Logo Toute l'Europe

PFUE : Emmanuel Macron reçoit Ursula von der Leyen à Paris pour le lancement de la présidence française

La présidente de la Commission européenne, accompagnée du collège des commissaires européens, vient échanger avec le gouvernement français sur les priorités de la présidence française et préparer les échéances législatives européennes du premier semestre 2022.

La dernière rencontre entre Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen remonte au 15 décembre dernier à l'occasion du sommet du Partenariat oriental à Bruxelles
La dernière rencontre entre Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen remonte au 15 décembre dernier à l’occasion du sommet du Partenariat oriental à Bruxelles - Crédits : Dati Bendo / Commission européenne

Depuis le 1er janvier 2022 et pour six mois, la France préside le Conseil de l’Union européenne pour la treizième fois de son histoire. Aujourd’hui et demain (6-7 janvier), un premier grand rendez-vous se présente au chef de l’État Emmanuel Macron avec la réception à Paris du collège des commissaires européens, mené par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. L’événement est une tradition pour le pays qui occupe cette fonction et “marque le lancement officiel de la présidence française”, fait-on savoir à l’Élysée. L’objectif de ces deux jours de travail est de préparer les échéances législatives européennes du premier semestre 2022.

Mobilisation générale pour la PFUE

Les échanges débuteront ce jeudi lors d’un dîner de travail à l’Élysée autour du président de la République, réunissant l’ensemble des commissaires européens, les ministres français ainsi que les secrétaires d’État en charge de la présidence d’une formation du Conseil. Impliqués également durant ces six premiers mois de l’année, des représentants du Sénat et de l’Assemblée nationale prendront également part aux discussions. 

La journée du vendredi commencera au Panthéon où les membres de l’exécutif européen, toujours accompagnés du chef de l’Etat, rendront hommage à deux figures emblématiques de la construction européenne : Jean Monnet et Simone Veil.

Point d’orgue de cette journée, Ursula von der Leyen et Emmanuel Macron évoqueront en tête à tête les priorités françaises avant de tenir à 11h15 une conférence de presse conjointe à l’issue de leur entretien. Chaque ministre profitera également de ce temps pour échanger sur ses dossiers avec le commissaire européen compétent. Après un déjeuner au Quai d’Orsay, le collège des commissaires se rendra enfin à l’Assemblée nationale, puis au Sénat avant de rejoindre Bruxelles dans l’après-midi.

De nombreux sujets sur la table

Ces deux jours permettront à Emmanuel Macron et au gouvernement de revenir sur l’ensemble des priorités de la PFUE dévoilées par le chef de l’Etat lors d’une conférence de presse le 9 décembre dernier.

A cette occasion, le président de la République avait listé les ambitions françaises déclinées en trois axes : “Une Europe souveraine”, “Un nouveau modèle européen de croissance” et “Une Europe à taille humaine”. Parmi les dossiers qui seront sur la table du Conseil de l’UE ainsi qu’au Parlement européen, on peut noter la volonté de Paris de faire aboutir le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières pour imposer les normes environnementales du continent aux entreprises étrangères exportant sur le territoire européen. Le projet de directive sur les salaires minimums, destinée à établir un cadre garantissant des niveaux de rémunération “adéquats” en Europe, est également avancé comme une priorité. Toute comme les règlements européens sur les marchés et les services numériques (DMA et DSA), dont le premier pourrait aboutir sous présidence française.

Selon l’Elysée, le dîner de travail de jeudi permettra aussi de revenir sur la préparation des différents rendez-vous de la PFUE comme le sommet international “Un Océan” organisé à Brest le 11 février prochain ou celui sur les relations entre l’Union européenne et l’Union africaine qui doit se tenir à Bruxelles la semaine suivante. Les quelques sujets sensibles du moment, comme la situation à la frontière ukrainienne ou les relations avec le Royaume-Uni, devraient également être évoqués.

Un calendrier chargé

Près de 400 événements devraient jalonner les six mois de présidence française. Pour l’heure, compte tenu de la situation sanitaire, Paris a fait savoir qu’à l’exception des réunions ministérielles, la majorité d’entre eux se tiendraient en visioconférence jusqu’au 23 janvier.

Emmanuel Macron poursuivra de son côté ses entretiens avec les dirigeants européens. La semaine prochaine, il rencontrera ainsi le président du Conseil européen Charles Michel, avant de se rendre à Strasbourg où, mercredi 19 janvier, au sein de l’hémicycle du Parlement européen, il présentera l’ensemble des priorités de la présidence française aux eurodéputés et répondra à leurs questions.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur PFUE : Emmanuel Macron reçoit Ursula von der Leyen à Paris pour le lancement de la présidence française

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide