Logo Toute l'Europe

Explique-moi l'Europe [Podcast]

[Podcast] Le Prêt Rebond aux entreprises

Podcast Explique-moi l'Europe

Au sommaire de ce numéro d’Explique moi l’Europe : le Prêt Rebond aux entreprises. Un dispositif conçu au printemps 2020 pour venir en aide aux PME touchées par la crise du Covid-19. Comment fonctionne-t-il, quel rôle l’Europe joue-t-elle dans ce prêt, et surtout, pour quels résultats ? On s’intéresse à ce mécanisme au cœur de la relance économique française avec Barthélémy Gaillard, en collaboration avec Alexandra Lesur.

Qui a créé ce Prêt Rebond, et dans quel but ?

Ce Prêt Rebond a été imaginé au printemps 2020, donc dès le début de la pandémie. C’est un prêt à taux zéro qui peut aller de 10 000 à 300 000 euros, remboursable sur sept ans et qui s’adresse particulièrement aux entreprises de taille modeste.

Cet instrument financier comme on l’appelle dans le jargon a été mis en place dans la grande majorité des régions françaises, qui sont donc les premiers acteurs du Prêt Rebond. Elles le financent en partie grâce à des fonds régionaux européens. Ce qui nous amène au deuxième acteur associé au projet : l’Union européenne. Troisième partie prenante, l’Agence nationale de la cohésion des territoires qui apporte pour sa part l’expertise juridique et s’assure que ces aides respectent bien le droit de la concurrence. Enfin, Bpifrance, la Banque Publique d’investissement, complète les prêts sur ses fonds et se charge également de distribuer l’argent aux entreprises. 

D’accord, donc quatre protagonistes pour un dispositif : le Prêt Rebond. Mais pourquoi ce nom ?

Comme son nom l’indique, le Prêt Rebond a été pensé pour répondre rapidement aux conséquences de la crise du Covid-19, explique Céline Nguyen, spécialiste du dispositif chez Bpifrance.

On comprend bien la situation d’un point de vue macro, mais plus concrètement maintenant, comment les entreprises ont vécu cette période ?

Pour bien le comprendre, je vous propose de nous intéresser aux frères Brute, tous deux propriétaires de plusieurs magasins de chaussures de sport en Guadeloupe. Les deux anciens athlètes de très bon niveau ont mis à profit leur expérience pour lancer leur propre société d’équipement, Joggers’ Sport. Une aventure couronnée de succès, que le Covid-19 est tout de même venu largement perturber.

Cette situation, des milliers de PME françaises l’ont connue. D’où ce besoin d’argent frais. Et d’argent rapidement versé. C’est d’ailleurs la principale qualité du Prêt Rebond : un décaissement rapide. Explications de Céline Nguyen.

D’ailleurs, pour aller encore plus vite et faciliter les démarches, il est possible d’obtenir le Prêt Rebond directement sur Internet…

Oui vous faites bien de le souligner puisque c’est un dispositif qui a été largement sollicité par les PME, comme en témoigne Bruno Brute, le patron de Joggers’ Sport.

Ok, donc si je comprends bien, le Prêt Rebond sert avant tout à combler les trous dans les caisses des entreprises ?

Alors oui et non puisque Jogger’s Sport a pu aussi utiliser cet argent pour investir et développer son activité. Et ils ne sont pas les seuls. Je me suis aussi entretenu avec Franck Faure-Brac, patron d’Alpes Méditerranée Charpente, une entreprise de construction de bois installée dans les Hautes-Alpes. Franck Faure-Brac a pris en main la société en 1995. Il l’a ensuite beaucoup développée puisqu’elle est passée de 12 à 40 salariés et qu’elle comprend maintenant un département de bureau d’études. Comme beaucoup, la baisse d’activité d’Alpes Méditerranée Charpente s’est accompagnée d’une chute de son chiffre d’affaires, plus d’un million d’euros. Il a donc dû recourir au chômage partiel. Mais en parallèle, le Prêt Rebond lui a servi à adapter son activité pour mieux poursuivre le travail sur ses chantiers.

Réagir à l’urgence mais aussi s’adapter à la nouvelle donne. On comprend bien à quoi a pu servir le Prêt Rebond, mais quel est son impact ?

Absolument, puisque Bpifrance produit régulièrement des rapports sur le sujet. Au début de l’été 2021, près de 17 000 entreprises avaient bénéficié du Prêt Rebond, pour un montant moyen de 66 000 euros. Signe de son efficacité selon Cyril Kellerhals, en charge du suivi du mécanisme chez BpiFrance.

A noter d’ailleurs que le Prêt Rebond devrait prochainement avoir un petit frère : le Prêt Relance, qui aura pour mission de financer des investissements plus structurels pour les petites et moyennes entreprises. Et aider la France à tourner la page de la crise.

OK, donc on résume : le Prêt Rebond a permis à plusieurs milliers de PME françaises de faire face aux premiers mois de la crise actuelle en débloquant rapidement de l’argent frais, le tout à taux zéro. Il devrait prochainement être prolongé par le Prêt Relance, toujours sous l’égide des Régions et de Bpifrance. J’ai tout bon ?

Vous avez tout bon Alexandra.

Merci Barthélémy. Ce podcast est réalisé en partenariat avec l’Europe s’engage en France, un site d’information sur les fonds européens en France, conçu et animé par l’Agence nationale de cohésion des territoires l’ANCT. Ce podcast est cofinancé par l’Union européenne, retrouvez-le sur le site L’Europe s’engage en France et sur le site Touteleurope.eu ainsi que sur toutes les plateformes d’écoute.


Votre avis compte : avez-vous trouvé ce que vous cherchiez dans cet article ?

Participez au débat et laissez un commentaire

Commentaires sur [Podcast] Le Prêt Rebond aux entreprises

Lire la charte de modération

Commenter l’article

Votre commentaire est vide

Votre nom est invalide