Logo Toute l'Europe
Drapeau Luxembourg Dernière mise à jour le 22.06.2021

Luxembourg

Adhésion en 1957 (Membre fondateur) Dernière mise à jour le 22.06.2021

Géographie et démographie

Luxembourg

Villes principales

Luxembourg, Esch-sur-Alzette, Differdange

Découpage administratif

12 cantons, 105 communes

0,63 million (2020)

Eurostat

2 595 km²

Eurostat

Indice de développement humain

0,909 (2018)

ONU

Environnement

CO2 : 20,3/hab. (2018)

Eurostat/Agence européenne de l'environnement

Politique

Monarchie parlementaire

Son Altesse royale le grand-duc Henri de Luxembourg

Xavier Bettel

2023

Législatives

Économie

PIB

63,5 milliards d'euros (2019)

Eurostat

0 % (2020)

Eurostat

-1,3 % (2020)

Eurostat

6,6 % (mars 2021)

Eurostat

26,1 % (T3 2020)

Eurostat

3,9 % (T3 2020)

Eurostat

Politique

Le Grand-Duché de Luxembourg est une monarchie constitutionnelle parlementaire. Les prérogatives du Grand-Duc, Henri de Luxembourg, sont déléguées au Premier ministre. La Chambre des députés, composée de 60 parlementaires, débat et vote les lois.

Premier ministre de 1995 à 2013, Jean-Claude Juncker a annoncé sa démission le 11 juillet 2013, à la suite d’un scandale concernant la gestion du Service de renseignement de l’Etat. Des élections anticipées ont lieu le 20 octobre 2013, et c’est le libéral (DP) Xavier Bettel qui a pris sa succession le 4 décembre 2013 pour diriger un gouvernement de coalition libéral-socialiste-écologiste. Pour la première fois depuis 1974, les conservateurs sont absents du nouveau gouvernement.

Après les élections du 14 octobre 2018, la coalition reste majoritaire et Xavier Bettel forme un nouveau gouvernement avec les mêmes partis.

Le pays et l’UE

Le Luxembourg est l’un des six membres fondateurs de l’Union européenne. Le pays a contribué à fonder la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) en 1951, puis en 1957, la Communauté économique européenne (CEE - traité de Rome) et la Communauté de l’énergie atomique (Euratom).

En 1952, la ville devient le siège - provisoire - de la CECA, et ainsi la première capitale de l’Europe. Avec la fusion des institutions en 1965, la capitale du Luxembourg constitue, aux côtés de Bruxelles et de Strasbourg, le troisième pôle de la Communauté européenne. Elle accueille aujourd’hui, entre autres, la Cour de justice, la Cour des comptes, la Banque européenne d’investissement ainsi que le Secrétariat général du Parlement européen et quelques services de la Commission. En théorie, le Conseil européen tient également ses sessions d’avril, de juin et d’octobre au Luxembourg. C’est ainsi 9 500 fonctionnaires internationaux qui résident au Luxembourg, représentant 5 % de la population active et 2,5 % de l’emploi.

La construction européenne est l’axe prioritaire de la politique étrangère du Luxembourg. En 1966, sous présidence luxembourgeoise, le compromis du Luxembourg est négocié, mettant fin à la politique “de la chaise vide” que pratiquait la France depuis juin 1965. En 1970, le Premier ministre Pierre Werner patronne le rapport éponyme qui prône une union économique et monétaire. Autre figure luxembourgeoise impliquée dans la construction européenne, Jacques Santer co-négocie le traité de Maastricht et est élu président de la Commission européenne de 1995 à 1999.

De 2005 à 2013, le Premier ministre Jean-Claude Juncker est le premier président permanent de l’Eurogroupe, qui regroupe les ministres des Finances des pays membres de la zone euro. Il quitte cette fonction pour devenir président de la Commission européenne en 2014. Il annonce en février 2017 ne pas être candidat à sa propre succession en mai 2019.

Le Luxembourg dispose de 6 députés européens. Il a exercé à douze reprises la présidence du Conseil de l’UE, la dernière fois en 2015. Le Luxembourgeois Nicolas Schmit est commissaire à l’Emploi, aux affaires sociales et à l’insertion.

Géographie

Le Grand-duché du Luxembourg est le deuxième plus petit Etat de l’UE, derrière Malte. Le pays occupe une situation géographique stratégique, au carrefour de l’Allemagne, de la Belgique et de la France. Le tiers du territoire est couvert par la forêt, ce qui a valu au pays, sous la Révolution et l’Empire en France, la désignation de “département des forêts” .

Le pays couvre un territoire de 2 586 km² qui s’étend, du nord au sud, sur une distance maximale de 82 km. La largeur maximale, d’est en ouest, est de 57 km. Sa population totale s’élève à 613 900 habitants en 2019.

Economie

Avec un PIB de 63,5 M€ et un PIB par habitant atteignant 83 640€ en 2019, soit 3 fois la moyenne européenne, le Luxembourg est le deuxième pays le plus riche du monde derrière le Qatar.

Le Luxembourg a développé les secteurs des assurances et de l’audiovisuel, de la logistique ou encore les technologies de l’information et de la communication (TIC) qui représentent d’importants pôles d’activité économique dans le pays.

La place financière luxembourgeoise bénéficie par ailleurs d’une position privilégiée dans le monde, et particulièrement au sein de l’UE. Le secteur tertiaire représente près de 84 % de la richesse nationale, et plus de la moitié correspond exclusivement aux services financiers et immobiliers. Les fonds d’investissement du pays gèrent plus de 3 500 milliards d’euros d’actifs nets, 46 % du PIB dépend du statut de place financière du pays.

Le commerce intracommunautaire représente quant à lui plus des quatre cinquièmes des importations et exportations luxembourgeoises, avec comme principaux partenaires commerciaux l’Allemagne, la Belgique et la France.

Le 1er janvier 2017, le Grand-Duché est passé, tout comme les autres pays européens, à l’échange automatique d’informations bancaires concernant les comptes détenus par les non-résidents. Le pays se voit également obligé de communiquer automatiquement sur les “rulings” négociés depuis 2012 et à venir. Ces documents officiels produits par l’administration qui permettent à certaines multinationales de bénéficier d’accords fiscaux avantageux avaient fait l’objet du scandale des “Luxleaks” en 2014. En février 2021, “OpenLux”, une enquête menée par un consortium de journalistes de plusieurs pays, met de nouveau en lumière les pratiques fiscales du pays. Sous pression internationale, le gouvernement se dit maintenant prêt à soutenir un impôt mondial sur les sociétés.

Histoire

Une région ballotée entre les Habsbourg, la France, les Pays-Bas…

  • 963 : fondation par le fils d’un comte mosellan d’un petit château autour duquel, au fil des siècles, s’est développée une ville forteresse.
  • 1437 : la dynastie des Comtes de Luxembourg s’éteint et le flambeau passe aux Habsbourg d’Espagne.
  • 1443 : le Luxembourg est acquis par Philippe le Bon de Bourgogne.
  • 1713-1714 : les principautés du sud des Pays-Bas passent aux Habsbourg d’Autriche, formant une confédération dont le Luxembourg fait partie jusqu’en 1839 (traités d’Utrecht, Rastadt et Bade).

L’indépendance du Luxembourg

  • 1815 : création du Luxembourg par l’acte de Vienne, avec deux souverainetés distinctes, celle du royaume des Pays-Bas et celle du Luxembourg en tant qu’Etat indépendant de la Confédération germanique. Guillaume Ier rattache le Luxembourg à son royaume. Le Luxembourg devient ainsi de fait la dix-huitième province des Pays-Bas.
  • 1839 : le traité de Londres signé en 1839 confirme l’indépendance du Luxembourg. Presque trente ans plus tard, le traité de Londres de 1867 garantit au pays une indépendance perpétuelle, à condition de neutralité.

Les relations européennes : le Bénélux et les Communautés

  • 1921 : Union économique belgo-luxembourgeoise (UEBL).
  • 1944 : l’union du Benelux est conclue par les gouvernements de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg.
  • 1948 : le Luxembourg est membre fondateur du pacte de Bruxelles et de l’Otan.
  • 1952 : la ville devient le siège provisoire de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA).
  • 1957 : avec cinq autres pays, le Luxembourg crée les Communautés européennes.

Hymne et drapeau

Le drapeau du Luxembourg a été créé en 1830. Mais ce n’est qu’en 1972 que les symboles nationaux des armoiries et du drapeau seront officialisés. Les origines véritables du choix des bandes horizontales rouges, blanches et bleues qui colorent le drapeau national ne sont pas établies. Depuis juillet  2007, deux drapeaux nationaux sont autorisés sur le territoire luxembourgeois, à la suite de la proposition du député Michel Wolter qui désirait remplacer le drapeau tricolore peu identifiable au loin, par le pavillon maritime du pays.

L’hymne luxembourgeois, Ons Heemecht, ” Notre patrie”, a été composé en 1864 et adopté en 1993. Inspiré à l’origine par une opérette plutôt enjouée, ce chant est un appel à la paix. Il est entonné pour la première fois le 5 juin 1864 sur la grande place d’Ettelbrück, par quatre choristes lors d’un concours de fanfares que dirigeait le compositeur Jean-Antoine Zinnen.

Voir l’étude de Notre Europe - Institut Jacques Delors

Flèche vers le haut