Derniers articles publiés

Environnement : une politique européenne insuffisante

Revue de presse 04.03.2015

Les conclusions de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) sont sans appel : l’état de l’environnement au sein de l’Union européenne s’est dégradé depuis 2010. Les médias sont toutefois partagés entre indulgence et alarmisme.

Environnement et UE

Comme tous les cinq ans, l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) vient de publier un rapport sur la situation environnementale en Europe. Bien qu’elle souligne les efforts effectués par l’Union européenne en la matière, elle fait état d’une détérioration de l’environnement sur le continent et du risque croissant de ce phénomène sur la santé.

Plutôt clément, Le Figaro parle d’un bilan mitigé établi par l’AEE, reprenant les propos du directeur de l’Agence Hans Bruyninckx : le "rapport montre que la politique européenne a réussi à résorber de nombreux défis environnementaux au fil des ans." En effet, de véritables progrès concernant la qualité de l’air et la réduction des gaz à effet de serre ont été observés. Toutefois, poursuit M. Bruyninckx, l'Europe continue "de détruire le capital naturel facteur de notre prospérité" et "les améliorations ne suffisent pas pour mettre un terme aux dommages occasionnés à la santé et à l'environnement".

En outre, cette étude a vocation à établir des projections à moyen terme ; or, force est de constater qu’au-delà des vingt prochaines années, la situation devrait continuer à se dégrader.

Le Monde fait d’ailleurs état de tous les domaines environnementaux où l’action de l’Union européenne est insuffisante : la biodiversité qui s’affaiblit dramatiquement - puisque 60% des espèces animales et végétales sont en situation défavorable - l’inéluctable dégradation des écosystèmes, l’épuisement des sols et ressources naturelles, le manque de propreté des eaux, la pollution atmosphérique qui persiste et s’aggrave, les problèmes de recyclage des déchets (encore 22% de tous les déchets produits finissent en décharge) etc.

Tout cela s’explique par l’intense activité humaine (modification et dégradation des habitats naturels, intensification de l’agriculture, implantation d’espèces étrangères envahissantes, pêche excessive etc.), ainsi que par les conséquences du réchauffement climatique.

Libération, de son côté, ironise sur le décalage entre les ambitions ouvertement écologistes de l’UE qui ne collent cependant pas avec la réalité des faits puisqu’elle est "loin d’atteindre son objectif de 'bien vivre, dans les limites de notre planète' fixé pour 2050."

L'un des principaux problèmes est que de nombreux Etats membres ne respectent pas les réglementations européennes en matière d’environnement. A cet égard, EurActiv annonce que la Commission européenne a assigné plusieurs pays devant la Cour de Justice de l’Union européenne, dont la Grèce et la Slovénie.

Les autres sujets du jour

Commerce extérieur

Justice et droits