Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Migrations : la Commission européenne propose un nouveau plan d’action pour réguler les routes des Balkans occidentaux

A la veille d’un sommet entre Etats de l’Union européenne et des Balkans occidentaux, ces derniers sont au cœur d’une nouvelle initiative visant à limiter les entrées irrégulières de migrants.

La Commissaire aux Affaires intérieures Ylva Johansson le 5 décembre 2022, lors de la conférence de presse sur le plan d'action de l'UE pour les Balkans occidentaux.
La commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson lundi 5 décembre 2022, lors de la conférence de presse sur le plan d’action de l’UE pour les Balkans occidentaux - Crédits : Commission européenne

Deux semaines après ses recommandations visant à réduire les flux migratoires en Méditerranée, la Commission cible cette fois la région des Balkans occidentaux. Lundi 5 décembre, l’exécutif européen a proposé 20 mesures “opérationnelles” visant à freiner l’arrivée de migrants irréguliers dans l’Union européenne via les pays du sud-est du continent. 

Les dirigeants des pays de l’UE et des Balkans occidentaux doivent en discuter mardi 6 décembre lors d’un sommet, avant que les ministres des Affaires intérieures des Vingt-Sept ne s’en emparent jeudi 8 décembre. 

Comme l’indique la Commission, l’UE fait face à une résurgence de migrations illégales. L’agence Frontex a ainsi signalé près de 130 000 tentatives de franchissement irrégulier des frontières extérieures de l’UE depuis les routes des Balkans occidentaux entre janvier et novembre 2022, soit trois fois plus qu’au cours de la même période en 2021. L’institution met en avant deux itinéraires : les arrivées sans visa dans les Balkans occidentaux, qui poursuivent leur route vers l’UE, et les migrants suivant la route de la Méditerranée orientale.

Le plan d’action propose cinq axes à mettre en œuvre conjointement avec les pays des Balkans, par ailleurs candidats à l’adhésion à l’UE. Les priorités sont le renforcement de la surveillance des frontières le long des routes migratoires, la mise en place de procédures d’asile rapides et d’un soutien à la capacité d’accueil dans les pays des Balkans, la lutte contre le trafic de migrants, un renforcement de la coopération en matière de réadmission et de retours, et enfin l’harmonisation des politiques en matière de visas. 

La Commission souligne par ailleurs qu’au-delà de ces mesures sectorielles, l’adoption du Pacte sur l’immigration et l’asile reste le principal enjeu des mois à venir. Le Parlement européen et les pays présidant le Conseil depuis 2022 jusqu’à la mi-2024 (France, République tchèque, Suède, Espagne et Belgique) se sont engagés à adopter ce dernier d’ici février 2024.

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Migrations : la Commission européenne propose un nouveau plan d'action pour réguler les routes des Balkans occidentaux

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide