Derniers articles publiés

Elections départementales : pour la presse européenne, Sarkozy met une "raclée" à Hollande

Revue de presse 30.03.2015

Le bilan des élections départementales en France est sans appel : l’UMP, allié à divers partis centristes, sort vainqueur avec 67 départements remportés sur les 98 en jeu. La gauche n’en remporte que 34 (24 pour le seul Parti socialiste) et en perd 28, dont certains bastions symboliques. Le Front national n’atteint pas son objectif de remporter certains départements, mais réalise un score élevé (26 % des votes).

Nicolas Sarkozy

Comme le souligne Courrier international, "la presse européenne met largement en avant la large victoire de l’UMP au second tour des départementales".

"Sarkozy triomphe, Hollande s’écroule et le FN ne remporte aucun département", résume La Vanguardia.

La presse allemande est impitoyable avec le Parti socialiste: le Tageszeitung ainsi que le Süddeutsche Zeitung parlent tous deux d’un "fiasco", d’une véritable "débâcle" et d’une "lourde défaite pour le parti de François Hollande".

Dans la presse anglaise, c’est une "raclée" de plus pour François Hollande [The Guardian et The Telegraph] tandis qu'en Italie, La Stampa parle d’un "flop des socialistes".

Pour le Süddeutsche, "la gauche française s’est affaiblie elle-même" car les Verts ainsi que les partis d’extrême-gauche ont refusé de s’allier aux listes du PS pour exprimer leur mécontentement face à la politique de M. Hollande.

Selon Die Zeit, le Premier ministre français Manuel Valls est bien conscient du "revers que la gauche divisée a essuyé". À ce titre, il "a annoncé que le gouvernement allait continuer son travail et les réformes pour améliorer la compétitivité du pays".

Si le Front national espérait obtenir la majorité dans un ou deux départements, il a "toutefois raté son objectif". Cela n’a pourtant pas empêché son leader Marine Le Pen de voir ces résultats comme "la base d’une victoire future", rapporte le Tageszeitung.

The Guardian pense aussi que le score du FN a "augmenté de manière significative" et évoque le souvenir du deuxième tour de l'élection présidentielle de 2002, lorsque le Front national était arrivé en deuxième position des suffrages. Une perspective qui, selon le journal, inquièterait la gauche comme la droite. 

L'hebdomadaire britannique The Economist rejoint ce constat et estime qu’"en surface, les résultats affichent une victoire évidente du centre-droit mené par Nicolas Sarkozy. En réalité, ils marquent un tournant en France, qui passe d’une politique menée par deux grands partis à un système tripartite plus fluide".

Le journal allemand Die Zeit précise que les résultats de ces élections ont "une signification avant tout symbolique, puisque l’influence politique des conseils départementaux est limitée. Mais elles font office de test électoral". Un test qui, selon l'hebdomadaire, serait perdu par le président François Hollande face au chef de l'UMP Nicolas Sarkozy.

Pour le quotidien espagnol El Pais, en effet, "Nicolas Sarkozy se prépare à confirmer sa victoire".

Car les médias européens sont unanimes sur le "triomphe" de Nicolas Sarkozy.

Pour The Guardian, cette victoire permet à M. Sarkozy de revenir sur le devant de la scène politique après un retour difficile en septembre dernier.

Le journal allemand Süddeutsche Zeitung tient à préciser que l’ancien président français "a ouvertement abordé de nombreux sujets populistes lors de sa campagne électorale".

The Guardian approuve et ajoute que le discours de M. Sarkozy était particulièrement orienté contre la communauté musulmane.

Les autres sujets du jour

Sur Touteleurope.eu

La France dans l'UE

Diplomatie, Défense

Pays de l'UE