Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Emmanuel Macron en Suède pour renforcer les liens entre les deux pays

Le président français est arrivé mardi 30 janvier à Stockholm pour une visite d’Etat qui s’achèvera mercredi. A la veille d’un Conseil européen consacré au soutien à l’Ukraine, le déplacement vise à approfondir la coopération économique, militaire et technologique entre les deux pays.

Le premier ministre suédois Ulf Kristersson (au centre), engagé en faveur d'un rapprochement avec la France, a aujourd'hui cosigné une tribune avec Emmanuel Macron appelant à renouveler le partenariat stratégique entre les deux pays - Crédits : Otan
Le Premier ministre suédois Ulf Kristersson (au centre), engagé en faveur d’un rapprochement avec la France, a aujourd’hui cosigné une tribune avec Emmanuel Macron appelant à renouveler le partenariat stratégique entre les deux pays - Crédits : Otan

Il est sûrement plus agréable de dîner au château avec le couple royal suédois que de se retrouver face à face avec des paysans en colère”, s’amuse le tabloïd suédois Dagens Nyheter. “Laissant à son Premier ministre la gestion des dossiers à domicile, le président [s’est envolé] ce mardi 30 janvier pour la Suède après une tournée en Inde”, renchérit Libération.

Il était toutefois “hors de question de repousser ce déplacement”, explique Europe 1 : “cette visite était initialement prévue en octobre dernier et avait été reportée après les attentats d’Arras et de Bruxelles. Il s’agit d’ailleurs de “la première d’un président français en Suède depuis celle de Jacques Chirac en 2000″, souligne Sud Ouest.

Pendant deux jours, Emmanuel Macron est en visite d’Etat en Suède à l’invitation du roi Carl XVI Gustaf. Au programme : “cérémonie de bienvenue au Palais Royal”, “réunion avec le Premier ministre”, “séminaire d’entreprise à l’hôtel de ville de Stockholm” ou encore rencontre avec des étudiants suédois, égrène le Dagens Nyheter.

Un rendez-vous axé sur la défense

Face aux multiples menaces actuelles, telles que la guerre d’agression menée par la Russie contre l’Ukraine”, les deux pays comptent “renforcer leurs relations en matière de défense, notamment dans le secteur de l’industrie”, annoncent le président français et le Premier ministre suédois Ulf Kristersson dans une tribune parue ce matin dans Les Echos.

Lors de la visite, “les ministres des armées français et suédois devraient signer une lettre d’intention pour un développement commun de systèmes de défense antiaérien et de surveillance aérienne” [La Croix]. Les entreprises d’armement suédoise Saab et française MBDA s’apprêtent également à “conclure dans les prochains jours un contrat sur le développement du missile antichar Akeron” [Sud Ouest].

La Suède “est un pays qui a la même vision de la souveraineté que la France”, qui souhaite “développer des capacités sur un spectre très large, [tant] des capacités opérationnelles [qu’]industrielles”, s’enthousiasme un conseiller du président français repris par Sud Ouest. De même, “les officiers français n’ont pas oublié la participation de la Suède à la Task Force Takuba, au Mali, entre 2021 et 2022″ [La Croix].

Le déplacement d’Emmanuel Macron a également lieu “à la veille d’un Conseil européen décisif pour l’avenir du soutien à l’Ukraine” le 1er février, soulignent Les Echos. Un sujet central pour la Suède, qui “s’est longtemps distinguée par sa promotion du pacifisme” mais qui a récemment changé de posture avec l’invasion russe, note La Croix : “elle est en passe d’intégrer l’Otan” et compte “au dixième rang des fournisseurs [d’armes à] l’Ukraine, avec 2,3 milliards d’euros” en 2023.

Economie et nucléaire civil

Au-delà des relations militaires, “la coopération économique et industrielle entre la France et la Suède peut jouer un rôle moteur pour la compétitivité de l’Europe”, écrivent les deux dirigeants dans leur tribune. “Un partenariat bilatéral stratégique pour l’innovation dans des sociétés durables, numériques et résilientes” doit notamment être adopté entre les deux pays, font savoir Les Echos.

Demain mercredi 31 janvier, la journée débutera par “un séminaire d’affaires à l’hôtel de ville de Stockholm, réunissant environ 200 représentants du monde des affaires français et suédois”, indique le Göteborgs-Posten. Selon le journal suédois, il y sera question “d’innovation, de transition verte et d’offre de compétences”.

Accompagné d’une délégation de chefs d’entreprise, dont Airbus et Ubisoft, mais aussi des PME”, Emmanuel Macron rencontrera notamment “le fonds d’investissement de la famille Wallenberg, propriétaire du tiers de la capitalisation boursière du pays, afin de l’inciter à miser sur la France”, note La Croix. L’Hexagone est d’ailleurs “la première destination des investissements suédois en Europe depuis maintenant quatre ans”, constate Sud Ouest.

Enfin, “la coopération en matière de nucléaire civil, volet crucial de la stratégie énergétique de la Suède, sera l’un des principaux sujets à l’ordre du jour”, souligne Libération. “Stockholm, qui a opéré un changement de cap radical sur le plan énergétique, ambitionne de construire dix nouveaux réacteurs d’ici à 2045″, rappelle le quotidien.

Une “déclaration d’intention sur la coopération de recherche franco-suédoise dans le domaine de la technologie nucléaire” doit notamment être signée par les deux pays [Göteborgs-Posten]. En décembre dernier, ceux-ci s’étaient déjà accordés pour “permettre aux industriels de construire de nouveaux réacteurs nucléaires en France et en Suède” [Libération].

Les autres sujets du jour

Agriculture

Climat

Economie

Histoire

Relations extérieures

Ukraine

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Emmanuel Macron en Suède pour renforcer les liens entre les deux pays

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide