Derniers articles publiés

[Revue de presse] La Commission européenne cherche à coordonner la réouverture des frontières

Revue de presse 05.06.2020

Face au recul de l'épidémie, à l'urgence économique et à l'approche de la saison touristique, nombre d'Etats européens appellent à une levée rapide des restrictions et contrôles aux frontières intérieures de l'espace Schengen. Mais les décisions unilatérales et le manque criant de coordination génèrent une cacophonie à laquelle la Commission européenne cherche à mettre fin.

La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a appelé à plus de coordination entre les Etats membres dans la levée des contrôles aux frontières - Crédits : Enzon Zucchi / Conseil de l'UE

La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a appelé à plus de coordination entre les Etats membres dans la levée des contrôles aux frontières - Crédits : Enzon Zucchi / Conseil de l'UE

"Union déconfinée mais désharmonisée" : telle est l'image donnée par les pays européens, écrivait ce matin France 24, à quelques heures de l'ouverture d'une réunion virtuelle des ministres de l'Intérieur des Vingt-Sept. Alors que le recul de l'épidémie les pousse à orchestrer un retour à la normale, "les Etats membres de l'espace Schengen rouvrent leurs frontières de façon désordonnée", explique en effet la chaîne.

Mises en place au cours du mois de mars de manière toute aussi aléatoire, ces fermetures unilatérales des frontières ont "semé la confusion auprès des voyageurs, coûté à l'industrie du tourisme des milliards d'euros de manque à gagner et fragilisé l'idée d'une Europe unie", regrette ainsi Euronews. "Il est désormais temps de rouvrir", a défendu la commissaire aux Affaires intérieures, la Suédoise Ylva Johansson, citée par le média. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies va dans le même sens, estimant que ces fermetures de frontières ont eu "un impact négatif important sur l'économie, et n'étaient efficaces que pour retarder l'épidémie à ses débuts et dans des régions isolées" [Euronews].

Ces arguments ne sont toutefois pas les seuls en jeu : les Vingt-Sept doivent faire face à des "disparités dans l'avancée de l'épidémie", note Midi Libre. Tous n'ont par ailleurs pas les mêmes intérêts à rouvrir leurs frontières : "les craintes de mettre en péril la saison touristique ont poussé certains pays à prendre les devants", tandis que d'autres s'inquiètent plus d'une possible seconde vague épidémique.

[Revue de presse] Covid-19 : les Etats européens tâtonnent à l'approche de la saison touristique

Cacophonie bilatérale

Dès lors, si la tendance est à la réouverture, les mesures varient et les calendriers aussi. L'Italie a fait figure de pionnière en ouvrant le 3 juin ses frontières à l'ensemble des pays de l'UE et de l'espace Schengen, "espérant sauver son industrie du tourisme" [Euronews]. "À partir du 15 juin, la Belgique rouvrira ses frontières" aux ressortissants de l'UE, du Royaume-Uni et de l'espace Schengen, rapporte également France 24. Une date qu'envisagent aussi la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Grèce et le Danemark, liste Midi Libre.

Mais certains pays font le choix de conserver certaines restrictions ciblées : "la Norvège et le Danemark ont d'ores et déjà prévenu que l'autorisation de déplacement de leurs concitoyens pourrait être limitée à leurs seuls voisins", poursuit le quotidien régional. Aux Pays-Bas, "les voyages non essentiels ne seront plus déconseillés dans douze pays européens", mais le resteront notamment "vers le Royaume-Uni et la Suède", précise France 24. Du fait de la stratégie d'immunité collective adoptée par leur gouvernement, les Suédois subissent d'ailleurs toujours des restrictions strictes de circulation chez leurs voisins nordiques. Dès le 15 mai, les trois pays baltes avaient pour leur part déjà réinstauré un "mini espace Schengen" entre eux, rappelle Midi Libre. Le gouvernement tchèque procède quant à lui de manière graduelle : il a ouvert sa frontière avec la Slovaquie jeudi 4 juin, fait de même ce vendredi avec l'Autriche, l'Allemagne et la Hongrie, et prévoit pour le 15 juin de s'ouvrir à "plus de 20 Etats européens" [The New York Times avec Reuters].

Cette réouverture "à la carte" et "échelonnée" [Midi Libre] souffre par ailleurs d'un manque de concertation entre gouvernements. "Certains pays n'appliquent pas le principe de réciprocité", indique Euronews avec l'AFP : "pour que la circulation reprenne entre les pays, il faut que la frontière soit ouverte des deux côtés", rappelle Midi Libre. Or l'Autriche et la Suisse persistent à fermer leurs frontières avec l'Italie, tandis que l'Espagne a suscité l'irritation du Portugal en annonçant une réouverture de la frontière le 22 juin sans avoir consulté Lisbonne, avant de rétropédaler [Politico].

Frontières : quel est l'impact du Covid-19 sur l’espace Schengen ?

Vers des prérogatives élargies pour l'UE ?

Face au manque de concertation bilatérale, "les instances européennes ont haussé le ton ces derniers jours" [Midi Libre]. "Une leçon à tirer [de cette crise] pourrait être que les Etats membres aimeraient voir une coordination plus forte, et donner à la Commission plus de place dans des domaines où elle n'a traditionnellement pas de compétence" comme les frontières, déclarait à ce sujet la commissaire Johansson, citée mardi dernier par Politico.

Car si la décision de lever les contrôles aux frontières revient en dernier recours aux Etats, la Suédoise a annoncé qu'elle recommanderait aux ministres de l'Intérieur de l'UE, réunis ce matin par visioconférence pour traiter du sujet, "que les Etats membres lèvent tous leurs contrôles aux frontières intérieures dès que possible. La fin du mois de juin me semble être une bonne date", a-t-elle déclaré à Euronews. "Une décision est par ailleurs attendue dans les prochains jours sur les frontières extérieures de l'UE et de l'espace Schengen, qui sont actuellement fermées jusqu'au 15 juin", note Le Figaro avec l'AFP. La France devrait pour sa part proposer de rouvrir les frontières extérieures de l'espace Schengen au 1er juillet, rapporte BFM TV.

 

 

Les autres sujets du jour

Biodiversité

Budget

Démocratie

Grèce

Industrie

Justice

Numérique

Santé

Social

Abonnez-vous gratuitement aux newsletters de Touteleurope.eu !