Derniers articles publiés

Budget français 2014/ Le PS présente ses listes pour les européennes 2014

Revue de presse 18.11.2013

Le conseil national du PS, réuni samedi 16 novembre à Paris, a dévoilé le choix de ses chefs de file dans les huit circonscriptions pour le scrutin européen du 25 mai. Harlem Désir et Vincent Peillon seront têtes de liste, si les militants du parti valident ce choix [Le Figaro].

Harlem Désir

Au parti socialiste, on a fini de négocier à 5 heures, samedi 16 novembre, pour boucler les premiers les listes à présenter aux élections européennes. "Comme d'habitude, c'est le bordel", résume un cadre coutumier du fait, cité par Le Monde.

Selon Libération, il y a ceux qui se retrouvent candidats là où ils ne voulaient pas, les sortants qui se font éjecter pour qu’un proche de tel ministre soit casé, ceux qui rêvaient d’une tête de liste et se retrouvent en deuxième ligne, ceux dont la motion a été balayée et ceux qui n’acceptaient pas de voir débarquer chez eux un "parachuté" et se retrouvent obligés d’offrir la tête de liste à un allié"… "Une palanquée de mécontents", résume le quotidien.

Le Journal du Dimanche, note que si quelques sortants ont été éliminés, les "camarades" ont peu innové. Harlem Désir conduira les siens à la bataille en Île-de-France. Vincent Peillon sera tête de liste dans le Sud-Est. Catherine Trautmann dans le Nord-Est, Isabelle Thomas dans le Grand Ouest, Gilles Pargneaux dans le Nord-Ouest, Jean-Paul Denanot dans le Centre et une militante du Parti radical de gauche devrait conduire celle du Sud-Ouest. Ultime inconnue, Édouard Martin, leader charismatique de Florange, acceptera-t-il de faire son entrée en politique, derrière Catherine Trautmann? La porte est ouverte.

Ces listes seront soumises au vote des militants, dans chaque section socialiste, le jeudi 21 novembre et devront être validées lors de la convention du PS qui se tiendra le 7 décembre, indiquent Les Echos.

Le PS espère en tout cas faire mieux qu’en 2009 (14 élus) en faisant élire entre deux à trois députés dans chaque grosse région (Ile-de-France, Ouest, Sud-Ouest, Nord-Ouest, Sud-Est, Est) et un dans l’Outre-mer.

Après avoir désigné en octobre une bonne partie de ses têtes de listes pour les élections municipales de mars 2014, le PS voulait aller vite." C’est important d’investir nos candidats le plus vite possible ", a souligné Christophe Borgel, responsable des élections au PS, cité par Le Figaro. "Il va d’abord y avoir un temps de pré-campagne et de mobilisation de nos réseaux, très important puisque le deuxième temps, plus médiatique de la campagne, sera de quelques semaines, juste après les municipales de mars".

Les autres sujets du jour

Environnement, climat