Logo Toute l'Europe

Covid-19 : les pays européens en attente de touristes

Alors que la propagation du Covid-19 s’atténue dans la plupart des Etats du continent, plusieurs d’entre eux continuent d’alléger progressivement leurs mesures de restriction. Le redémarrage est particulièrement attendu par le secteur du tourisme.

Dans les Etats européens qui se déconfinent, les réservations d'hébergements touristiques reprennent
Dans les Etats européens qui se déconfinent, les réservations d’hébergements touristiques reprennent - Crédits : Anyaberkut /iStock

Les pays du bassin méditerranéen attendent le retour des voyageurs”, relève Alban Mikoczy pour France 2. Plusieurs Etats européens sont en effet en train de lever leurs restrictions sanitaires, concernant les lieux recevant du public comme les déplacements internationaux.

Depuis ce samedi, les touristes étrangers sont autorisés à entrer en Grèce s’ils sont vaccinés ou s’ils peuvent présenter un résultat négatif [de test]”, écrit par exemple La Tribune. Après six mois de restrictions sanitaires, le pays “a aussi rouvert ses musées cette semaine, parmi lesquels l’Acropole d’Athènes”, complète le média en ligne.

Les touristes sont également attendus au Portugal. Le ministère de l’Intérieur portugais a annoncé en fin de semaine dernière que Lisbonne allait autoriser, à compter de ce lundi 17 mai, “les voyages touristiques pour la plupart des pays européens”, relate Ouest-France. “Des centaines de vacanciers britanniques, premier marché touristique, sont attendus dès [cette semaine] au Portugal, principalement dans la région touristique de l’Algarve (sud)”, poursuit le quotidien.

Tandis que de l’autre côté des Alpes, “alors que certaines mesures ont été levées, les touristes font leur retour” [France 3]. “Depuis le 26 avril, l’Italie respire”, résume ainsi Challenges. “Les plages autour de Rome, de Fregene à Santa Marinella en passant par Ostie, étaient tellement bondées le week-end du 1er mai qu’il a fallu attendre 19 heures pour qu’elles soient libérées des baigneurs”, relaie L’Obs.

Relancer le tourisme

Le secteur du tourisme attend particulièrement la levée des restrictions liées à la pandémie. Les pays qui en dépendent le plus ont enregistré de lourdes pertes depuis le début de la crise sanitaire. La Grèce a par exemple connu l’an dernier “sa pire année touristique jamais enregistrée, avec seulement 7 millions de visiteurs contre un record de 33 millions en 2019″ [La Tribune].

Signe que le tourisme devrait connaître un rebond, la plateforme de locations Airbnb a annoncé une augmentation “de 13 % [des réservations dans le monde], pour atteindre 64,4 millions”, relaie El País. Concernant l’Europe, “nous avons constaté une forte augmentation des réservations au Royaume-Uni immédiatement après que le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé son intention de lever les blocages en février”, affirme la société, citée par le quotidien espagnol.

Mais bien que les conditions soient réunies pour une “réouverture sûre de la saison touristique” cet été, la reprise du secteur “prendra encore du temps”, juge le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton [Euractiv]. De fait, il n’est pas certain que les Européens se rendent beaucoup à l’étranger dans les prochaines semaines : “la pandémie a changé les habitudes et les destinations hexagonales sont cette année les plus prisées” des Français, souligne par exemple Europe 1. Tandis qu’en Grèce, “malgré le déploiement de la vaccination, les vacanciers devraient encore être assez loin de concurrencer le niveau de 2019″, anticipe RFI.

Pass sanitaire européen mi-juin

Dans ce contexte, le pass sanitaire européen ambitionne toutefois de faciliter les voyages sur le continent. “Nous travaillons à une coordination européenne sur une réouverture des frontières cet été afin de permettre de manière sécurisée la reprise de la circulation des personnes entre les pays de l’Union européenne”, a assuré Clément Beaune hier, cité par Les Echos. Le document, qui comprendra un code QR, devrait permettre “de circuler en Europe à partir de la deuxième quinzaine de juin” [Les Echos].

Par ailleurs, “chaque pays concerné [par une hausse des contaminations] devrait pouvoir réagir dans les 48 heures en fermant ses frontières ou en mettant en place une quarantaine renforcée”, a ajouté le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes. Enfin, “la question de la gratuité des tests PCR dans tous les pays de l’Union” est actuellement en discussion.

Au Royaume-Uni, le déconfinement “n’est pas le moment de gloire que beaucoup espéraient”, considère la BBC. Si “le gouvernement a choisi de maintenir le calendrier malgré l’inquiétude liée au variant indien” [Euronews], qui devient majoritaire dans plusieurs régions, la prudence reste de mise, alors que toutes les restrictions devraient être levées le 21 juin.

Le Premier ministre britannique [a en effet] prévenu vendredi que le déconfinement anglais pourrait être perturbé’ en raison de la progression” de cette forme de Covid-19. Des “avertissements” qui “créent un climat d’incertitude malvenu” sur la levée totale des contraintes sanitaires, juge la BBC.

Les autres sujets du jour

Allemagne

Brexit

Danemark

Environnement

Plan de relance

Relations extérieures

Transports

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Covid-19 : les pays européens en attente de touristes

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide