Toute L'Europe – Comprendre l'Europe
Drapeau Ukraine Données publiées le 16.06.2022

Ukraine

Données publiées le 16.06.2022

Géographie et démographie

Capitale

Kiev

Villes principales

Kharkiv, Odessa, Dnipro, Donetsk, Zaporijia, Lviv

Découpage administratif

24 régions (Oblast)

44,13 millions d'habitants (2022)

Statista

Superficie

603 550 km2 (576 550 km2 sans la Crimée, annexée par la Russie depuis 2014)

Indice de développement humain

0,779 (2020)

ONU

Environnement

Émissions de gaz à effet de serre

CO2 : 4,2 tonnes/hab. (2018)

Banque mondiale

Politique

Système politique

République semi-présidentielle

Chef d'état

Volodymyr Zelensky (depuis le 20 mai 2019)

Chef du gouvernement

Denys Chmyhal

Prochaines élections

2024

Présidentielle

2024

Législatives

Économie

PIB

145,5 milliards d'euros (2020)

Politique

L’Ukraine est devenue indépendante de l’URSS le 24 août 1991. Elle a adopté sa constitution le 28 juin 1996, avec une révision entrée en vigueur en décembre 2004. Celle-ci établit un régime semi-présidentiel dans laquelle le chef de l’Etat (président de la République) est élu au suffrage universel pour une durée de 5 ans. Les députés de la chambre unique du Parlement, la Rada, sont également élus pour 5 ans au suffrage universel. Le président nomme le Premier ministre et ses ministres, qui sont approuvés par le Parlement.

Depuis le 20 mai 2019, c’est l’ancien comédien Volodymyr Zelensky qui occupe le poste de président de l’Ukraine. Celui-ci a battu au second tour le président sortant, Petro Porochenko, avec 73 % des suffrages. Sa campagne a été centrée sur la lutte contre la corruption, l’apaisement avec la Russie et le retour de la paix dans l’est du pays. Un programme bouleversé par l’invasion russe du pays le 24 février 2022, qui a notamment poussé Volodymyr Zelensky à demander l’adhésion de son pays à l’UE quatre jours après.

Le 4 mars 2020, Denys Chmyhal a été nommé Premier ministre.

Le pays et l’UE

L’Ukraine ne fait pas partie de l’Union européenne. Après la dislocation de l’URSS en 1991, le pays est resté un proche allié de la Russie. Il a tout de même signé un accord de partenariat et de coopération avec l’UE en 1994, entré en vigueur en 1998.

Les liens entre l’UE et l’Ukraine se sont resserrés en 2004, après la Révolution Orange et l’accession au pouvoir de Viktor Iouchtchenko.

Un nouveau pas a été franchi en 2014 : la signature d’un accord d’association, négocié depuis 2007, a été refusée par le président pro-russe Viktor Ianoukovitch en 2013. Sa décision a provoqué la colère des Ukrainiens et initié le mouvement “Euromaïdan”.

Celui-ci a débouché sur la révolution de février 2014, puis l’élection du président pro-européen Petro Porochenko. A l’est du pays, les régions de Louhansk et Donetsk ont alors proclamé leur indépendance, tandis que la Russie annexait la Crimée.

Huit ans plus tard, l’invasion russe de l’Ukraine, déclenchée le 24 février 2022, a poussé le président Volodymyr Zelensky à demander officiellement l’adhésion de son pays à l’Union européenne. Tandis que les liens entre l’UE et l’Ukraine se sont resserrés : les pays de l’Union ont pris en charge plusieurs millions d’Ukrainiens sur leur sol (notamment dans le cadre du mécanisme temporaire d’accueil), multiplié les sanctions contre la Russie et déployé des aides financières, militaires et technologiques vis-à-vis de l’Ukraine.

Géographie

Située en Europe orientale, l’Ukraine possède des frontières au nord avec la Biélorussie, à l’est avec la Russie et à l’ouest avec la Moldavie, la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie et la Pologne. Le pays est bordé au sud par la Mer d’Azov et la Mer Noire.

