Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Le Parlement européen approuve le chargeur universel pour les appareils électroniques nomades dès 2024

Les députés européens ont voté mardi 4 octobre pour imposer un chargeur unique pour tous les smartphones, tablettes et autres appareils électroniques nomades. La mesure doit entrer en vigueur d'ici à l'automne 2024.

La proposition de chargeur universel, portée par la commissaire européenne à la Concurrence Margreth Vestager et l'eurodéputé maltais Alex Agius Saliba, entrera en vigueur d'ici à l'automne 2024 pour tous les appareils électriques nomades
La proposition de chargeur universel, portée par la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager et l’eurodéputé maltais Alex Agius Saliba, a été adoptée par 602 voix, avec 13 votes contre et huit abstentions - Crédits : Parlement européen

Quinze années pour aboutir”, remarque Nicolas Six dans Le Monde. “Pour l’UE, cette directive clôt une longue séquence de régulation démarrée en 2009, époque où l’exécutif européen avait poussé les fabricants à s’autoréguler, en standardisant eux-mêmes leurs connecteurs”, poursuit le journaliste.

France info explique qu’après “ce vote des eurodéputés à Strasbourg, le port de type USB-C devra devenir l’unique chargeur pour les appareils électroniques portables vendus dans l’Union européenne d’ici l’automne 2024″. Pour le maltais Alex Agius Saliba, rapporteur du texte, “cette solution simple permettra d’économiser chaque année des milliers de tonnes de déchets électroniques, de faciliter la réutilisation des vieux appareils électroniques, d’améliorer le confort des consommateurs et de réduire les coûts inutiles” [Politico].

Déchets technologiques en moins

Les chiffres sont édifiants : 420 millions de téléphones mobiles et autres appareils électroniques portables ont été vendus en Europe en 2020. “En moyenne, chaque Européen possède trois chargeurs pour ces appareils, dont deux seulement sont utilisés régulièrement”, rapporte El País.

La commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, s’est félicitée de l’adoption de cette nouvelle règle, évoquant “le gaspillage et les inconvénients” liés à la possession de plusieurs chargeurs [BBC]. “Ce changement devrait permettre d’économiser au moins 200 millions d’euros par an et de réduire de plus de 1 000 tonnes les déchets électroniques par an dans l’UE”, a-t-elle estimé dans des propos rapportés par El Tiempo.

Certains médias, comme Politico, sont en revanche plus mesurés. “Ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan des déchets électroniques, dont l’UE a collecté un total de 4,5 millions de tonnes en 2019″, estime la journaliste Louise Guillot.

Des négociations de longue haleine

La bataille pour un chargeur unique a commencé en 2009. Mais l’accord ayant expiré en 2014 et ne pouvant être renouvelé, la Commission européenne a décidé de suivre la voie législative, qu’elle a finalement présentée en septembre 2021″, fait savoir El País.

Le Monde rappelle le parcours chaotique qu’a connue cette législation, rencontrant notamment les protestations du géant américain Apple. “L’entreprise californienne est notoirement opposée à l’obligation de généraliser cette prise à tous ses appareils électroniques nomades”, indique le quotidien. Même si son discours a évolué ces dernières années, comme le relate RTL. Apple “prévoyait déjà de changer la connectique du prochain iPhone pour l’USB-C, qu’elle inclut déjà sur certains de ses ordinateurs et tablettes pro, d’ici fin 2023″.

Mise en œuvre

Le Conseil de l’UE doit encore approuver formellement la directive. “Mais il n’y a pas de pierre d’achoppement dans ces dernières étapes, qui sont plus bureaucratiques qu’autre chose” [El País]. Politico rappelle qu’en juin dernier, eurodéputés et Etats membres s’étaient mis “d’accord sur les détails de la directive sur les chargeurs communs”.

Une fois la législation publiée au Journal officiel de l’UE, les Vingt-Sept “disposeront d’un délai de 12 mois pour adapter leur législation interne et de 12 mois supplémentaires pour rendre son application obligatoire” [El Tiempo]. “Les fabricants ont [ainsi] deux années pour s’y conformer”, note Le Monde.

Outre-Manche, certains craignent que la nouvelle réglementation s’applique en Irlande du Nord en vertu des dispositions post-Brexit actuelles. Conclu en octobre 2019, le traité de sortie “fonctionne en maintenant l’Irlande du Nord au sein du marché unique des biens de l’UE, tandis que le reste du Royaume-Uni en est exclu”, remarque la BBC. Et comme le constate le média, il existe un différend entre Londres et Bruxellessur la manière de réformer le protocole sur l’Irlande du Nord” qui “n’est toujours pas résolu”. De quoi alimenter la dispute ?

Les autres sujets du jour

Audiovisuel

Bulgarie

Energie

Relations extérieures

Slovénie

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Le Parlement européen approuve le chargeur universel pour les appareils électroniques nomades dès 2024

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide