Toute L'Europe – Comprendre l'Europe
  • Brèves

Migrations : les entrées irrégulières dans l’UE ont augmenté de 64 % entre 2021 et 2022

Le nombre de franchissements illégaux des frontières de l’UE en 2022 est le plus élevé depuis 2016, selon l’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex.

Crédits : Sadak Souici / Flickr european trade union institute CC BY-NC-ND 2.0
Des agents de Frontex à la frontière entre l’Albanie et la Grèce en septembre 2019 - Crédits : Sadak Souici / Flickr european trade union institute CC BY-NC-ND 2.0

En 2022, 330 000 entrées irrégulières dans l’Union européenne ont été détectées, indique Frontex dans un communiqué publié ce vendredi 13 janvier. En augmentation de 64 % par rapport à l’année précédente, ce nombre est au plus haut depuis 2016. “Après le creux de la vague provoqué par la pandémie en 2020, il s’agit de la deuxième année consécutive où le nombre d’entrées irrégulières a fortement augmenté”, souligne l’agence. 

La route des Balkans occidentaux, qui compte pour 45 % des franchissements illégaux observés en 2022, et celle de la Méditerranée orientale ont connu le plus fort accroissement des passages, respectivement +136 % et +108 %. La route de la Méditerranée centrale enregistre quant à elle une progression de 51 %. En revanche, le nombre d’entrées irrégulières recule de 21 % sur la route de la Méditerranée occidentale et de 31 % sur celle de l’Afrique occidentale. 

Les nationalités les plus représentées sont les Syriens, les Afghans et les Tunisiens, totalisant à eux trois 47 % des détections en 2022. 

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Migrations : les entrées irrégulières dans l'UE ont augmenté de 64 % entre 2021 et 2022

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide