Logo Toute l'Europe

L'Europe en 3 minutes, le podcast

[Podcast] Le Brexit, un feuilleton européen à rebondissements

Podcast 3 minutes pour comprendre l'Europe - version carrée

Comment le divorce s’est-il opéré ? Quelles sont les nouvelles relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne ? Cette semaine dans notre série “l’Europe en 3 minutes”, retour sur un feuilleton qui a marqué l’histoire européenne de ces dernières années : le Brexit.

Ce terme, né de la contraction de British, britannique, et exit, sortie, est devenu réalité le 23 juin 2016. Ce jour-là, sur proposition du Premier ministre David Cameron, 52 % des citoyens britanniques votent en faveur d’une sortie de l’UE. Un tremblement de terre dans l’histoire de la construction européenne puisque c’est la première fois qu’un des membres de l’Union décide de se retirer. Et c’est tout sauf une surprise si cet événement s’est produit de l’autre côté de la Manche.

Et pour cause, entre son adhésion tardive par rapport aux autres grandes puissances du continent en 1973 ou sa vision restrictive du projet européen, le Royaume-Uni a toujours constitué un cas à part. Cette histoire contrariée entre Londres et Bruxelles s’est donc conclue par un divorce, opéré en deux temps. Le 1er février 2020, le pays a arrêté de siéger dans les instances de l’Union après la signature d’un accord de sortie. Pour autant, il était encore dans une période dite de transition, c’est-à-dire qu’il était toujours soumis au droit européen. Transition qui a pris fin au 1er janvier 2021, avec l’entrée en vigueur d’un deuxième traité, un accord commercial qui définit la nouvelle relation entre les deux parties.

Les contours de cette nouvelle relation ont été difficiles à dessiner sur plusieurs dossiers : les contrôles aux douanes, les conditions de concurrence ou encore l’accès des pêcheurs européens aux eaux territoriales britanniques étaient autant de points de blocage.

Au terme des ces discussions longues et ardues, le Royaume-Uni jouit désormais d’un statut hybride. A l’instar des pays intégrés au marché unique, les barrières douanières restent levées. Mais en revanche, les Britanniques doivent respecter les contrôles réglementaires et sanitaires que l’Union européenne impose aux pays tiers.

Outre les marchandises, la question de la circulation des personnes entre les deux rives de la Manche était aussi au centre des attentions. Tout spécialement chez nous, et pour cause, rien qu’à Londres, on dénombre 200 000 ressortissants français. Pour ceux qui s’étaient installés avant le 31 décembre 2020, ils conservent tous leurs droits. Les Français désirant voyager de l’autre côté de la Manche pour moins de trois mois peuvent quant à eux toujours s’y rendre sans visa. Autre catégorie de population concernée par le Brexit, et surtout par la fin du programme Erasmus+ au Royaume-Uni : les étudiants, qui doivent pour leur part obtenir un visa pour étudier dans les universités du pays.

Voilà pour les solutions trouvées. Au rayon des problèmes qui demeurent en revanche, la question des contrôles à la frontière entre les deux Irlande figure en bonne place. Le Brexit ravive en effet la fracture entre l’Irlande du Nord, membre du Royaume-Uni, et la République d’Irlande, pays de l’UE. Une fracture qui a réveillé les tensions politiques entre républicains et unionistes, mais aussi donné l’occasion à Boris Johnson de réclamer des passe-droits sur les exportations de viande congelée. Un conflit que les médias d’outre-Manche ont rapidement baptisé “guerre de la saucisse”. Cette “guerre” symbolique est donc un épisode de plus dans un feuilleton encore loin de connaître son dénouement.



Retrouvez ce podcast sur Spotify, Apple podcasts, Deezer et Ausha et abonnez vous !

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Podcast] Le Brexit, un feuilleton européen à rebondissements

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide

1 commentaire

  • Avatar privé
    Amel Safta

    Bonjour,
    Bien édifiant, merci.
    Cordialement,
    A. Safta.