Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

L'Europe en 3 minutes, le podcast

[Podcast] PFUE : six mois à la tête du Conseil de l’UE pour la France

Podcast 3 minutes pour comprendre l'Europe - version carrée

Du 1er janvier au 30 juin, la France préside le Conseil de l’Union européenne. Dans cet épisode de “l’Europe en 3 minutes”, nous revenons sur son rôle et les enjeux de ces six mois.

Depuis le 1er janvier 2022, la France préside pour la treizième fois de son histoire le Conseil de l’Union européenne. Le Conseil des ministres ou tout simplement Conseil, est l’une des principales institutions européennes. Il réunit les ministres des États membres par domaine de compétence.

Avec le Parlement européen, le Conseil, vote les textes législatifs proposés par la Commission européenne, lors de ses réunions à Bruxelles ou à Luxembourg. Surtout, il ne doit pas être confondu avec le Conseil européen qui rassemble lui les chefs d’État et de gouvernement des États membres.

Jusqu’au 30 juin 2022, la France aura plusieurs missions. La première, c’est d’organiser et de présider les réunions du Conseil de l’UE. Chaque ministre français assure cette fonction au sein de la formation dont il est membre. Le Conseil “Agriculture (et pêche)” pour le ministre de l’Agriculture ou le Conseil “Environnement” pour la ministre de l’Environnement. Avec une exception cependant : la formation “Affaires étrangères” qui est présidée par le haut représentant aux affaires étrangères. Actuellement, l’Espagnol Josep Borrell.

La deuxième mission de la France c’est de parvenir à trouver des compromis au sein du Conseil entre les 27 Etats membres, puis avec le Parlement européen, afin de faire avancer l’adoption des textes législatifs.

Ministres, experts, fonctionnaires des Etats membres et commissaires européens vont notamment débattre de trois grandes priorités françaises : le projet de directive sur les salaires minimums, la taxe carbone aux frontières de l’UE et la régulation des géants du numérique. Sans mettre de côté les sujets environnement, éducation ou encore défense… 

Mais c’est aussi l’occasion pour la France d’inscrire ses priorités à l’agenda européen.  Ainsi, de nombreuses réunions de travail sont organisées sur le territoire français pendant ces six mois.

Un programme que la France ne mène pas seule. En effet, si chaque pays assure cette fonction de présidence à tour de rôle pendant six mois, il travaille également en “trio” pour fixer des objectifs à plus long terme. La France travaillera donc pendant 18 mois avec la République tchèque et la Suède qui lui succéderont à la tête du Conseil. 

Enfin, cette présidence française du Conseil de l’Union européenne est aussi marquée par un événement national : l’élection présidentielle au mois d’avril. Il faut donc envisager qu’un autre président poursuive les travaux et en assure la conclusion en juin 2022.

Dans tous les cas, cette présidence du Conseil de l’Union européenne constitue un temps fort pour la France. En raison des textes législatifs qu’elle voudrait faire aboutir. Et puis parce qu’elle devra attendre 13 ans et demi avant sa prochaine présidence. En 2035.

Retrouvez tous les épisodes de ce podcast dans notre sommaire ainsi que sur Spotify, Apple podcasts, Deezer, Podcast addict et Ausha et abonnez-vous !

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche