Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Le Conseil de l’UE adopte un nouveau mécanisme de relocalisation des demandeurs d’asile

Vendredi 10 juin, les ministres européens de l’Intérieur ont trouvé un accord sur plusieurs dispositions du Pacte migratoire, dont un “mécanisme volontaire de solidarité” vis-à-vis des pays de premier accueil des migrants.

Les ministres de l'Intérieur des vingt-sept Etats membres de l'UE ont trouvé un accord sur la relocalisation des demandeurs d'asile dans l'Union, vendredi 10 juin - Crédits : AlxeyPnferov / iStock
Les ministres de l’Intérieur des vingt-sept Etats membres de l’UE ont trouvé un accord sur la relocalisation des demandeurs d’asile dans l’Union, vendredi 10 juin - Crédits : AlxeyPnferov / iStock

Deux ans après la proposition par la Commission européenne d’un nouveau Pacte sur la migration et l’asile, les Etats membres se sont accordés sur trois de ses dispositions. Réunis ce 10 juin à Luxembourg sous l’égide de Gérald Darmanin – la France présidant le Conseil de l’UE jusqu’à la fin du mois-, ils ont approuvé un nouvel instrument permettant la relocalisation des demandeurs d’asile, un élargissement de la base de données biométriques des demandeurs d’asile (Eurodac) ainsi qu’un système de filtrage lors de l’entrée de migrants dans l’UE.

Intitulé “mécanisme volontaire de solidarité”, le premier organise une relocalisation des demandeurs d’asile depuis le pays d’arrivée dans l’UE vers d’autres Etats membres volontaires. Prévu pour un an renouvelable, il n’est pas juridiquement contraignant. Les pays qui ne souhaitent pas accueillir de nouveaux migrants doivent en revanche aider financièrement ceux qui les prennent en charge. Les deux autres mesures doivent désormais être discutées par le Parlement européen.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Le Conseil de l'UE adopte un nouveau mécanisme de relocalisation des demandeurs d'asile

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide