Derniers articles publiés

Affaire Leonarda, accord de libre-échange Canada-UE et tensions diplomatiques entre Moscou et Bruxelles

Revue de presse 18.10.2013

Après l'expulsion d'une collégienne d'origine kosovare pendant une sortie scolaire, François Hollande a envisagé, jeudi 17 octobre, un aménagement de la circulaire de 2012 sur le séjour des étrangers afin de "sanctuariser l'école".

Manuel Valls (c) Parlement européen

"Expliquez-vous, monsieur le Président", titre Libération ce vendredi. "La gauche aimerait entendre son président sur l'affaire Leonarda", poursuit le quotidien.

Alors que l'expulsion d'une collégienne kosovare de 15 ans, Leonarda, déchire la gauche et met des milliers de lycéens dans les rues, l'Elysée a tenté de calmer les tensions jeudi dans la soirée. [L’Express]
Comme il l'avait indiqué mercredi en marge du Conseil des ministres, François Hollande va donc continuer à temporiser, à essayer "d'y voir plus clair avant de commenter". Le temps de prendre connaissance des conclusions de l'enquête administrative commanditée sur les conditions de l'expulsion de cette jeune Rom kosovare. [Le Figaro]

"Il faut qu'on sanctuarise l'école", demande Vincent Peillon dans le Monde. "L'école doit être sanctuarisée", répète Najat Vallaud-Belkacem au quotidien.
Si les interpellations au sein d'établissements scolaires ont tendance à choquer l'opinion, elles ne pourtant pas illégales. Contrairement aux universités les écoles, collèges et lycées ne bénéficient pas d'exemptions particulières ou d'un statut juridique à part qui les rendraient inaccessibles à la police. Etre scolarisé n'empêche donc en rien d'être expulsé.


Selon le Monde, si le gouvernement s'est engagé, en novembre 2012, à régulariser les familles d'enfants scolarisés depuis trois ans en France, il l'a fait par circulaire, et avec des critères restrictifs, notamment cinq ans de présence sur le territoire et des parents parlant français. L'autorisation de séjour concerne les parents des mineurs, et non ces derniers. Et la loi interdit de séparer un enfant de ses parents. Si ces derniers sont expulsés, l'enfant l'est donc aussi, même si cela aboutit à le déscolariser.

Fin 2012, Manuel Valls a "battu le record" de ses prédécesseurs en matière d'expulsions : 36 822 reconduites à la frontière, contre 32 912 l'année précédente. "Il y a de la part de ce gouvernement une volonté de mener une politique humaine, juste, mais très ferme sur les reconduites à la frontière", justifie le ministre. En 2001, sous le gouvernement Jospin, le nombre de reconduites était de 9 000.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a assuré mercredi devant l'Assemblée nationale que son arrêté d'expulsion serait annulé si l'enquête administrative sur cet éloignement montrait qu'une "faute" avait été commise.[Le Monde]
Jeudi soir, l'Elysée faisait aussi savoir que si le rapport d'enquête sur l'expulsion de Leonarda le recommandait, la circulaire de 2012 sur l'admission exceptionnelle au séjour des personnes étrangères en situation irrégulière "pourrait être précisée afin de sanctuariser l'école et le temps de la vie scolaire". [Le Figaro]

 

Les autres sujets du jour

Culture, Sport

Mobilité, Erasmus