Derniers articles publiés

Affaire Prism et manifestations contre l'austérité en Italie et au Portugal

Revue de presse 21.10.2013

À l’appel des syndicats, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé au Portugal et en Italie samedi 19 octobre pour protester contre les nouvelles mesures d'austérité annoncées par leurs gouvernements afin de maîtriser les déficits publics.

manifestant

La préparation des budgets nationaux pour 2014, avec leurs lots de mesures d’économies, suscite immanquablement des réactions de protestation : "ras-le-bol fiscal "en France, défilés dans les rues italiennes et portugaises.

À Rome, ce sont 70 000 personnes selon les syndicats, 50 000 selon les autorités, qui ont protesté dans les rues, samedi 19 octobre, alors que le parlement italien a entamé l’examen du budget pour l’an prochain, qui comporte des coupes dans les prestations sociales. 
Selon La Croix, le projet de budget, prévoit un gel des salaires dans la fonction publique pour l’année prochaine, le blocage de l’indexation des pensions au-delà de 3 000 euros par mois et une contribution sociale pour les retraites supérieures à 100 000 euros par an. Le président du Conseil, Enrico Letta, s'est pourtant félicité de ce que, "pour la première fois, le pays allait "faire tourner ses comptes sans augmenter les impôts et sans tailler dans la santé". De fait, il a renoncé au dernier moment à des réductions de dépenses de santé de 2,6  milliards d’euros sur trois ans, sous la pression syndicale.
Les syndicats, eux, continuent à dénoncer "une austérité qui met le pays à genoux", selon les mots, samedi, de Piero Bernocchi, du syndicat autonome Cobas. A ses yeux, cette politique économique "n’a pas atteint son but, qui était de réduire la dette, pendant que la classe politique continue avec ses privilèges". [La Croix]

"Menteurs", "Dehors", "Le peuple est en colère", pouvait-on lire sur les banderoles déployées à Porto et Lisbonne où les manifestants ont défilés sur les deux plus grands ponts du pays, à l’appel de la CGTP, la principale centrale syndicale de ce pays, proche du Parti communiste. Des centaines de personnes ont également manifesté sur l’île de Madère.
Il s'agissait de la première grande mobilisation au Portugal après l'annonce mardi d'une nouvelle cure d'austérité dévoilée dans le projet de budget pour 2014 qui touchera de plein fouet le pouvoir d'achat des fonctionnaires et des retraités. Parmi les mesures les plus contestées figurent des réductions des salaires des fonctionnaires allant de 2,5% à 12%, ainsi que des coupes de près de 10% dans les retraites des anciens salariés du secteur public. [Le Monde]

Les autres sujets du jour