Hormis la Russie et devant la France, l’Ukraine est le pays le plus vaste d’Europe avec plus de 603 000 km². Du moins si l’on y inclut la Crimée, dont l’annexion par la Russie en 2014 – non reconnue par l’UE - retire 29 000 km² à l’administration du territoire ukrainien.

Le pays est majoritairement constitué d’une grande plaine très fertile de terres noires. Celles-ci regorgent de gisements de fer et de charbon, notamment dans le Donbass, à l’est du pays. Elles permettent au pays d’être une puissance agricole exportatrice, en particulier de céréales comme le blé, le maïs et l’orge.

Cette abondance est également due au climat continental. Les hivers, relativement longs et rigoureux, sont marqués par un gel permanent et des températures négatives en moyenne. Les saisons estivales, elles, se caractérisent par des chaleurs douces autour de 25 degrés, et s’étendent jusqu’à un automne tardif.

Economie

Avec un PIB (produit intérieur brut) d’environ 145,5 milliards d’euros en 2020 et un PIB par habitant de 3 472 euros, l’Ukraine se classait déjà avant la guerre bien en deçà des standards de l’Union. Le pays le plus pauvre de l’UE, la Bulgarie, possédait quant à lui un PIB/hab de 16 300 euros en 2020.

La principale force économique de l’Ukraine réside dans son agriculture. En 2021-2022, le pays a été le quatrième exportateur de blé vers l’Union européenne. Il est également le premier exportateur de maïs et de seigle vers l’UE, le deuxième d’orge et de sorgho et le troisième de malte et d’avoine. Il est également le premier exportateur d’huile de tournesol.

Au niveau mondial, le pays fait partie des dix premiers producteurs de céréale. Avant l’invasion russe, l’Ukraine exportait environ 12 % du blé mondial, 15 % du maïs et 50 % de l’huile de tournesol. La production agricole représente environ 15 % du PIB national et 20 % des emplois.

De 2016 à 2019, l’Ukraine a connu une phase de croissance entre 2 à 4 % par an. Un élan freiné une première fois par la crise du Covid, qui a provoqué une chute du PIB d’environ 4 % en 2020 et 7 % en 2021 ainsi qu’un creusement du déficit public (7,5 % en 2020) et de la dette (58,2 % du PIB en 2021).

Mais c’est surtout la guerre menée par la Russie qui a profondément désorganisé l’économie nationale, de la production à l’export en passant par le stockage. La Banque mondiale prévoit ainsi une contraction du PIB de 45 % en 2022.

Histoire

Antiquité et Moyen-Age

VI-VIIe siècle : fondation de la ville de Kiev

882 : Les Varègues, marchands scandinaves qui ont fondé la ville de Novgorod en 862, s’emparent de Kiev et en font leur capitale. La “Rus’ de Kiev”, ou Russie kiévienne, est née. Elle s’étend sur l’Ukraine, la Biélorussie et une partie de la Russie actuelles.

XIIIe : Les invasions mongoles poussent les populations slaves vers l’ouest, sous l’autorité des Grands Ducs de Pologne-Lituanie. A l’est, notamment en Crimée, dominent les peuples turco-mongols comme les Tatars. Mais de manière générale, de nombreux peuples cohabitent dans l’espace géographique qui correspond aujourd’hui à l’Ukraine.

Epoque moderne

XIVe siècle : la République des Deux Nations (Pologne-Lituanie) englobe le territoire ukrainien.

1649 : La communauté militaire des Cosaques Zaporogues, du nom des steppes centrales de l’Ukraine en amont du Dniepr (Zaporoguie), fondent le premier Etat ukrainien (Hetmanat).

1764 : Le dernier chef cosaque (hetman) est déchu par l’impératrice de Russie Catherine II. A l’ouest, la région de Galicie passe sous contrôle de l’Empire autrichien.

Première Guerre mondiale et première Ukraine indépendante

1914-1918 : Les populations d’Ukraine sont entraînées dans le premier conflit mondial, que ce soit dans le camp autrichien ou russe qui s’opposent.

