Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Espagne : après la défaite de la gauche aux élections, Pedro Sánchez reporte son discours devant le Parlement européen

Le Premier ministre devait se rendre devant les eurodéputés à Strasbourg le 13 juillet pour lancer la présidence espagnole du Conseil de l’UE. L’annonce d’un report ce vendredi 2 juin suit la défaite des socialistes et de Podemos (gauche radicale) aux derniers scrutins locaux et la convocation de nouvelles élections générales.

Le Premier ministre espagnol (ici en photo) était visé par le chef des conservateurs européens Manfred Weber, qui demandait un report du discours de Pedro Sánchez
Le Premier ministre espagnol (ici en photo) était également visé par le chef des conservateurs européens Manfred Weber, qui demandait un report du discours de Pedro Sánchez - Crédits : Conseil européen

Pedro Sánchez prend les devants. Le Premier ministre espagnol ne se rendra pas au Parlement européen de Strasbourg le 13 juillet, selon la presse nationale. “Ce matin, le gouvernement espagnol a formellement demandé à la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, de reporter la venue du président du gouvernement devant la session plénière du Parlement européen pour présenter les priorités de la présidence espagnole du Conseil de l’UE”, a expliqué l’équipe de Pedro Sánchez, citée par le quotidien El Mundo. La cérémonie devrait se tenir en septembre à Strasbourg.

La décision du chef de gouvernement intervient après la débâcle de la gauche espagnole lors des élections régionales et municipales du 28 mai. Issu du Parti socialiste (PSOE), Pedro Sánchez a alors décidé de jouer un coup de poker, en annonçant dès le lendemain la dissolution du Parlement et la tenue d’élections législatives anticipées. Celles-ci se tiendront le 23 juillet, près d’un mois après le début de la présidence espagnole de l’UE qui se terminera en décembre. Il n’est donc pas exclu que la présidence tournante échoie, pour l’essentiel, à un nouveau gouvernement.

Il est d’usage que le chef d’Etat ou de gouvernement du pays qui prend les rênes du Conseil de l’UE donne les axes forts de ses six mois de présidence, face aux eurodéputés. Madrid assumera ce rôle du 1er juillet au 31 décembre cette année, après la Suède au premier semestre 2023. Le pays qui préside le Conseil a la main sur l’agenda des réunions entre Etats membres et doit élaborer des compromis entre les Vingt-Sept (ou entre ces derniers et les eurodéputés).

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Espagne : après la défaite de la gauche aux élections, Pedro Sánchez reporte son discours devant le Parlement européen

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide