomination serait imminente”, relate Le Monde.

Certaines de ses collègues au Parlement européen se sont empressées de réagir publiquement à cette information qui n’a pourtant pas été encore officialisée. “Tous unis derrière Valérie Hayer pour défendre notre bilan et porter notre projet”, a par exemple écrit sur X Nathalie Loiseau, tête de liste de la majorité présidentielle aux européennes de 2019 [Les Echos]. “Une excellente nouvelle, une jeune femme compétente et courageuse est notre tête de liste !”, a commenté l’eurodéputé Irène Tolleret sur le même réseau social [Le Monde].

Les autres sujets du jour

Agriculture

Asile et migrations

Economie

Elections européennes

Guerre en Ukraine

Parlement européen

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Elections européennes : l'eurodéputée Valérie Hayer, très probable tête de liste de Renaissance

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide