Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Covid-19 : plusieurs pays d’Europe allègent leurs restrictions sanitaires

Malgré les très nombreux cas de contamination au variant Omicron du Covid-19 en Europe, plusieurs pays ont décidé cette semaine de lever une partie de leurs restrictions sanitaires, estimant leurs populations protégées des formes les plus graves de la maladie.

Le premier ministre britannique à annoncé la fin du port du masque dans tous les lieux publics, comme ici, à Londres
Le Premier ministre britannique a annoncé la fin du port du masque dans tous les lieux publics, comme ici, à Londres - Crédits : VV Shots / iStock

Avec “plus d’un million et demi de nouveaux cas quotidiens, l’Europe est loin d’en avoir terminé avec la vague Omicron”, souligne Le Monde. Pourtant, “plusieurs pays européens ont engagé un allègement considérable ou la levée de l’essentiel de leurs restrictions ces derniers jours, en dépit d’un nombre de cas très élevé”, indique La Croix.

Levée des restrictions

Malgré la hausse des cas et une vague d’hospitalisations importante, le Danemark a décidé de supprimer les restrictions prises face au Covid-19″, relate le JDD. L’hebdomadaire précise que “dès le 1er février, les Danois n’auront donc plus besoin de présenter leur pass sanitaire. Le port du masque ne sera plus obligatoire et les bars et les restaurants pourront reprendre des horaires d’ouverture classiques”.

Si le pic de contaminations n’est toujours pas atteint, le pays se fie à la vaccination pour contrer l’épidémie. Dans un pays où “près de 60 % de la population (5,8 millions de personnes) ont déjà reçu leur dose de rappel, un mois avant l’objectif fixé par les autorités sanitaires”, près de “80 % des habitants sont à l’abri des pires formes de la maladie”, rapporte La Croix. “La forte adhésion au programme vaccinal s’est avérée être ce que nous pensions : une ‘super-arme’, et elle nous a donné une défense solide contre l’infection qui subsiste”, s’est félicitée la Première ministre Mette Frederiksen, citée par le JDD.

Le Royaume-Uni a adopté une approche similaire, le Premier ministre Boris Johnson ayant annoncé mettre fin, “jeudi 27 janvier, à l’obligation de porter un masque en intérieur dans les lieux publics et de présenter un passeport vaccinal pour les événements accueillant un public nombreux”, fait savoir Le Monde. Et ce même si le pays “connaît toujours près de 100 000 nouveaux cas enregistrés quotidiennement et des taux d’infection très élevés chez les enfants et les adolescents”, note le quotidien.

Des assouplissements en Catalogne, aux Pays-Bas et en France

Plusieurs autres pays d’Europe allègent également certaines de leurs mesures de restriction sanitaire. Pour eux, “entre la vaccination et la contagiosité [du] variant [Omicron], les restrictions seraient plus coûteuses qu’efficaces”, analyse le JDD.

Ainsi, “les Pays-Bas, où les restrictions sanitaires étaient parmi les plus strictes d’Europe, ont rouvert sous conditions mercredi 26 janvier les bars, restaurants et lieux culturels, fermés juste avant Noël”, lit-on dans La Croix. Ces lieux rejoignent ainsi “les magasins et les coiffeurs [qui] avaient été autorisés à rouvrir le 15 janvier” dernier.

En Espagne, où les communautés autonomes (régions) décident en grande partie des mesures sanitaires, la Catalogne a décidé de ne plus demander le pass sanitaire “pour accéder aux bars, restaurants et salles de sport” dès ce vendredi 28 janvier [JDD]. “Une partie importante de la population est à nouveau susceptible d’être infectée par le virus” en raison du variant Omicron et “indépendamment de son statut vaccinal ou du fait d’avoir déjà contracté la maladie”, ont justifié dans un communiqué les autorités régionales, en phase avec l’avis de leur comité d’experts [Le Monde]. Le gouvernement espagnol a par ailleurs annoncé son souhait de traiter le Covid-19 “comme la grippe” après la vague épidémique actuelle, rappelle Le Télégramme.

De l’autre côté des Pyrénées, le gouvernement français a quant à lui annoncé la semaine dernière “la levée, courant février, de la plupart des restrictions prises pour freiner l’épidémie : fin du port du masque en extérieur et du télétravail obligatoire, réouverture des discothèques et retour des concerts debout” [La Croix].

Pas encore prêts

Certains pays font cependant le choix de maintenir les mesures sanitaires relatives au Covid-19, ne se sentant “pas encore prêts”, selon la RTBF. A l’image de la Suisse, “qui ne prévoit pas d’assouplissements en raison d’une hausse des cas”, mentionne notamment le média public belge.

En Allemagne, qui “fait face à un nombre d’infections record avec plus de 200 000 nouveaux cas en 24 heures” [RTBF], “la fin des mesures de restriction paraît encore un horizon lointain”, d’après Le Monde. “L’augmentation du nombre d’infections a entraîné des pénuries de personnel dans les secteurs de la logistique, de la santé et les métiers de la petite enfance”, constate le quotidien. Pas d’allègement prévu non plus pour la Pologne, “dont le ministre de la Défense Mariusz Blaszczak a révélé [jeudi 27 janvier] être positif et s’isoler” [RTBF]. De même qu’en Belgique, où les autorités considèrent la situation sanitaire encore trop tendue, et “qui ne devrait pas voir d’assouplissements dans les prochains jours”.

Les autres sujets du jour

Asile et migrations

Covid-19

Economie

Energie

Pologne

Relations extérieures

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Covid-19 : plusieurs pays d'Europe allègent leurs restrictions sanitaires

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide