Toute L'Europe – Comprendre l'Europe

Tourisme : en Guadeloupe, un hôtel 5 étoiles grâce aux financements européens

Situé à Sainte-Anne, sur la côte sud de la Grande-Terre, l'hôtel La Toubana a entrepris d'importants travaux afin de moderniser ses installations et de créer de nouveaux services. Une rénovation cofinancée par des aides européennes qui a permis à l'établissement de devenir le seul hôtel 5 étoiles de Guadeloupe.

L'hôtel La Toubana, le seul à afficher les 5 étoiles en Guadeloupe - Crédits : Josefine Granding Larsson / Flickr
L’hôtel La Toubana, le seul 5 étoiles en Guadeloupe - Crédits : Josefine Granding Larsson / Flickr 

La rénovation de cet hôtel s’inscrit dans le contexte d’une activité touristique en plein essor ces dernières années en Guadeloupe. A titre d’exemple, les recettes générées par les 650 000 visiteurs ont atteint 682 millions d’euros sur l’archipel en 2017 (soit 7 % du PIB). Deux ans plus tard, en 2019, près de 800 000 touristes se sont rendus en Guadeloupe selon un rapport du Sénat.

Pour répondre à cette demande croissante, et notamment à celle d’une nouvelle clientèle américaine de plus en plus présente sur le territoire guadeloupéen, l’hôtel La Toubana a entamé des travaux de rénovation dans son établissement pour que les extensions haut de gamme lui permettent un passage aux 5 étoiles. Cette nouvelle clientèle vient chercher l’aspect authentique de la Guadeloupe dont bénéficie l’hôtel grâce au cadre exceptionnel qui l’entoure.

Cette rénovation de l’hôtel présente de nombreux enjeux pour le territoire et c’est pour cette raison que le FEDER (Fonds européen de développement régional) a financé une partie du projet. L’accès aux 5 étoiles confère d’abord un avantage économique pour La Toubana, mais c’est également un atout pour toute la Guadeloupe d’avoir un tel établissement sur l’île afin d’attirer une clientèle haut de gamme. Les travaux permettent en effet le renforcement de l’attractivité touristique et aboutissent à des retombées médiatiques importantes pour l’archipel.

Des travaux de rénovation pour un classement 5 étoiles

L’opération de modernisation de l’hôtel a duré 6 mois, les travaux ont mobilisé 30 entreprises et pas moins de 100 intervenants. Alors que La Toubana employait auparavant 48 salariés, ces nouveaux aménagements ont permis la création de cinq emplois supplémentaires au sein de l’hôtel. En effet, la rénovation de l’établissement et l’accès au classement 5 étoiles génèrent de nouvelles exigences avec notamment l’ouverture de services de conciergerie ou de nuit qui doivent fonctionner 24h/24.

Les investissements financent les travaux de modernisation, d’équipement et d’aménagement des 23 suites initiales (qui se trouvaient dans la partie originelle de l’hôtel), du restaurant et des extérieurs. Les travaux sont naturellement subordonnés au strict cahier des charges d’un classement 5 étoiles, notamment en ce qui concerne les exigences de confort, de services, d’accessibilité, de développement durable et d’accès aux nouvelles technologies.

Un financement européen important dans la rénovation

Concernant l’importance de l’aide européenne pour le financement de ces travaux, c’est la directrice de l’hôtel Chloé Arnoux qui en parle le mieux : “Le financement de l’Europe intervient dans ce projet parce que sans l’Europe nous n’aurions pas pu faire de tels travaux à La Toubana, à savoir que le FEDER nous accompagne à hauteur de 30 %”.

Ainsi, sur le coût total de l’opération d’environ 4,3 millions d’euros, le montant du financement de l’Union européenne s’évalue à environ 1,3 million d’euros.

En partie grâce à ces travaux, l’hôtel La Toubana est aujourd’hui considéré comme une perle rare dans les Antilles et participe au dynamisme du territoire guadeloupéen.

L
Article cofinancé par l'UE, en partenariat avec l'ANCT

Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

À la une sur Touteleurope.eu

Flèche

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur Tourisme : en Guadeloupe, un hôtel 5 étoiles grâce aux financements européens

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide