Derniers articles publiés

Donald Trump président des Etats-Unis : un bouleversement pour l'Europe

Revue de presse 09.11.2016

L'élection du candidat républicain à la présidentielle américaine a provoqué une immense surprise. Ayant franchi la barre des 270 grands électeurs lui assurant la présidence (au moins 290 contre 228 pour Hillary Clinton), Donald Trump sera officiellement investi président le 20 janvier. Sa rivale démocrate l'a par ailleurs appelé pour reconnaître sa défaite. Cette victoire suscite de profondes incertitudes et inquiétudes parmi la majeure partie des responsables politiques en Europe. Les partis populistes, quant à eux, jubilent.

Donald Trump

L'inquiétude à son paroxysme dans la classe politique européenne

Le triomphe de Donald Trump change radicalement la donne. Pour preuve, la réaction de l'ambassadeur de France aux Etats-Unis, qui n'a pu s'empêcher de ne pas respecter son devoir de réserve, s'alarmant sur Twitter du fait qu'"après le Brexit et cette élection, tout est désormais possible", avant de supprimer ensuite son Tweet [Franceinfo].

Les réactions politiques en Europe ne se sont pas fait attendre. Sur France 2, le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a fait savoir ses préoccupations quant à la victoire du candidat républicain, tout en appelant les Européens à se mobiliser : "Il va falloir essayer de voir ce que veut faire ce nouveau président, puisque ce qu'il a dit jusqu'à présent provoque bien des inquiétudes (...). Que va devenir l'accord de Paris sur le climat ? Que va devenir l'accord sur le nucléaire iranien ? (...) C'est un défi pour l'Europe, ce qui vient de se passer dans ce monde d'incertitudes. Il faut surtout que l'Europe ne flanche pas". "Après le Brexit, après l'élection de Donald Trump, il faut que l'Europe soit plus solidaire" a-t-il ajouté.

Le Lab (site internet d'actualité politique d'Europe 1) rapporte les propos de Jean-Christophe Cambadélis sur Twitter. Ce dernier voit dans l'élection américaine un avertissement pour la gauche en France : "La gauche est prévenue ! Continuons nos enfantillages irresponsables et ça sera Marine Le Pen".

La dirigeante du Front national ne cache effectivement pas sa joie. "Félicitations au nouveau président des Etats-Unis Donald Trump et au peuple américain, libre !", a-t-elle déclaré sur Twitter, rapporte le site Euractiv.

Au moment où nous publions cet article, le seul dirigeant d'un Etat membre de l'UE à se réjouir publiquement de la victoire de Donald Trump est Viktor Orban, le Premier ministre hongrois. "La démocratie est encore en vie" a commenté le chef de gouvernement ultraconservateur sur Facebook [Huffington Post]. Le média rapporte également les félicitations de Vladimir Poutine, qui espère une amélioration des relations entre la Russie et les Etats-Unis.

Des responsables politiques de l'Union européenne ont appelé les Européens à rebondir après cette nouvelle et à renforcer les liens les unissant. C'est le cas de Michel Barnier, chef des négociations concernant le Brexit pour l'Union européenne, sur Twitter : "Comme hier, je pense aujourd'hui qu'il vaut mieux, pour les Européens, être ensemble plutôt que chacun chez soi et chacun pour soi". Federica Mogherini, cheffe de la diplomatie européenne, estime pour sa part, toujours sur Twitter, que "les liens entre les USA et l’UE sont plus forts que tout changement politique", ajoutant que "nous continuerons à travailler ensemble en redécouvrant les forces de l’Europe" [Euractiv].

Un nouveau séisme politique pour l'Union européenne

"Ce succès électoral pourrait donner des ailes à un populisme qui a le vent en poupe depuis plusieurs années", annonce le quotidien belge La Libre. Pour Sebastian Santander, professeur de science politique à l'Université de Liège interrogé par le journal : "Donald Trump a fait sauter toute une série de verrous. Il a tenu des propos homophobes, il a eu un discours contre les migrants, il a insulté les handicapés...", énumère-t-il. Des propos et attitudes qui pourraient avoir de profondes répercussions en Europe : "Sur les réseaux sociaux, cela a une conséquence directe : les gens se lâchent de plus en plus aux Etats-Unis. Je pense que certains partis européens d'extrême droite pourraient surfer sur la vague. Ils vont se dire : si ça a marché pour lui, pourquoi ça ne marcherait pas pour nous ?", analyse le politologue.

"Donald Trump, ou le révélateur de tout ce qui ne va plus en Europe ?", s'interroge le journal suisse Le Temps. Le quotidien cite un membre de la Commission européenne, qui souligne la légitimité déjà fortement détériorée des institutions européennes et craint que ses pourfendeurs trouvent de nouveaux arguments contre ces dernières à la suite de l'élection de Donald Trump. "C’est la crise de légitimité que son élection peut provoquer qui m’inquiète le plus. Tous ceux qui refusent les textes signés à Bruxelles vont voir dans son élection un blanc-seing. Or depuis ses débuts fin 2014, la nouvelle Commission européenne n’a cessé de perdre en autorité face aux Etats membres. Trump va contribuer à déliter l’édifice car il symbolise, dans tous les domaines, l’unilatéralisme et la préférence nationale qui a tant causé de malheurs à l’Europe dans le passé", a-t-il déclaré.

L'avenir de l'Europe s'assombrit encore une fois, considère également Le Monde : "L’élection américaine intervient à un moment de faiblesse historique pour l’UE, ébranlée par le vote pro-Brexit et la perspective d’un divorce délétère avec le Royaume-Uni. Minée de l’intérieur, aussi, avec la montée des sentiments eurosceptiques et la pression de gouvernements ouvertement réactionnaires et hostiles à Bruxelles, en Hongrie et en Pologne notamment".

Le quotidien passe en revue les autres menaces que fait peser sur l'Union européenne cette élection : protectionnisme et dénonciation du libre-échange, sympathies pour Vladimir Poutine, remise en cause de l'OTAN et de l'engagement des Etats-Unis d'intervenir en cas d'agression militaire d'un allié. Un changement de la donne géopolitique des plus profonds, tout en constituant un (énorme) saut dans l'inconnu.

Les autres sujets du jour