Logo Toute l'Europe

L'Europe en 3 minutes, le podcast

Qu'est-ce que le pass sanitaire européen ?

L'Europe en 3 minutes, le podcast

Son nom revient dans le débat depuis des mois : passeport sanitaire, certificat numérique, puis désormais pass sanitaire, ce document européen destiné à faciliter les voyages sur le territoire de l’Union entre en vigueur en France prochainement. Comment fonctionne-t-il, et en quoi va-t-il permettre de circuler plus facilement ? La réponse en trois minutes.

Votre sésame pour voyager en Europe cet été ? Le pass sanitaire. Ou certificat numérique européen Covid de son nom officiel.

Si on le qualifie de sésame, c’est qu’en fait ce document permet aux voyageurs de se rendre dans un autre Etat européen sans présenter de test ou respecter une quarantaine.

Une fois en poche, il vous permet de centraliser vos données immunitaires. C’est-à-dire qu’avant de monter dans l’avion ou le train pour partir à l’étranger, en présentant ce pass, vous pouvez prouver trois choses : un, que vous avez passé récemment un test PCR ou antigénique négatif, deux, que vous avez êtes vacciné depuis deux semaines au moins, et trois, que vous avez guéri du Covid-19 dans les six derniers mois.

Ce pass permet de favoriser la libre circulation au sein de l’UE, tout en maintenant l’activité touristique et un haut niveau de sécurité sanitaire.

A noter : si tous les Européens et tous les résidents étrangers vivant en Europe qui le souhaitent peuvent l’obtenir gratuitement, ceux qui n’en veulent pas peuvent continuer à se déplacer. Ils doivent juste respecter les restrictions en vigueur.

Concrètement, en France, vous pouvez télécharger le pass sanitaire sur l’application TousAntiCovid puis le présenter sous format papier ou numérique. Il comporte un QR code, qui permet aux agents des douanes ou aux stewards des compagnies aériennes d’avoir un accès momentané à vos informations de santé.

J’insiste sur le momentané car la question de la protection des données personnelles a été largement abordée au cours de l’adoption du pass sanitaire. Résultat, le texte voté insiste bien sur le fait que les Etats membres ont interdiction de conserver les données des touristes. En clair, si vous êtes Français et si vous vous êtes fait vacciner en France, seule l’administration française en gardera trace. Et pas les douanes italiennes, même si vous partez en vacances à Rome.

Si tous les Etats se réjouissent de ce nouveau cadre européen, ils ont quand même insisté pour obtenir quelques libertés dérogatoires. Par exemple, en cas de flambée épidémique, les Etats membres peuvent continuer à imposer des tests ou des quarantaines aux porteurs du pass sanitaire. Pour ça, ils doivent simplement prévenir la Commission européenne 48h à l’avance.

De même, si les vaccins reconnus par l’Union européenne comme ceux de Pfizer BioNTech ou Moderna figurent dans le pass sanitaire, les Etats peuvent en intégrer d’autres, comme les vaccins chinois ou russes, pas reconnus par l’UE.

En résumé, le pass sanitaire est gratuit et non obligatoire. Vous pouvez le télécharger sur l’application Tous Anti Covid. Il permet de faciliter les voyages et d’offrir un cadre européen pour se déplacer sereinement. Même si les Etats ont négocié des libertés qui devraient induire quelques différences d’un pays à l’autre.


Retrouvez ce podcast sur Spotify, iTunes, Deezer et Ausha et abonnez vous !

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Qu'est-ce que le pass sanitaire européen ?

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide

3 commentaires

  • Avatar privé
    Vermeersch Suzanne

    Comment avoir le pass covid européen

  • Avatar privé
    josiane cavallo

    mes petits enfants viennent avec moi en voiture et allons en Italie chez ma fille, faut-il qu’elle fasse un test, elles ont 9 et 11 ans Merci de votre réponse

    • Avatar privé
      Redaction

      Bonjour, les tests PCR négatifs sont obligatoires pour tous les voyageurs de plus de 6 ans désirant se rendre en Italie. Vos petits-enfants devront donc en justifier pour s’y rendre. Les seules exceptions à cette règle étant s’ils ont contracté le Covid-19 il y a moins de 6 mois et possèdent un certificat de guérison.