Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

PFUE : “Danse l’Europe”, l’application qui veut faire danser ensemble les Européens

Présentée le 9 février 2022 au Grand Palais éphémère par Clément Beaune et Roselyne Bachelot, l’application “Danse l’Europe” propose aux Européens de tous âges d’interpréter librement une chorégraphie guidée par la voix.

L'application "Danse l'Europe" invite les Européens à interpréter et partager une chorégraphie imaginée par Angelin Prejlocaj - Crédits : ministère de la Culture / Twitter
L’application “Danse l’Europe” invite les Européens à interpréter et partager une chorégraphie imaginée par Angelin Prejlocaj - Crédits : ministère de la Culture / Twitter

“Inspire profondément par le nez et souffle par la bouche tout doucement en émettant un léger sifflement. Ferme les yeux et inspire à nouveau…” La voix est douce et claire. La musique qui la porte est relaxante, façon séance de méditation. Une alchimie apparaît très rapidement entre les indications explicites du danseur et chorégraphe français Angelin Preljocaj et les notes de la musicienne Jeanne Added (Deux Victoires de la Musique en 2019), compositrice du fond sonore intitulé Falling.

A eux deux, ils forment la clef de voûte du projet “Danse l’Europe”, présenté comme une “expérience artistique innovante, interactive, inclusive” par le ministère de la Culture. Il s’agit d’une “œuvre emblématique” de la présidence française du Conseil de l’UE. Dans l’application, un podcast sonore de 23 minutes guide l’auditeur pour qu’il reproduise une chorégraphie imaginée par Angelin Preljocaj. L’application est disponible depuis janvier et la chorégraphie sera présentée dans plusieurs lieux partout en Europe pendant les six mois de la PFUE.

Le 9 février dernier, des étudiants du Conservatoire national de musique et de danse de Paris (CNSMDP), du Centre national de la danse (CND) et de la section danse hip-hop du lycée Turgot lui ont déjà donné vie au sein du Grand Palais éphémère. Une représentation réalisée devant la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot et le Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé des Affaires européennes, Clément Beaune. Un film témoin réalisé par Tommy Pascal et incarnée par 27 danseuses et danseurs amateurs européens accompagne également le projet.

Interpréter librement

“Cette danse, c’est la tienne tu sais, fais toi plaisir, sois libre de tes mouvements !” invite Angelin Preljocaj dans les dernières minutes de l’audio dont l’écoute peut s’effectuer seul ou à plusieurs (dans la même pièce ou connecté avec des personnes d’autres pays européens). Elle se fait sans s’arrêter et se divise en deux parties : un échauffement et la chorégraphie en elle-même, qui dure 9 minutes.

Ce cours particulier auditif (disponible dans les 24 langues officielles de l’Union) offre un voyage quasiment onirique à travers différents paysages : “tu es sur une plage, face à la mer”, “tu arrives dans une forêt”, “tu viens d’arriver sur la lune”, “une cascade apparaît devant toi”… Et c’est grâce à ces images mentales qu’Angelin Preljocaj, dont on ressent la précision du chorégraphe, réussit à mener la danse.

Pas de jargon technique, juste du mouvement. Une mise en situation imaginaire, habilement colorisée par les variations de la musique, au service de la découverte de l’expression corporelle. Chaque geste anodin devient un pas de danse. “Tourne doucement sur toi-même. Ouvre les bras. Tu es sous une pluie tropicale, l’eau ruisselle sur tout ton corps. En utilisant la paume de ta main retire l’eau de ton visage, de ton dos…”

C’est un exercice véritablement accessible à tous : suffisamment visuel pour faire danser le grand public et suffisamment travaillé pour en faire une chorégraphie agréable à regarder. Pas de pression, tout le monde est encouragé, en préambule de la composition, à interpréter sa propre version de la danse. Les 23 minutes passent très vite et peuvent offrir un joli moment de divertissement et de partage.

Rassembler

Conçue comme une sorte de flash mob virtuelle, l’application permet à “tous les participants d’envoyer une vidéo de leur prestation sur Numéridanse.tv, plateforme numérique de la Maison de la Danse, qui coordonne cette mise en commun ou alors sur les réseaux sociaux avec le ‘mot-dièse #DanseLEurope’ ”, précise le ministère de la Culture. Et ce avant le 30 mai 2022. Par la suite, un montage de ces performances sera mis en ligne sur le site de la présidence française du Conseil de l’UE.

L’idée est “d’unir par la danse 27 pays et 447 millions d’Européens” selon les mots d’Angelin Preljocaj. Et pour cela, l’utilisation de nouvelles technologies permet parfaitement de se mettre au service de l’expression artistique et de créer un moment “formidable de partage et d’échange” entre les concitoyens européens. “Danse l’Europe” cherche à rapprocher les Européens entre eux grâce à une expérience commune qui provoque la rencontre : “Salue les personnes autour de toi, merci pour la danse”.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur PFUE : "Danse l'Europe", l'application qui veut faire danser ensemble les Européens

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide