Ce message ne s'affiche pas correctement ? Visualisez-le dans un navigateur
Hebdo - Une semaine d'actu en Europe
Jeudi 31 janvier 2019

La semaine en bref. C'est toujours le Brexit qui fait la Une de l'actualité européenne cette semaine, alors que les discussions s'enlisent de plus en plus à moins de 60 jours de la sortie du Royaume-Uni de l'UE. "Pas de no deal, mais pas de backstop non plus", ont martelé les députés britanniques mardi soir, alors qu'ils votaient les amendements au "plan B" de Theresa May.

Ce vote lui permet de rejeter la balle dans le camp de Bruxelles, se félicitent les conservateurs. Mais c'est un non catégorique que se voit rétorquer la Première ministre britannique de la part des Vingt-Sept : hors de question de revenir sur ce fameux backstop qui permettrait, faute d'un meilleur accord trouvé avant fin 2020, d'éviter le retour d'une frontière physique entre les deux Irlande.

Du bluff de la part de Bruxelles face à une Theresa May qui tente de jouer la montre ? Face à l'impasse, la question est à présent de savoir qui va craquer le premier. La précieuse unité européenne, par crainte du retour d'une frontière dure entre les deux Irlande ? Ou les Britanniques, effrayés par les désastreuses conséquences d'un no deal sur leur économie ?

Au-delà du Brexit, l'UE commence aussi à faire parler d'elle dans d'autres domaines, à l'approche des élections européennes, bien que le grand débat national, dont elle n'est pas à l'ordre du jour, lui vole un peu la vedette. Pourtant, de nombreuses revendications des Gilets jaunes s'inscrivent en creux dans des domaines où l'UE pourrait jouer un rôle positif.

Si les partis commencent enfin à s'emparer du scrutin européen de mai, les alliances et les lignes à adopter sont encore difficiles à confirmer, à droite comme à gauche. Les Républicains ont lancé leur campagne et nommé leur tête de liste, François-Xavier Bellamy, dont les positions conservatrices ne font pas l'unanimité en interne. A gauche, le mouvement Place publique cherche toujours à rassembler mais pêche encore quant à la ligne politique à tenir.

Pas de backstop, pas de no deal : le Brexit dans l'impasse
Brexit : les parlementaires britanniques ne veulent ni "backstop", ni "no deal"
Actualité | 30.01.2019
Sept amendements sur le Brexit ont été mis aux voix le 29 janvier - Crédits : DR
Sept amendements sur le Brexit ont été mis aux voix le 29 janvier - Crédits : DR

Les députés britanniques ont tenté de reprendre la main, ce mardi 29 janvier, sur le processus embourbé du Brexit. Deux amendements ont été adoptés pour exclure le principe d'une sortie de l'Union européenne sans accord... et l'adoption d'un accord de retrait prévoyant l'actuel filet de sécurité relatif à l'Irlande du nord. Un "backstop" qui, pour Bruxelles, ne semble pas négociable.

[Revue de presse] Brexit : l'impasse se confirme au Parlement britannique
Revue de presse | 30.01.2019
Crédits : avdeev007 / iStock
Crédits : avdeev007 / iStock

"Pas de no deal, mais pas de backstop non plus". C'est en substance ce qu'ont affirmé mardi 29 janvier les députés britanniques, en votant deux amendements relatifs au "plan B" pour le Brexit de la Première ministre.

Brexit : comment (s'en) sortir ?
Synthèse | 16.05.2019
Brexit : quelles issues ?

[DOSSIER SPECIAL] A deux reprises, le Parlement britannique a massivement rejeté l'accord sur le Brexit, négocié depuis 2017 avec l'Union européenne.

Quelles sont les options sur la table ? Est-il possible d'éviter un "no deal" ? Le Brexit peut-il être repoussé, voire annulé ?

Dans ce dossier spécial, Toute l'Europe fait le point sur les derniers rebondissements du Brexit et les scénarios envisageables.

Brexit : quels scénarios possibles ?
Actualité | 12.04.2019
Quels scénarios pour le Brexit ? - Crédits : iStock
Quels scénarios pour le Brexit ? - Crédits : iStock

L'accord de retrait de l'UE, négocié par Theresa May avec Bruxelles, a été rejeté par la Chambre des communes à trois reprises. Entretemps, les Européens ont accepté de repousser le Brexit au 12 avril, puis au 31 octobre 2019. Entre sortie brutale, modification de l'accord, annulation du Brexit ou encore participation du pays aux élections européennes, Toute l'Europe fait le point sur les scénarios encore possibles.

