Logo Toute l'Europe

PFUE : les principaux rendez-vous de la présidence française du Conseil de l'UE

Du 1er janvier au 30 juin 2022, près de 400 événements sont prévus en France à l’occasion de la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE). Coup de projecteur sur les principaux rendez-vous.

La ville de Toulouse accueillera plusieurs rendez-vous à l'occasion de la PFUE
La ville de Toulouse accueillera plusieurs rendez-vous à l’occasion de la PFUE, notamment une réunion informelle des ministres européens chargés de l’espace, en février - Crédits : Elenathewise / iStock

Durant les six premiers mois de l’année, dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, de nombreux évènements, de travail ou culturels, se tiennent sur le sol français : sommets (réunions informelles des chefs d’Etat et de gouvernement), réunion ministérielles informelles, conférences, réunions de fonctionnaires ou d’experts. 

Le 9 décembre, lors de la présentation des priorités que la France a prévu de porter lors de sa présidence, Emmanuel Macron révélait certains des grands rendez-vous qui se tiendront sur le territoire français. Le président de la République devrait activement participer à plusieurs d’entre eux, au moins jusqu’à la mi-mars, début de la période de réserve qui s’ouvre quatre semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle (10 et 24 avril). A partir de cette date, le chef de l’Etat et les membres du gouvernement ne pourront plus communiquer officiellement sur les résultats des différents évènements politiques, mais ils continueront d’assister aux réunions formelles à Bruxelles ou Luxembourg. Une nouvelle période de réserve s’ouvrira avant les élections législatives (12 et 19 juin), laissant ainsi l’opportunité au président réélu ou nouvellement élu, et à son gouvernement, de prendre part à des évènements en France début mai, puis fin juin pour conclure la PFUE. 

Les rendez-vous présidentiels

Si le coup d’envoi officiel de la PFUE a eu lieu le 1er janvier, la première échéance devrait intervenir très rapidement. Les 6 et 7 janvier, Emmanuel Macron accueillera à Paris le collège des commissaires européens pour évoquer les ambitions françaises des six mois de présidence du Conseil. Un exercice que le chef d’Etat répètera quelques jours plus tard en public, le 19 janvier, à Strasbourg. Le pensionnaire de l’Elysée répondra aux questions des eurodéputés, présents physiquement dans l’hémicycle ou à distance, en fonction du contexte sanitaire.

Emmanuel Macron devrait également participer à plusieurs grands rendez-vous organisés durant ces trois premiers mois. Le 11 février prochain, il se rendra à Brest pour le sommet international “Un Océan”, dédié, comme son nom l’indique, à la protection des océans et des mers. Durant sa conférence de presse début décembre, le président de la République s’est longuement arrêté sur la relation entre l’Union européenne et l’Afrique. Le sommet des 17 et 18 février prochain sera l’occasion d’évoquer cette question avec les dirigeants de l’Union africaine à Bruxelles. Enfin, le chef de l’Etat rencontrera ses homologues des Vingt-Sept les 10 et 11 mars pour un nouveau sommet consacré au “nouveau modèle de croissance et d’investissement”, en France cette fois-ci.

Malgré la période de réserve, Emmanuel Macron devrait également prendre part au Conseil européen des 24 et 25 mars, à Bruxelles. Un rendez-vous régulier pour les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres, qui pourrait accueillir un nouveau participant côté français lors de la seconde échéance les 23 et 24 juin prochains, selon le résultat de l’élection présidentielle.

Deux autres rendez-vous sont également inscrits au calendrier de cette treizième PFUE. En mai, le futur président de la République devrait être présent pour clôturer la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Au mois de juin, ce dernier assistera par ailleurs à une Conférence sur les Balkans occidentaux, confrontés ces derniers mois à de vives tensions internes. Deux rendez-vous importants dont les lieux et dates devraient être prochainement précisés.

En France, de nombreux lieux et acteurs 

Les rendez-vous présidentiels ne représentent qu’une toute petite partie de l’agenda de cette présidence française du Conseil de l’UE. De nombreux acteurs seront ainsi invités à prendre part aux différentes rencontres qui auront lieu au cours de ces six mois.

Les ministres du gouvernement français et leurs homologues européens devraient ainsi se retrouver sur le sol français à l’occasion de réunions ministérielles informelles. Un format permettant de débattre d’initiatives relatives à un sujet particulier ou qui intéresseraient une formation particulière du Conseil de l’Union européenne. Les ministres en charge du développement se retrouveront par exemple les 6 et 7 mars à Montpellier, tandis que ceux en charge de l’emploi et des affaires sociales se rendront à Bordeaux les 14 et 15 février. Le ministre de la Santé Olivier Véran conviera pour sa part ses homologues à Grenoble les 9 et 10 février.

Des universitaires, des experts, des fonctionnaires et des citoyens européens seront également invités à participer aux travaux menés dans le cadre de la PFUE. Ainsi, plusieurs conférences seront organisées à travers l’Hexagone, comme à Angers le 25 janvier sur le thème “l’indépendance au service de la créativité” et consacrée à l’audiovisuel et au cinéma. Les 9 et 10 février, une autre conférence réunira à La Rochelle un large panel d’acteurs autour de l’emploi et des compétences maritimes.

événements-pfue-France
Des évènements se dérouleront dans toute la France, avec l’objectif de montrer les atouts du pays aux différentes délégations européennes. - Source : europe2022.fr

En parallèle, de nombreux évènements culturels, portés par le ministère de la Culture et l’Institut français, se dérouleront en France durant ces six mois. Une série d’initiatives pensées “pour mieux incarner ce qui lie les Européens et renforcer notre sentiment d’appartenance à l’Europe”, explique le dossier de presse de la PFUE. Parmi celles-ci, on notera par exemple l’association de 27 écrivains européens décrivant “leur” Europe dans un ouvrage intitulé “Le Grand Tour. Autoportrait de l’Europe par ses écrivains”, ou encore la participation de jeunes artistes réunis à Paris pour définir les nouveaux symboles de l’Europe du 7 au 10 février.

Le fonctionnement classique des institutions européennes

Chaque pays en charge de la présidence tournante organise sur son sol toute une série d’événements, de travail ou culturels, qui s’intègrent dans le fonctionnement des institutions pour lesquelles le travail habituel se poursuit. Ainsi les réunions prévues dans le cadre du processus législatif ordinaire de l’Union européenne se poursuivent durant ces six mois. 

En plus des rencontres informelles en France, les ministres se retrouveront dans les capitales belge et luxembourgeoise dans le cadre des réunions des dix formations du Conseil de l’UE. Ce dernier reste, avec le Parlement européen, l’institution habilitée à voter les décisions européennes. Et comme précisé plus haut, deux Conseils européens, réunissant les chefs d’Etat et de gouvernement, se tiendront à Bruxelles les 24 et 25 mars, puis les 23 et 24 juin. 

Par ailleurs, les instances préparatoires comme les comités des représentants permanents (Coreper) composés des “ambassadeurs” auprès de l’UE des Etats membres et les groupes de travail, réunissant les conseillers politiques de chaque pays, continueront de se dérouler.

Tous les évènements sont consultables sur le site de la présidence française du Conseil de l’UE.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur PFUE : les principaux rendez-vous de la présidence française du Conseil de l'UE

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide