Derniers articles publiés

France-Allemagne : un rapprochement de façade ?

Revue de presse 21.10.2014

Les quatre ministres français et allemands de l'Economie et des Finances ont tenu, hier, une conférence de presse commune et affirmé les bonnes relations du couple franco-allemand. Sous les sourires des ministres, la presse peine à croire en la convergence des points de vue des deux partenaires aux relations de plus en plus houleuses.

François Hollande et Angela Merkel

"La  realpolitik européenne est de retour", affirme Le Figaro. Pour rassurer les marchés et leurs partenaires, France et Allemagne ont présenté leur couple sous leur plus beau jour. Les Échos estiment qu'il "était temps que Paris et Berlin se reparlent et qu’ils se reparlent  sur un ton apaisé – au moins publiquement" et que la conférence de presse commune "a mis fin –provisoirement, définitivement ?– à une période d’échanges aigre-doux entre les deux capitales".

Libération reconnaît "un infléchissement, mais pas encore un tournant". L'Allemagne a reconnu ouvertement le besoin d'investissements dans le pays, mais d'investissements privés et non publics. Le quotidien souligne que "pour sortir quand même de l’opposition stérile entre rigueur budgétaire et politique de la demande, qui marque la relation franco-allemande depuis quelques années, les quatre ministres ont opté pour un programme commun, limité mais concret, qui doit permettre d’ajouter un zeste de convergence entre les deux pays".

Même constat pour
Les Échos qui affirment que "les ministres allemands et français de l’Economie et des Finances ont tenté de tordre le cou aux caricatures ou aux non-dits, qui émaillent les relations franco-allemandes". Le quotidien ajoute que "face à l’adversité, aujourd’hui une croissance anémiée et un risque de rechute économique, le couple franco-allemand se serre les coudes, au moins en apparence".

A la fin de la conférence, Michel Sapin "a démenti tout 'pacte' franco-allemand pour que la France puisse échapper à d'éventuelles sanctions européennes en raison de son dérapage budgétaire", rapporte
La Tribune. Cela n'a pas convaincu Challenges, pour qui "le tandem des argentiers français venait quémander le soutien de ses partenaires allemands face à la Commission".

Paris et Berlin ont annoncé la présentation d'un document commun d'ici à la tenue d'un conseil franco-allemand prévu pour le 1er décembre.

Les autres sujets du jour

Pays de l'UE