Derniers articles publiés

Standing ovation pour le pape, pourtant très critique envers l'Europe

Revue de presse 26.11.2014

Le pape a fait un discours, hier, au Parlement européen, lors d'un passage éclair en France. Très critique envers une Europe "fatiguée", il a pourtant été acclamé avant son départ par la majorité des députés européens.

Le pape au Parlement européen

Pour le Courrier International, "le pape François a adressé un discours à la fois moralisateur et très politique aux députés européens, axé sur les thèmes qui lui sont chers tels que l'environnement, l'immigration ou le consumérisme". Le site de l'hebdomadaire remarque qu'il s'est montré "très critique vis-à-vis des institutions européennes", leur prêtant un "technicisme bureaucratique (…) ce qui n'a pas empêché les députés européens de gratifier le pape d'une salve d'applaudissements".

Libération identifie les trois principaux messages adressés par le pape à l'Europe, qui a été "sans concessions, offensif même". Pour le souverain pontifical, l'Europe est "à bout de souffle", ce qui est lié "essentiellement à la montée de la sécularisation", "il a clairement condamné le recours à l’euthanasie et à l’avortement qui appartiennent, selon lui, à cette 'culture du déchet'" et il a exhorté l'Europe à "retrouver sa bonne âme" qui, pour lui, "est d’abord chrétienne", commente le site du quotidien.

La Croix a également souligné l'aspect religieux du discours du pape "venu proposer son aide aux eurodéputés, l’aide de ce christianisme lié à l’Europe". Le site du quotidien ajoute qu'il "a choisi de leur adresser un vigoureux plaidoyer pour une meilleure reconnaissance de la dignité de la personne humaine, concept que les pères fondateurs ont voulu placer 'au centre du projet politique européen'".

Euronews ne partage pas ce constat sur l'aspect religieux du discours et affirme que le pape a "évité de s’attarder sur les racines religieuses de l’Europe pour ne pas prêter le flanc aux critiques des défenseurs de la laïcité". Le site observe auprès des députés européens une "satisfaction unanime" :  "presque tous les élus européens auront manifestement trouvé dans le discours du pape un passage ou un symbole faisant écho à leurs priorités ou préoccupations".

Constat unanime également dans la presse, sur le fait que le pape a été "critique à l'égard de l'Europe". "Le pape en effet a commencé par faire un diagnostic inquiet de l'état de l'Europe", explique Le Monde, dans un discours "applaudi tantôt plutôt par la droite, tantôt plutôt à gauche". C'est "un continent selon lui vieilli et 'fatigué', y compris dans sa minorité catholique, alors que les élections européennes de mai ont confirmé une poussée de l’extrême-droite", rapportent Les Échos.

Les autres sujets du jour

Asile, migrations, Schengen

Pays de l'UE