Logo Toute l'Europe

[Revue de presse] Espionnage : Merkel soupçonne la NSA d’avoir mis son portable sur écoute

Après la colère de la France et du Mexique, c’est au tour de la chancelière allemande Angela Merkel de demander des explications aux autorités américaines concernant le vaste programme d’espionnage de la NSA. Berlin a annoncé prendre très au sérieux les révélations du journal Der Spiegel sur l’espionnage du téléphone portable d’Angela Merkel. La chancelière allemande a appelé le président américain mercredi 23 octobre pour lui faire part de sa consternation. [Mediapart].

Merkel

“Le gouvernement fédéral a obtenu des informations affirmant que le téléphone portable de la chancelière pourrait être surveillé par les services américains” , explique un communiqué du porte-parole d’Angela Merkel, Steffen Seibert, cité dans Le Nouvel Observateur. Le site précise que la chancelière a “téléphoné mercredi au président Obama” .

Angela Merkel a clairement annoncé que, si de telles pratiques étaient avérées, elles seraient “totalement inacceptables” , et qu’elle les “condamnait sans équivoque” , stipule le communiqué du gouvernement allemand.

“Entre des amis proches et des pays partenaires, comme le sont la République fédérale d’Allemagne et les États-Unis depuis des décennies, une telle surveillance d’un chef de gouvernement ne peut exister. Ce serait un coup sérieux porté à la confiance mutuelle entre les deux pays” , souligne encore le communiqué. “Il s’agit d’une grave entorse à la confiance. De telles pratiques doivent immédiatement cesser” , peut-on enfin lire [Le Figaro].

Barack Obama a assuré à Angela Merkel que les services de renseignement américains ne surveillaient pas ses communications, a indiqué la Maison blanche. Mais, selon France 24, “la formulation utilisée par le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, laisse toutefois ouverte la possibilité qu’une telle surveillance ait pu avoir lieu dans le passé” .

Ce nouvel épisode intervient alors que le secrétaire d’État américain, John Kerry, se trouve en visite à Rome, et doit répondre aux interrogations de ses partenaires européens, basées sur les révélations faites par le lanceur d’alerte Edward Snowden, ancien analyste de la NSA.

François Hollande souhaite que cette question soit mise à l’ordre du jour du sommet européen qui débute ce soir [Les Echos].

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Revue de presse] Espionnage : Merkel soupçonne la NSA d’avoir mis son portable sur écoute

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide