Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

[Vidéo] Nathalie Colin-Oesterlé sur les violences faites aux femmes : “Le Parlement européen n’acceptera pas une loi au rabais”

L’Union européenne travaille sur une première directive de lutte contre les violences faites aux femmes. En Europe, sept femmes meurent chaque jour sous les coups de leur conjoint ou d’un membre de leur famille.

L’Union européenne met en œuvre divers moyens pour lutter contre les violences faites aux femmes. Cependant, il n’existe aucun instrument contraignant consacré spécifiquement à la protection des femmes contre ces violences.

Pour y remédier, la Commission européenne a proposé une directive visant à protéger les femmes victimes de violences et à harmoniser les sanctions prises par les Etats membres à l’encontre de ceux qui les commettent. Ce texte énumère également les actes pour lesquels des définitions communes sont envisagées, tels que le cyberharcèlement, les mutilations génitales féminines ou le viol. Sur ce dernier volet, les Etats membres peinent à s’entendre.

Engagée au Parlement européen sur ces questions de protection des femmes, la députée européenne Nathalie Colin-Oesterlé (PPE) apporte son éclairage sur ce texte et la bataille qui se joue entre le Parlement et les Etats membres sur certains points. A l’issue d’une réunion avec les négociateurs du Conseil de l’UE et de la Commission européenne, elle a signé le 13 décembre 2023 une déclaration aux côtés de 10 autres députés européens en charge de cette proposition ; les signataires réclament à ce que le viol soit inclus dans la réglementation européenne pour lutter contre les violences faites aux femmes. 

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Vidéo] Nathalie Colin-Oesterlé sur les violences faites aux femmes : "Le Parlement européen n’acceptera pas une loi au rabais"

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide