Derniers articles publiés

[Revue de presse] Covid-19 : le Parlement européen appelle à un plan d'investissement massif

Revue de presse 17.04.2020

A l'occasion de la session plénière des 16 et 17 avril, les différents groupes politiques du Parlement européen ont lancé un appel commun en faveur d'un plan de relance "massif". Les instruments proposés continuent toutefois de diviser les Vingt-Sept, et seront débattus lors du Conseil européen du 23 avril.

Jeudi 16 avril, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a défendu un plan de relance massif, devant un Parlement européen désert, siégeant à distance - Crédits : Etienne Ansotte / Commission européenne

Jeudi 16 avril, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a défendu un plan de relance massif, devant un Parlement européen désert, siégeant à distance - Crédits : Etienne Ansotte / Commission européenne

L'Europe est-elle (re)devenue le "cœur battant de la solidarité" dans la crise du coronavirus, comme l'affirme la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen [Politico] ? Jeudi 16 avril, la dirigeante a pris la parole "dans un hémicycle dépeuplé pour cause de coronavirus – la plupart des députés suivant la session à distance", rapporte Ouest-France avec l'AFP. Après avoir reconnu que "personne n'était réellement préparé" à l'ampleur de la crise [Politico], et que "trop de voix manquaient à l’appel quand l’Italie a eu besoin d’une aide au commencement" [Euronews], l'Allemande a "promis des 'milliers de milliards' d'euros d'investissements pour financer la reprise post-épidémie", indique le Financial Times.

Coronavirus : comment l'Union européenne peut-elle éviter une nouvelle crise économique ?

S'il s'agit d'un montant plus modeste, jeudi 16 avril, l'hémicycle a débattu d'une "enveloppe de 3 milliards d’euros destinée au secteur de la santé". "Ces moyens devront aussi permettre de fournir une aide alimentaire aux personnes les plus vulnérables", et d'"atténuer les pertes pour les producteurs agricoles et les pêcheurs", ajoute le média. Les eurodéputés ont profité de la session pour faire part de leur ambition plus large, faisant écho aux déclarations de la présidente de la Commission : "l’ensemble des groupes politiques du Parlement réclame un plan d’investissement massif pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire", écrit Euronews.

Union sacrée pour la relance

Les eurodéputés ont également lancé plusieurs appels aux chefs d'Etat et de gouvernement, "en amont de la réunion cruciale du Conseil européen sur le financement du 'fonds de relance' qui aura lieu le 23 avril" [Euractiv]. Les législateurs européens ne souhaitent "exclure aucune option", explique Ouest-France. "Ce n’est pas le moment de jouer petit bras. Il faut frapper fort", a martelé le président du groupe centriste Renew Europe, Dacian Cioloș. Ce dernier a d'ailleurs co-signé une proposition de résolution avec les autres partis majoritaires de l'hémicycle, le PPE (conservateurs), les S&D (sociaux-démocrates) et les Verts, indique Euractiv.

Le texte défend la mobilisation de fonds "au-delà de ce que font déjà le Mécanisme européen de stabilité (MES), la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque centrale européenne (BCE)". Il invite notamment l'UE à "mettre en place des titres de relance garantis par son budget à long-terme", note Politico. Les eurodéputés prônent également "l’augmentation du cadre financier pluriannuel (CFP), des fonds européens actuels et d’instruments financiers", poursuit Euractiv. "Ils ajoutent que le budget de l’UE devrait s’appuyer sur de nouvelles ressources propres".

L'option d'une refonte du budget pluriannuel est pour l'instant la principale solution envisagée par la présidente de la Commission : "le seul instrument qui bénéficie de la confiance des États membres est le budget de l’UE. Il doit être le vaisseau mère de la relance", a-t-elle déclaré à la tribune du Parlement [Ouest-France]. Selon le Financial Times, le plafond de dépenses du budget européen pourrait être relevé à 2 % du RNB de l'Union, contre 1,2 % actuellement. "Un plan détaillé n'est pas attendu avant la fin du mois, mais la Commission pourrait offrir quelques idées de haut niveau à temps pour le sommet européen de la semaine prochaine", poursuit le quotidien britannique.

[Revue de presse] Covid-19 : la Commission européenne prépare une nouvelle proposition de budget pour endiguer la crise

Conseil européen

La réforme du budget pluriannuel envisagée par Ursula von der Leyen sera toutefois "loin d'être facile" [Financial Times]. "Le débat sur le CFP avait été bloqué avant même que la crise du coronavirus ne frappe", rappelle Politico. Au sein du Conseil européen, il avait en effet créé d'importantes lignes de fractures, certains Etats s'opposant "à toute augmentation de leurs contributions nationales au budget pluriannuel de l’UE", note Ouest-France.

Ce sont d'ailleurs ces mêmes Etats qui, aujourd'hui, rejettent la mise en place de titres mutualisés d'endettement, ou "corona bonds". L'ensemble de mesures avancées par le Parlement européen ne devrait toutefois "pas impliquer la mutualisation de la dette actuelle", assure Euractiv. Mais le débat n'est pas enterré pour autant : "Si nous devons nous endetter, il nous faut emprunter ensemble pour rembourser ensemble", a défendu le chef de file écologiste du Parlement, Philippe Lamberts [Ouest-France]. "Cela inclut bien sûr la mutualisation d’une partie de la dette de nos pays", insiste la présidente du groupe socialiste, l’Espagnole Iratxe Garcia Pérez.

Qu'est-ce que les corona bonds ?

Pour les corona bonds comme pour le budget, l'enjeu est désormais de faire pression sur le Conseil européen pour les eurodéputés, qui s'inquiètent d'être devenus "inutiles" en temps de crise, explique Politico : "à part voter une poignée de mesures d'urgence et accentuer la pression sur le Conseil, les députés européens ne peuvent pas faire grand-chose pour s'imposer". De son côté, le président du Conseil européen, Charles Michel, entend soutenir l'augmentation du budget lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de jeudi prochain, rapporte Euronews.

 

 

LES AUTRES SUJETS DU JOUR

Commerce international

Confinement

Ecologie

Economie

Opinions

Solidarité

Abonnez-vous gratuitement aux newsletters de Touteleurope.eu !