Derniers articles publiés

Une Irlande aux couleurs arc-en-ciel ?

Revue de presse 22.05.2015

Aujourd’hui, les citoyens irlandais sont invités à se prononcer par référendum sur la légalisation du mariage homosexuel. Une consultation populaire qui, selon les médias, trahit la perte d’influence de l’Eglise catholique en Irlande.

Référendum sur le mariage gay en Irlande

Euronews rapporte que si les sondages annoncent la victoire du "oui" au mariage entre personnes de même sexe, les résultats devraient en réalité être serrés.

Les homosexuels peuvent à ce jour s’unir civilement, précise le site, mais la consultation populaire propose désormais de leur octroyer tous les droits que confère le mariage.

Le Figaro explique que ce référendum a été annoncé en 2013 par le gouvernement irlandais dans le but de moderniser leur Constitution. Cela signifie donc, selon Libération, que l’Irlande pourrait être le premier pays au monde à inscrire dans sa Constitution le droit au mariage entre personnes de même sexe.

Le Monde qualifie l’Irlande d’"étonnante". Ce référendum a effectivement de quoi surprendre : l’Irlande est après tout le dernier pays européen à avoir dépénalisé l’homosexualité (1993).

L’Express rappelle en outre que la tradition catholique y est très profondément ancrée, au même titre que la Pologne : "l’avortement y est interdit, plus de 70% des mariages sont célébrés à l'église et plus de 90% des écoles primaires sont parrainées par l'institution religieuse" et "la radio publique diffuse deux fois par jour l’Angélus" [Le Monde]. Par ailleurs, "84,2% des Irlandais se disent catholiques".

Malgré cela, le débat sur le mariage gay ne suscite pas chez les Irlandais "l’hystérie qui avait saisi la France en 2013", selon Le Monde. Pour Le Figaro, cette situation révèle une "évolution des mentalités", une "transformation de l’Irlande".

En vérité, l’Eglise a perdu de son influence, de sa "toute-puissance" [Le Monde].

L’Express note que la fréquentation de la messe a fortement décliné, tout comme le nombre de prêtres.

Pour le journal, les Irlandais ne veulent plus être culpabilisés sur leur vie sexuelle, et l’Eglise peine à "trouver sa place au milieu des changements sociaux".

Le Figaro ajoute que les nombreux scandales de pédophilie et d’enfants illégitimes de prêtres ayant éclaboussé l’Eglise catholique lui ont fait perdre sa crédibilité.

Quant au panel électoral, il est clairement scindé : ce sont majoritairement les jeunes et les 30-50 ans qui sont en faveur du "oui" [Le Figaro] tandis que les seniors et les ruraux sont opposés au mariage gay [Le Monde]. Par ailleurs, les principaux partis politiques du pays (de gauche comme de droite) soutiennent le "oui".

Tous les sondages donnent ce résultat vainqueur, recueillant entre 53 et 67% des votes [Libération].

Les autres sujets du jour

Economie, euro

Asile, migrations, Schengen