Logo Toute l'Europe

Covid-19 : la réouverture harmonisée des frontières européennes sous la menace du variant Delta

Si le niveau de l’épidémie de coronavirus reste faible dans l’Union européenne, l’émergence de ce nouveau variant préoccupe les autorités sanitaires. La situation au Royaume-Uni, où les contaminations flambent, a d’ailleurs relancé le débat sur l’ouverture des frontières nationales aux touristes alors que débute la saison estivale.

Le Portugal a rétabli une obligation de quarantaine aux touristes britanniques qui n'ont pas été complètement vaccinés
Face à la recrudescence de l’épidémie et l’explosion du variant Delta outre-Manche, le Portugal a rétabli une obligation de quarantaine pour les touristes britanniques qui n’ont pas été complètement vaccinés - Crédits : mtcurado / iStock

Nouveau variant, nouveau casse-tête”, résument les journalistes du quotidien Les Echos. Face à l’émergence du variant Delta, “l’inquiétude grandit dans le monde - Europe comprise”, note La Tribune. Le Royaume-Uni fait ainsi face à une nouvelle flambée épidémique “avec plus de 22 000 nouveaux cas enregistrés lundi” 28 juin, imputable à ce virus mutant [France info]. Une situation qui préoccupe les autorités sanitaires du pays, “alors que 65 % des Britanniques [ont] reçu au moins une première dose, contre moins de la moitié des Européens” [La Tribune].

En France, le nombre de nouveaux cas enregistrés quotidiennement n’a jamais été aussi faible depuis un an. Interrogé ce matin par France info, le ministre de la Santé Olivier Véran a toutefois appelé les Français à rester “très vigilants” face à ce variant qui “devient progressivement dominant”. En effet, “environ 20 % des nouveaux diagnostics en France” seraient liés à cette nouvelle forme du coronavirus, selon le ministre. De son côté, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a fait savoir jeudi 24 juin “que le variant devrait représenter 70 % des nouvelles infections dans l’UE d’ici à début août” [Les Echos].

Un seuil déjà atteint à Lisbonne, fait savoir Libération. Dans la capitale portugaise, “les horaires et la capacité d’accueil des restaurants et des commerces ont de nouveau été réduits. Les restrictions de déplacements entre la région du grand Lisbonne et le reste du pays pendant le week-end ont également été maintenues”, liste le quotidien.

Crispations parmi les Vingt-Sept

L’arrivée du variant Delta du Covid-19 […], encore plus contagieux que ses cousins, relance en Europe le très complexe débat sur la gestion des frontières extérieures et intérieures de l’Union”, relèvent Les Echos. Le quotidien économique s’alerte d’une situation qui “n’incite pas à l’optimisme” et du potentiel retour “de la cacophonie qui prévaut sur la gestion des frontières depuis maintenant quinze mois”.

Ces divisions, très commentées au début de la pandémie, ont ressurgi la semaine dernière lors du dernier sommet européen à Bruxelles” des 24 et 25 juin, souligne France 24. “Soucieux de sauver leur saison touristique”, la Grèce, l’Espagne ou le Portugal plaidaient pour une réouverture de leurs frontières. La France et l’Allemagne voulaient quant à elles “jouer la carte de la prudence face à l’afflux des touristes britanniques potentiellement porteurs du variant Delta” [France 24]. Conséquence de ces approches divergentes, “vendredi, l’Allemagne a classé le Portugal dans les pays à risque et impose une quarantaine de deux semaines pour ceux qui en reviennent”, rapporte Euronews. Une situation qui a conduit les touristes allemands à se ruer dans les aéroports portugais pour rentrer à temps dans leurs pays.

Les “limites” du pass sanitaire européen

Sous pression, Espagnols et Portugais ont depuis rétabli des conditions d’entrée strictes aux Britanniques. Ces derniers, s’ils souhaitent se rendre à Madrid ou dans les Baléares, “devront être complètement vaccinés ou présenter un test PCR négatif”, explique Le Figaro. “Ceux qui veulent aller au Portugal et qui n’ont pas été complètement vaccinés devront quant à eux observer une quarantaine”, complète le quotidien.

La France et l’Allemagne font aussi les gros yeux à la Grèce, qui acceptent les touristes vaccinés avec les vaccins russes ou chinois, dont l’efficacité contre le variant Delta fait débat”, poursuivent Les Echos. Pour le journal, cette situation laisse entrevoir “la limite du futur passeport sanitaire européen qui doit entrer en vigueur début juillet”.

En effet, chaque Etat membre est libre d’accepter les arrivants ayant reçu un autre vaccin que ceux homologués par l’Agence européenne des médicaments (EMA). “Personne ne doute à Bruxelles qu’en dépit du passeport sanitaire instauré et des promesses d’une meilleure coordination, beaucoup d’Etats n’hésiteront pas à refermer leurs frontières ou renforcer les contrôles, y compris aux Européens, s’ils jugent cela nécessaire”, conclut le quotidien économique.

Les autres sujets du jour

Économie

Environnement

Euro 2020

Parlement européen

Plan de relance

Relations extérieures

Suède

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Covid-19 : la réouverture harmonisée des frontières européennes sous la menace du variant Delta

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide