Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Attaque contre Israël : imbroglio européen autour du programme d’aide à la Palestine

La Commission européenne a fait marche arrière, lundi 9 octobre, après que l’un de ses membres a annoncé la suspension des aides financières à destination de la Palestine. Le programme humanitaire doit désormais être “réexaminé”.

L'aide européenne au développement pour la Palestine s'élève à plus de 1 milliard d'euros pour la période 2021-2024 - Photo : Olivér Várhelyi, commissaire européen à l'Elargissement et au Voisinage, rencontre Mohammad Shtayyeh, Premier ministre de Palestine en 2022 - Crédits : Amin Saeb Alajez / Commission européenne
L’aide européenne au développement pour la Palestine s’élève à plus de 1 milliard d’euros pour la période 2021-2024 - Photo : Olivér Várhelyi, commissaire européen à l’Elargissement et au Voisinage (à gauche), rencontre Mohammad Shtayyeh, Premier ministre de Palestine en 2022 - Crédits : Amin Saeb Alajez / Commission européenne

Un imbroglio” pour Le Soir, “un cafouillage” pour Le Monde. “Les divisions entre les États membres de l’UE et le manque de convergence des institutions européennes ont été mis en évidence lundi 9 octobre à propos des plans visant à interrompre l’aide à la Palestine en réponse à l’attaque du Hamas contre Israël du week-end dernier”, explique Euractiv.

En cause, une première annonce faite par le commissaire hongrois en charge de l’Elargissement et de la Politique européenne de voisinage, ce lundi en début d’après-midi. Sur son compte X (ex-Twitter), Olivér Várhelyi écrivait qu’ ”en tant que plus grand donateur des Palestiniens, la Commission européenne réexamin[ait] l’ensemble de son portefeuille de développement, d’une valeur totale de 691 millions d’euros”, annonçant ainsi que “tous les paiements [étaient] immédiatement suspendus” [Le Parisien].

Seul problème : cette décision hautement sensible n’a pas été prise d’un commun accord avec les capitales européennes. “Alors que M. Várhelyi annonçait de manière précipitée cette mesure, les représentants des Etats membres étaient réunis en groupe de travail justement sur le développement, ‘mais cette question [de l’aide aux Palestiniens] n’était pas à l’ordre du jour’, rapporte un diplomate à Bruxelles. ‘Plusieurs représentants, qui ont vu le message de M. Várhelyi, ont demandé en séance des explications à la Commission, ajoute-t-il. En vain : son représentant n’était au courant de rien…’ “, relate Le Monde.

Nombreux désaccords

Rapidement, plusieurs dirigeants européens ont publiquement rompu les rangs, à commencer par le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn. “La décision à ce sujet appartient aux Etats membres et ce n’est que mardi que les ministres des Affaires étrangères des 27 pays de l’UE se réuniront pour en discuter”, a-t-il déclaré selon des propos rapportés par le Luxemburger Wort.

Le gouvernement espagnol, qui occupe actuellement la présidence tournante du Conseil de l’UE, a quant à lui “exprimé son ‘désaccord’ et son ‘malaise’ vis-à-vis de la décision du commissaire Olivér Várhelyi”, selon ABC. Même son de cloche à Dublin, où un porte-parole du ministère des Affaires étrangères irlandais a déclaré qu’il n’y avait “pas de base légale pour une décision unilatérale de cette nature prise par un commissaire individuellement”, ajoutant que l’Irlande “ne souten[ait] pas une suspension de l’aide” [Irish Examiner].

Rétropédalage de la Commission

Les divergences ont même atteint la Commission européenne en interne. “Même si je condamne fermement l’attaque terroriste du Hamas, il est indispensable de protéger les civils et de respecter le droit humanitaire international”, s’est exprimé sur X (ex Twitter), le commissaire slovène en charge de la Gestion des crises, Janez Lenarčič [RTBF]. “L’aide humanitaire de l’UE à destination des Palestiniens dans le besoin continuera aussi longtemps que nécessaire”, a-t-il ajouté.

Pour Politico, cet épisode est le signe que “le front uni de l’Union européenne dans la guerre entre Israël et le Hamas montre déjà ses premières fissures”, quand The Guardian n’hésite pas à parler de “conflit diplomatique” dans lequel s’est “plongée” l’UE. “Face aux critiques qui se multipliaient, la Commission a fini par faire machine arrière et annoncer, dans un communiqué, ‘un réexamen urgent de l’aide de l’UE à la Palestine’ afin de ‘veiller à ce qu’aucun financement de l’UE ne permette indirectement à une organisation terroriste de mener des attaques contre Israël’ “, explique Le Monde.

Le haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères, Josep Borrell, s’est lui aussi exprimé, indiquant que “la suspension des paiements – qui punit l’ensemble du peuple palestinien – aurait nui aux intérêts de l’UE dans la région et n’aurait fait qu’enhardir les terroristes” [The Guardian].

Les autres sujets du jour

Commerce

Disctinction

Energie

Environnement

Etats membres

Justice

Sport

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Attaque contre Israël : imbroglio européen autour du programme d'aide à la Palestine

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide