Derniers articles publiés

Salon de l'agriculture : angoisses et méfiance envers l'Union européenne

Revue de presse 23.02.2015

François Hollande, Manuel Valls et Phil Hogan, commissaire européen à l'Agriculture et au développement rural, se sont déplacés ce week-end à la 52ème édition du salon de l'agriculture à Paris. Les exposants français, inquiets de la situation en Europe et méfiants envers l'Union européenne, ont fait part de leurs doléances.

Salon de l'agriculture

Présent samedi dès le premier jour du salon de l'agriculture, "le chef de l'État a cherché à rassurer des agriculteurs inquiets de l'application de la nouvelle Politique agricole commune (PAC)", explique Le Point. Ce n'est pas chose facile, car pour Guy Vasseur, président des Chambres d'agriculture, "'il y a urgence dans la simplification' des normes et dans l'application de la nouvelle Politique agricole commune".

"Se disant conscient des difficultés du moment, avec notamment l'embargo russe sur les produits alimentaires, le président de la République a insisté : 'Nous devons être, l'Etat, auprès des agriculteurs'" et d'ajouter que "l'Etat et l'Europe doivent 'sécuriser' cette situation", rapporte BFM TV.

"Cette année, la disparition des quotas laitiers devrait être au centre des inquiétudes lors du Salon de l'agriculture, à Paris", indique Le Monde. "Ce dispositif vieux de trente ans a façonné la production laitière en France", mais "sa fin programmée est prévue pour le 31 mars 2015", explique le site du quotidien. Dans une interview publiée par Le Figaro, Phil Hogan, commissaire européen à l'Agriculture et au développement rural, rappelle que "la décision de mettre fin au régime des quotas laitiers a été prise au niveau politique en 2003" et que "cela a été entamé dès 2008 avec l'augmentation graduelle des quotas". Pour lui, "les producteurs français devraient donc certainement être préparés à gérer la fin de ce régime". L'Irlandais ajoute que "la fin des quotas ne devrait pas juste être perçue comme une menace. C'est aussi une opportunité".

Lors d'une visite sur le salon hier, Phil Hogan "s'est prononcé pour une aide au stockage du porc" notent Les Échos. "Les producteurs sont confrontés à des difficultés majeures résultant de l'embargo injustifié imposé par la Russie", a-t-il déclaré. "Cette proposition a été immédiatement saluée par le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll", souligne le site du quotidien.

Dernière visite en date, celle de Manuel Valls, qui a fait "de sa visite au salon de l'Agriculture une tribune contre l'extrême droite", affirme BFM TV. Le site de la chaîne en continu explique que la visite "a commencé avec la rencontre d'éleveurs de plus en plus tentés par le vote Front national", peu avant les élections régionales. "Les agriculteurs savent ce qu'ils doivent aux pouvoirs publics et à l'Europe. Voter Front national, c'est détruire le modèle européen qui a aussi soutenu l'agriculture française", a déclaré le Premier ministre. Ces propos font échos à ceux du Président prononcés samedi, "les populistes disent qu'il faut sortir de l'UE", mais "si on écoutait ces populistes, il n'y aurait même plus d'aides qui seraient données aux agriculteurs, plus de garantie sur les prix".

Les autres sujets du jour

La France dans l'UE

Sécurité, terrorisme

Pays de l'UE