1917-1922 :  Après les révolutions russes de 1917, les Ukrainiens actent une première fois leur indépendance. Le Parlement, la Rada, proclame la République populaire ukrainienne le 20 novembre 1917. Le pays reste indépendant jusqu’en 1922 et son intégration à l’URSS.

Période soviétique

1932-1933 : Provoquée par la collectivisation forcée des terres ukrainiennes par Staline, la “grande famine génocidaire” (Holodomor) fait entre 3 et 5 millions de morts.

1941-1944 : Rompant le pacte germano-soviétique, l’Allemagne envahit l’Ukraine. D’abord accueillie en libératrice du joug soviétique, elle procède à de nombreuses rafles et exécutions de la population civile.

1986 : Catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

24 août 1991 : l’Ukraine proclame, pour la deuxième fois, son indépendance vis-à-vis de l’URSS en pleine dislocation.

L’Ukraine indépendante

Décembre 1991 : Le premier président ukrainien, Leonid Kravtchouk, est élu au suffrage universel.

Novembre-décembre 2004 : Révolution Orange. Le candidat à l’élection présidentielle pro-russe Viktor Ianoukovitch est déclaré vainqueur du scrutin face au pro-européen Viktor Iouchtchenko. De forts soupçons de trucages poussent les Ukrainiens dans la rue. Un nouveau vote sous surveillance internationale aboutit à la victoire de Viktor Iouchtchenko.

Novembre 2013-février 2014 : Révolution de Maïdan. Revenu au pouvoir en 2010, Viktor Ianoukovitch refuse de signer un accord d’association avec l’UE en novembre 2013, au profit d’un rapprochement avec la Russie. Les manifestations d’Ukrainiens, réprimées dans le sang, provoquent néanmoins la fuite de Viktor Ianoukovitch en février 2014. L’accord d’association est finalement signé en juin 2014.

Février-mars 2014 : la Russie envahit la Crimée. Le 11 mars, le parlement de Crimée déclare l’indépendance de la république de Crimée.

2014 : La révolution de Maïdan irrite les populations pro-russes du Donbass à l’est de l’Ukraine. Celles-ci décident de faire sécession, avec le soutien de Moscou, déclenchant la guerre du Donbass.

Avril 2019 : L’ancien comédien Volodymyr Zelensky est élu président de la République ukrainienne, remportant 73 % des suffrages au second tour.

24 février 2022 : La Russie lance une opération militaire contre l’Ukraine, visant d’abord l’ensemble du pays avant de concentrer ses efforts sur le Donbass.

Drapeau et Hymne

Le drapeau ukrainien a été adopté en 1918. Références poétiques au paysage ukrainien, ses couleurs jaune (champs de blé) et bleu (ciel) trouveraient leur origine dès le XIIIe siècle : elles auraient été utilisées sur les armoiries de la principauté de Galicie-Volhynie (moitié ouest de l’Ukraine, sud de la Biélorussie et l’est de la Pologne), notamment lors de la bataille de Grunwald face aux armées de la Voïvodie ruthène. Le drapeau a été utilisé en 1848 lors du Printemps des peuples sur la mairie de Lviv, puis lors de la première phase d’indépendance de la République populaire ukrainienne en 1918. Il a par la suite été utilisé comme symbole de l’indépendance durant l’ère soviétique.

L’hymne du pays, Chtche ne vmerla Ukraïny (L’Ukraine n’est pas encore morte), est quant à lui un chant patriotique qui célèbre l’histoire ukrainienne à travers ses héros. Il est issu d’un poème écrit en 1862 par Pavlo Tchoubynsky, à une époque où l’Ukraine est partagée entre l’empire russe à l’est et l’empire autrichien à l’ouest. Ces vers atterrissent, deux ans plus tard, entre les mains d’un prêtre compositeur, Mykhailo Verbytsky, qui décide de les mettre en musique. D’abord chant folklorique et patriotique, il devient l’hymne national de la République populaire ukrainienne avant d’être interdit par les Soviétiques dès 1920. Il faudra donc attendre 1992, après l’indépendance du pays, pour que Chtche ne vmerla Ukraïny ne redevienne officiellement l’hymne ukrainien.

Flèche vers le haut