Toute L'Europe – Comprendre l'Europe
  • Revue de presse

Elargissement : les Vingt-Sept donnent leur feu vert à l’ouverture des négociations d’adhésion à l’UE avec la Bosnie-Herzégovine

Réunis en sommet à Bruxelles jeudi 21 mars, les chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-Sept ont approuvé l’ouverture des négociations d’adhésion à l’Union européenne avec la Bosnie-Herzégovine. Une nouvelle étape du processus d’élargissement cependant conditionnée à la réalisation d’un certain nombre de réformes par Sarajevo.

La présidente du Conseil des ministres de Bosnie-Herzégovine Borjana Krišto et le président du Conseil européen Charles Michel, ici lors d'une rencontre en mars 2023 à Bruxelles, ont tous les deux salué l'accord entre les Vingt-Sept sur l'ouverture des négociations d'adhésion de Sarajevo à l'UE : Crédits : Union européenne
La présidente du Conseil des ministres de Bosnie-Herzégovine Borjana Krišto et le président du Conseil européen Charles Michel, ici lors d’une rencontre en mars 2023 à Bruxelles - Crédits : Union européenne

Félicitations ! Votre place est dans notre famille européenne. La décision d’aujourd’hui est une étape clé dans votre chemin vers l’UE. Maintenant le travail difficile doit continuer”, a déclaré le président du Conseil européen Charles Michel, à Bruxelles jeudi 21 mars [France info]. “En s’appuyant sur la recommandation de la Commission du 12 mars 2024, le Conseil européen décide d’ouvrir les négociations d’adhésion avec la Bosnie-Herzégovine”, peut-on lire dans une déclaration commune adoptée par les chefs d’Etat et de gouvernement des Vingt-Sept, rapporte Le Monde.

De son côté, la présidente du Conseil des ministres de Bosnie-Herzégovine Borjana Krišto a salué “la détermination et les efforts [qui] ont permis d’atteindre le niveau nécessaire de conformité aux exigences et aux critères” énoncés par l’UE, cite le média bosnien Oslobođenje.

L’ouverture des négociations d’adhésion avec Sarajevo s’inscrit dans un large “mouvement vers l’élargissement de l’UE qui a gagné en vigueur depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022″, écrit Libération.

14 “priorités essentielles

Plus tôt en mars, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait “recommandé l’ouverture des négociations d’adhésion avec [la Bosnie-Herzégovine] en saluant ses ‘progrès impressionnants’ “, rappelle Libération. Soulignant l’importance géopolitique que revêt l’élargissement de l’Union dans le contexte de la guerre en Ukraine, le Conseil européen invite dans ses conclusions “la Commission à préparer le cadre de négociations en vue de son adoption par le Conseil (de l’UE) quand toutes les mesures adéquates énoncées dans la recommandation de la Commission du 12 octobre 2022 auront été prises”, indique Ouest-France.

Ce pays des Balkans d’un peu moins de 4 millions d’habitants avait obtenu le statut de candidat en décembre 2022, “après l’avis favorable de la Commission, qui avait identifié 14 ‘priorités essentielles’ pour des réformes”, note France info. Celles-ci consistent en particulier à “améliorer le fonctionnement des institutions centrales, renforcer l’état de droit et les droits fondamentaux, la lutte contre la corruption et la criminalité organisée”, poursuit la chaîne d’information en continu.

Par ailleurs, Sarajevo a ouvert ces derniers temps “des négociations en vue d’un accord de coopération avec l’agence européenne de gardes-frontières Frontex”, tandis que “son Parlement a adopté une loi contre le blanchiment exigée par Bruxelles ainsi qu’une loi sur la prévention des conflits d’intérêts dans les institutions” [Ouest-France]. Cependant, “il n’y a toujours pas d’accord sur la réforme des tribunaux et sur la loi électorale”, écrit Le Monde.

Bien que l’ensemble des Etats membres soutiennent l’adhésion de la Bosnie-Herzégovine à l’UE, “certains d’entre eux, comme le Danemark et les Pays-Bas” se sont inquiétés du fait que certaines réformes “n’étaient pas encore achevées”, relate Euronews. Toutefois, Sarajevo peut compter sur le “soutien indéfectible d’un groupe de pays qui comprend l’Autriche, la Croatie, l’Italie, la Hongrie et la Slovénie”, lesquels ont “proposé de subordonner la progression de l’Ukraine et de la Moldavie sur la voie de l’adhésion à celle de la Bosnie”, explique le média.

Un pas de plus vers l’intégration européenne des Balkans occidentaux

La Bosnie demeure très divisée “après le conflit intercommunautaire qui a dévasté cette ex-République yougoslave, faisant plus de 100 000 morts”, rappelle Le Monde. Près de trente ans après les accords de paix signés en 1995, “le pays est séparé en deux : une entité serbe, la Republika Srpska (RS), régulièrement accusée de faire le jeu de Moscou dans la région, et une autre croato-bosniaque, dont les dirigeants souhaitent que le pays adhère à l’Otan”, précise le journal du soir.

Dans la région des Balkans occidentaux, des négociations d’adhésion ont déjà été “ouvertes avec la Serbie, le Monténégro, l’Albanie et la Macédoine du Nord”, précise Libération. La Bosnie-Herzégovine étant actuellement le “seul de ces Etats à ne pas avoir encore entamé les négociations officielles”, ajoute Euronews.

Maintenant, le travail acharné doit se poursuivre pour que la Bosnie-Herzégovine progresse régulièrement, comme le souhaite votre peuple”, a déclaré Charles Michel jeudi 21 mars, invitant Sarajevo à poursuivre les réformes demandées par Bruxelles, cite The Guardian. En outre, les dirigeants de l’UE ont exhorté la Commission à “avancer ‘rapidement’ vers la prochaine étape consistant à entamer les négociations avec l’Ukraine et la Moldavie”, ajoute le quotidien britannique.

Les autres sujets du jour

Agriculture

 Conseil européen

Elargissement

Elections européennes

France

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Pour approfondir

  • L'UE dans le monde

  • Elargissements

  • Conseil européen

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Elargissement : les Vingt-Sept donnent leur feu vert à l'ouverture des négociations d'adhésion à l'UE avec la Bosnie-Herzégovine

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide