Derniers articles publiés

Reprise des négociations UE-USA, budget européen 2014 et sommet européen sur l'emploi

Revue de presse 12.11.2013

Le deuxième tour de négociations entre l'Union européenne et les Etats-Unis en vue de la signature d'un accord de libre-échange transatlantique ont repris lundi 11 novembre sur fond d'affaire Snowden. L'issue des discussions n'est pas pour demain [La Tribune].

John Kerry

Les discussions se tiendront jusqu'à vendredi, date à laquelle les chefs négociateurs européen et américain, Ignacio Garcia-Bercero et Dan Mullaney, tiendront une conférence de presse, rapporte L'Express.

Ce second cycle aurait dû initialement se tenir à la mi-octobre mais la fermeture partielle de l'administration américaine avait contraint les deux parties à le reporter.

Entre-temps, les révélations se sont multipliées sur l'espionnage à grande échelle des autorités et citoyens européens par les services de l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA). Et le scandale pèse sur les premiers pas du "Partenariat transatlantique pour le commerce et l'investissement" (TTIP), note Le Monde. Des voix sont même allé jusqu'à réclamer la suspension des négociations à l'initiative des européens. Ce que se sont refusé à faire les dirigeants de la première zone économique au monde.

Selon La Tribune, le secrétaire d'Etat américain John Kerry souhaitait, la semaine dernière, en faire "une question distincte" de "toutes les questions légitimes qui peuvent se poser concernant la NSA et d'autres activités". Mais si la question ne sera pas évoquée officiellement lors des négociations, les révélations sur l'espionnage par les américains posent néanmoins la question de la confiance et de la transparence entre alliés.

Dans ce contexte, les Européens ne veulent pas transiger sur les normes de protection des données personnelles. "C'est une ligne rouge", affirme-t-on à Bruxelles [L'Express].

Les discussions doivent porter cette semaine sur des sujets aussi divers que les services, l'investissement, l'énergie et les matières premières ainsi que les questions de régulation. Mais aucune percée définitive n'est attendue, tant les deux parties en sont encore à se positionner. Dans l'immédiat, "nous essayons d'identifier les secteurs où les discussions peuvent avancer", rappelait récemment une source communautaire, citée par La Tribune

Les deux parties cherchent notamment "une reconnaissance mutuelle" de leur système réglementaire dans plusieurs secteurs-clé, comme l'automobile, les secteurs sanitaire et phytosanitaire ou les services financiers que Washington entend farouchement défendre.

Selon L'Express, la Commission européenne, qui négocie au nom des Etats, espère que l'accord de libre-échange conclu mi-octobre avec le Canada va servir de modèle dans cette nouvelle négociation. Après plus de quatre ans de discussions, Européens et Canadiens ont réussi à se mettre d'accord et à régler plusieurs contentieux dans le domaine agricole comme l'ouverture du marché européen au bœuf canadien.

Un troisième round de discussions est d'ores et déjà prévu mi-décembre à Washington.

Les autres sujets du jour

Commerce extérieur

Emploi, social

Pays de l'UE

Energie