Grand débat national : quelle place pour les européennes?
Grand débat national : en creux, un questionnement sur l'Europe ?
Actualité | 24.01.2019
Banderole déployée pendant une manifestation des Gilets jaunes à Paris, le 5 janvier 2019 - Crédits : Bd StGermain Université / Wikicommons
Banderole déployée pendant une manifestation des Gilets jaunes à Paris, le 5 janvier 2019 - Crédits : Bd StGermain Université / Wikicommons

L'Union européenne ne figure pas dans les questions posées aux Français dans le cadre du "grand débat national". Pourtant, de nombreuses revendications des Gilets jaunes s'inscrivent dans des domaines où l'UE peut jouer un rôle… positif à condition que les Etats membres s'entendent. En creux, c'est le manque d'harmonisation et la gouvernance de l'Europe qui posent question.

Se porter candidat aux élections européennes en France
Droits et démarches | 25.04.2019
Parlement européen

Alors que les élections européennes 2019 se rapprochent, les différentes formations politiques commencent à désigner leurs candidats. Toute l'Europe fait le point sur les conditions et les règles à respecter.

Elections européennes 2019 : quels candidats ? quelles stratégies ?
Actualité | 24.05.2019
Élections européennes 2019 : quels candidats ? quelles stratégies ?
De gauche à droite et de haut en bas : Nathalie Loiseau (LaREM), Raphaël Glucksmann (PS/Place Publique), Agnès Evren (LR), Hélène Laporte (RN), Jordan Bardella (RN), Jean Lassalle (Résistons !), Pascal Canfin (LaREM), Jean-Christophe Lagarde (UDI), François-Xavier Bellamy (LR), Manon Aubry (LFI), Manuel Bompard (LFI), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Sylvie Guillaume (PS/Place Publique), Yannick Jadot (EELV), Benoît Hamon (Génération.s), Ian Brossat (PCF), Florian Philippot (Les Patriotes), François Asselineau (UPR), Michèle Rivasi (EELV), Nathalie Arthaud (LO).

Le 26 mai 2019, les élections européennes ont lieu en France (le 25 mai dans une partie de l'outre-mer). 34 listes sont en compétition, un nombre record pour ce scrutin avec une circonscription unique.

Industrie : quels investissements face à la compétition mondiale ?
[Revue de presse] Alstom-Siemens : entre le besoin d'un géant européen et la peur du monopole, une fusion incertaine
Revue de presse | 29.01.2019
La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager - Crédits : Etienne Ansotte / Commission européenne
La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager - Crédits : Etienne Ansotte / Commission européenne

Le projet de fusion du français Alstom et de l'allemand Siemens est toujours suspendu à la décision de la Commission européenne. Pour apaiser ses craintes de voir naître un monopole, les groupes ferroviaires lui ont envoyé de nouvelles garanties le 25 janvier.

L'industrie européenne, un secteur à défendre dans la compétition mondiale
Synthèse | 27.03.2018

Secteur économique incontournable mais également en perte de vitesse, l'industrie représente en Europe environ 20% du PIB. En la matière, l'Union européenne apporte un soutien conséquent aux politiques nationales, par le biais des programmes de recherche et d'investissement, en cherchant à renforcer la coopération entre les Etats membres et en défendant les entreprises européennes face à la concurrence internationale.

Qu'est-ce que le plan Juncker ?
Question-Réponse | 20.09.2018
Plan d'investissement Juncker

Mis en œuvre depuis 2015 et prolongé jusqu'en 2020, le plan d'investissement pour l'Europe, dit "plan Juncker", vise à relancer l'investissement dans les pays de l'Union européenne. Comment fonctionne-t-il ? Que finance-t-il ? Quel est son impact en France ? Le tour de la question en 6 points.

On en a aussi parlé cette semaine
Sea-Watch 3 arrive dans le port de Catane (Sicile), jeudi 31 janvier - Crédits : Sea-Watch / Twitter

[Revue de presse] Sea-Watch : les 47 migrants bloqués en mer répartis dans 7 pays

Revue de presse | 31.01.2019

Logement social : la "Banque de l'Europe" prête 107 millions d'euros à un projet français

Logement social : la BEI prête 107 millions d'euros à un projet français

Actualité | 28.01.2019

République de Macédoine du Nord

République de Macédoine du Nord

Fiche pays | 13.02.2019

Grèce

Grèce

Fiche pays | 01.03.2019