Logo Toute l'Europe

Muhamedin Kullashi : "Il n'y aura pas de réconciliation entre les peuples sans un long travail de reconnaissance et d'éclairage des crimes de la part des élites au Kosovo, en Serbie et avec l'aide de l'Union européenne"

Le 17 février dernier, le Parlement Kosovar a proclamé l’indépendance de la République du Kosovo. Le philosophe Muhamedin Kullashi, originaire du Kosovo et enseignant à l’Université Paris-VIII, revient sur cet événement. Il nous livre son analyse du processus “inéluctable” qui a selon lui a conduit cette ancienne Province autonome composée à 90 % d’Albanais et rattachée à la République de Serbie au sein de l’ex-République Fédérale de Yougoslavie à s’affranchir de Belgrade. Administré depuis 1999 par l’ONU à la suite de la guerre du Kosovo (1998-1999), le nouvel Etat cultive, nous précise Muhamedin Kullashi, “l’immense espoir” d’intégrer à terme l’Union européenne.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Muhamedin Kullashi : "Il n'y aura pas de réconciliation entre les peuples sans un long travail de reconnaissance et d'éclairage des crimes de la part des élites au Kosovo, en Serbie et avec l'aide de l'Union européenne"

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide