Derniers articles publiés

Auditions des commissaires : un bilan mitigé à mi-parcours

Revue de presse 01.10.2014

Les photos de stars nues s'invitent dans les débats des auditions des futurs commissaires européens et mettent en difficulté Günther Oettinger, désigné au poste de commissaire européen au Numérique. Les critiques fusent dans la presse sur la capacité de l'équipe Juncker à assumer ses fonctions au sein de la Commission européenne. Le penchant pour l'alcool du chef de l'exécutif est même abordé par certains journaux. Les auditions ressemblent déjà au parcours du combattant alors même que celles des commissaires les plus contestées, celles de l'Espagnol et du Hongrois, n'ont pas commencé. Tibor Navracsics et Miguel Arias Cañete passeront sur le gril cet après-midi.

Günther Oettinger

"Oettinger ne connaît rien au numérique", affirme Slate. Lors de son audition, le candidat allemand s'est piégé tout seul en abordant le thème des photos de stars nues divulguées sur Internet. "On ne peut pas protéger entièrement les gens de leur bêtise", a déclaré M. Oettinger, ne comprenant pas que ce ne sont pas les stars elles-mêmes qui ont publié leurs photos sur la toile. Les Échos rapportent les railleries des journaux allemands rappelant que "le choix de Günther Oettinger pour l'économie numérique avait déjà été critiqué en Allemagne, avant son grand oral, le commissaire sortant à l'Énergie, parfois moqué pour son anglais approximatif, ne disposant d'aucune compétence reconnue dans ce domaine".

Proposé au poste de commissaire à l'Immigration, "le grec Dimitris Avramopoulos n’en a pas dit long sur ses projets" et "reste évasif", affirme Euronews. Sa désignation avait surpris alors que la gestion du flux de migrants par Athènes est loin d'être un exemple.

Pourtant moins contestées, certaines personnalités n'ont tout de même pas convaincu les commissions parlementaires. Le Maltais Karmenu Vella, désigné pour être le prochain commissaire aux Affaires maritimes et à la Pêche, "a insisté sur la mise en œuvre efficace des lois déjà existantes plutôt que de lancer de nouveaux chantiers législatifs", commente Euractiv, qui ajoute que "le candidat a admis ne pas connaître ces dossiers en profondeur dans certains cas".

Le futur chef de l'exécutif européen n'est pas épargné par la presse. Jean-Claude Juncker a annoncé que Frans Timmermans, le vice-président néerlandais de la Commission, serait sa doublure lorsqu'il serait lui-même "physiquement ou mentalement absent". Pour La Tribune, c'est "une allusion à peine cachée à son penchant pour l'alcool, qui a jeté un trouble et fait fuser les rires dans la salle de presse".

Les auditions les plus controversées sont encore attendues, notamment celle de l'Espagnol Miguel Cañete qui, selon un communiqué d'un collectif de députés européens publié par Le Monde "ne doit pas devenir commissaire européen !". Les Français attendent également avec impatience l'audition de Pierre Moscovici qui, selon la députée européenne Sylvie Goulard, "doit assumer son bilan de ministre des Finances", rapporte L'Opinion.

2014-2019 : une nouvelle Commission, pour quelle Europe ?

Les autres sujets du jour